Easy to love… hard to kill

12 mars 2007 à 10:27

Comment faire de moi une véritable fangirl prête à se faire tatouer le nom de son idole à même la peau ? Faites-moi voir un épisode (oh, n’importe lequel, pas de problème) de The War Next Door. Avec l’irrésistible Damian Young… alias Alian Kriegman. Maintenant, encore plus fort : hier, j’en ai regardé deux (on compte ensemble ? Un, deux).

Depuis que j’ai découvert la série sur Jimmy  il y a quelques années (ah, les merveilleux Black Sundays, je leur dois aussi Rude Awakening, et puis c’est aussi pour moi l’époque d’Action! et Manhattan, AZ… Ah, Jimmy, mon tendre amour…), j’en suis folle. Je me rappelle qu’à l’époque je faisais enregistrer la série par ma mère (qui a loupé plusieurs épisodes mais bon, quand on peut pas faire les choses soi-même…) et lorsque je revenais le week end suivant, je m’enfilais les deux épisodes avec délice (me faisant engueuler pour le niveau sonore de mes rires, d’ailleurs).
Mais cette série est une vraie tuerie. Et je pense chacun de mes mots.

De toutes façons, moi, vous savez, dés qu’on a un peu d’humour caustique, je suis preneuse ! Un peu de politiquement incorrect, de bons gags (oui-oui, visuels, ça marche aussi), des personnages hauts en couleurs, des acteurs charismatiques (Damiaaaaaaan) et vogue la galère ! Et avec The War Next Door, j’ai tout ça et même en prime, de la baston à mourir de rire. Tenez, rien qu’un exemple : hier soir, voir Alan attaquer Kennedy avec une plante en pot m’a achevée. Ouais, c’est bien gras, mais c’est bon.

Ce que cette série a en plus, c’est effectivement cette relation Alan/Kennedy. Pour rappel et pour les néophytes (mon Dieu, dites-moi que quand même quelques uns d’entre vous connaissent, au moins de nom ? que je ne désespère pas encore tout-à-fait du genre humain ?) on a quand même un beau héros, Kennedy Smith, agent de la CIA, qui se reconvertit en desperate husband avant la lettre pour s’occuper un peu plus de sa famille, et notamment de sa ravissante femme qui voudrait bien un peu le voir, de temps en temps, si c’est pas trop demander. Hélas dés le pilote, Alan Kriegman, génie du mal (en fait, super génie du mal, il a eu son examen), ne peut supporter l’idée que leurs luttes sont finies. C’est ce qu’il appelle leur « éternelle danse de la mort ». Et il est bien résolu à la poursuivre, même si pour cela, il doit mettre un temps de côté sa carrière de super génie du mal, et habiter dans une cossue banlieue de province ! Il s’installe donc dans la maison voisine de celle de Kennedy, avec comme idée derrière la tête (et croyez-moi, il ne l’a pas ailleurs !) de tuer Kennedy Smith. Mais à la fin de chaque épisode, et en dépit des ruses et efforts déployés, c’est toujours Kriegman qui meurt… et qui revient mystérieusement à la vie à l’épisode suivant (le pilote nous le montre, les autres épisodes font l’impasse dessus, du coup si on prend en cours de route on a du mal à comprendre pourquoi cet espèce de toon vivant est encore là).

Tiens, le voilà le bon mot : toon. C’est exactement ça. Lorsqu’ils se battent, Alan et Kennedy utilisent une batterie d’armes assez impressionnante (ce qui inclut les rayons lasers et les petites cuillers… si-si), se prennent des coups pas possibles, et même meurent, mais jamais, au grand jamais, cela ne les empêche de continuer leur éternelle danse de la mort. Je me demande, si la série avait survécu plus d’une saison, si ce sujet aurait été développé ou si on avait simplement gardé ce fait pour acquis ? Cela reste quand même un des ressorts de la série qui lui permet de ne jamais être redondante, tout en nous proposant de multiples rixtes entre Kennedy et Alan, toujours très inventives.

Si le nom d’Alan Kriegman a tendance à revenir régulièrement dans ce post, vous l’aurez compris, c’est parce qu’il porte le show sur ses épaules. En tant que personnage parfait (même si souvent il se trouve en porte-à-faux vis-à-vis de sa femme et lui ment sur l’identité de Kriegman), Kennedy est en effet quelqu’un de très propre sur lui, beau, jeune, fringant, séduisant même… que ce type soit agent secret est un peu un bonus, mais il avait tout pour être élu père de l’année à l’école primaire du coin de toutes façons. Mais Alan, lui, c’est le personnage qui fait tout ! Son esprit malfaisant, son humour incroyablement noir et mesquin, mais aussi son petit coeur (car on apprend vite que danse de la mort ou pas, il ne peut pas vivre sans Kennedy), et le charisme incroyable de Damian Young (relooké à la perfection) font de lui le personnage central de notre affaire. Le reste du monde tourne autour de Kriegman pour lui permettre d’être méchant et drôle… et il adore ça.

Le genre de personnage qu’on ne peut qu’aduler !

Bon bah, comme j’ai regardé hier un épisode qui est à suivre, je vais être obligée de regarder un troisième épisode aujourd’hui, hein, vous êtes d’accord… j’ai pas tellement le choix.

Quelqu’un sait pourquoi aucun éditeur video n’a jamais eu l’idée de sortir une collection avec toutes ces séries super-courtes en DVD ? Ca ne doit pas coûter cher et on n’est même pas obligés de les tirer à de larges exemplaires, il suffirait de faire un peu de pub dans les magazines spécialisés ou pendant une soirée série en prime, ça suffirait. Oh, je suis sûre que, au pire, les éditions Atlas pourraient faire quelque chose pour nous : « cette semaine, retrouvez le pilote de The War Next Door, ainsi que celui de Century City, pour 6,99 euros seulement chez votre marchand de journeaux. Et en cadeau, un coussin avec votre couleur-refuge (existe en vert ou rouge) ! ». Je ne plaisante pas, ce serait une super idée. Songez que même aux USA, apparemment, cette série n’est pas sortie à la vente ?!
Ya des trésors qu’on laisse perdre, comme ça, et moi, ça me donne des envies de meurtre. Kill Kill Kill !

J’offre une petite cuiller à qui arrivera à me dégoter le générique video de la série en plutôt bonne qualité.

par

, , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

1 commentaire

  1. JESS dit :

    help me

    salut je cherche desesperemment des enregistrements de the war next door en divx ou au pire vhs a convertir, ya pas moyen de trouver en p2p et cest la meilleure serie ki soit sortie, je la matais chez un pote qd javais 16 ans et jen ai aujourdhui 29 et jai rien trouvé depuis a la vente meme aux us

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *