Gil est de sauvetage

7 avril 2007 à 13:37

Matage récent, un peu par hasard, du pilote des Experts avec mon homme, qui ne l’avait point encore vu bien qu’ayant déjà fait l’expérience de la série. Il faut dire qu’avec la diffusion de TF1 (très téhèfesque), difficile de retrouver ses petits et savoir où on en est. Et puis, bon, même en ayant vu des épisodes, pas plus que ça, quoi.
De toutes façons, Les Experts, c’est bien connu (et c’est pour ça que TF1 l’a acheté), ça peut se regarder dans n’importe quel ordre… (je vais me faire frapper, là).

C’est marrant, ça m’a fait pareil. Lorsque la série est arrivée en France… [<< attention, la vieille téléphage va évoquer ses souvenirs de guerre] Aaahh, je me souviens, je trouvais ça vraiment percutant, efficace, sympa ! Bon bah comme tout le monde quoi. J’ai même fait l’effort (et vu mes moyens et la liste de ce que je veux avoir dans ma collection, c’est beaucoup en dire) d’acheter la première partie de la première saison (ce qui fait de moi l’heureuse propriétaire de… attendez que je calcule… un dixième de centième… non, un tiers de quart du vingtième… enfin une toute petite proportion d’épisodes, quoi). Preuve que j’étais pleine de bonne volonté.

Mais à un moment, TF1 m’a tuer. Je veux dire, pardon : TF1 m’a perdue. Ce sont sans doute les rediffusions mêlées aux inédits (qu’est-ce que je peux trouver ça absurdissime…), ou bien simplement l’overdose due aux 750 spin-off (CSI Miami, CSI NY, et puis quoi encore, c’est la seule façon d’apprendre la géographie américaine ou quoi ?!), ou tout simplement j’ai évolué vers autre chose. C’est vrai que je n’ai jamais été que modérément adepte des séries policières, après tout. Et que j’ai découvert d’autres merveilles qui ont fait battre mon coeur durablement… Oui, c’était sans doute une belle histoire, mais elle était, dans le fond, vouée à l’échec.
Mais bon, même si je ne suis plus tellement capable de suivre assidûment la série aujourd’hui, je lui reconnais des qualités. Je suis pas une ex revancharde, en fait. Pas amère pour un sou. Non, vraiment, pas le genre de la maison. Sur d’autres trucs, avec d’autres séries, peut-être, mais montrons-nous d’une honnêteté intellectuelle à peu près correcte : Les Experts ne sont pas une mauvaise série. Du rythme, des plans soignés, beaucoup d’efficacité et des dialogues souvent pertinents, au moins sur la partie que je peux vérifier du moins (côté scientifique, il paraît que la série prend beaucoup de libertés, j’ai pas les facultés pour vérifier mais à la limite qui s’en soucie à part les scienteux offusqués, hein ?).

Bref, je suis pas rancunière, la preuve, cette semaine, j’ai même regardé deux des trois épisodes qui précèdaient Dr. House. Mais, non, attendez, j’y reviendrai.

Bref nous regardons donc ce pilote, et ce qui est toujours bon avec un pilote qu’on n’a pas regardé depuis longtemps, c’est qu’on arrive parfois même à avoir l’impression de le redécouvrir. Ou alors on essaye de resituer les choses : oui, Nick n’a pas encore de service à rendre à la péripatéticienne, vu qu’il va la rencontrer dans le pilote. Euh, oui, Lindsay est minuscule, mais c’est normal, c’est le pilote. Ah oui ya aussi le mec aux mains en latex, hahaha, moi je sais moi je sais moi je sais ! Et oui, et aussi Sara est aux abonnés absents et ya une nouvelle qui… ah, oui. Je me souviens, maintenant. Pauvre Chandra West.

Et on s’aperçoit que cette série qu’on a appréciée pour son efficacité (à savoir la combinaison impeccablement tirée au cordeau de dialogues paramétrés au milimètre, d’intrigues parfaitement ficelées et et plans toujours irréprochables) eh bien, elle était quand même loin de ladite efficacité dont on se souvient. B’zarrement.

Certaines répliques sont désastreusement bancales. Certains personnages ne ressemblent pas à grand’chose (« je vais appeler le juge en pleine nuit juste parce que c’est Grissom qui me l’a demandé au lieu de Warrick ?! »). Même le contexte des enquêtes est à géométrie variable (ya quelqu’un d’autre qui fait les interrogatoires O_o; ).

Mais, au milieu de tout cela, il y a Gil Grissom.
[insérez la musique céleste ici]
Aaaah, Gil Grissom. Froid et émouvant. Attentif et ailleurs. Paternel et outsider. Il est le personnage le plus substanciel de ce show, dés les débuts, même avec ses imperfections.
C’est Gil qui fait toute la magie de ce pilote. C’est lui qui m’avait complètement fait oublier que la série avait eu besoin de s’affiner avec le temps.

Ce qui m’amène aux deux épisodes de mercredi.
Vous savez ce qui aurait été cent fois mieux que les spin off CSI Poughkeepsie et CSI Tacoma qu’on nous a fourgués ? Un bon spin-off : CSI Miss Heather. Sans déconner, cette bonne femme est géniale, elle serait une sorte de Mme Columbo, mais en mieux. Bieeen mieux. Elle a tout de suite compris que Grissom perdait l’ouïe, mais avec ses indices à elle. Avec sa façon de penser à elle. Et elle le dit avec sa façon à elle… J’imagine tout-à-fait un spin-off sur ce mode. Avec comme épisodes cross-over, des retrouvailles charnelles avec Gil… bon oui et puis surtout, une façon bien à elle d’envisager la recherche de preuve : en parfaite opposée de Grissom (c’est pour ça qu’il y a une telle alchimie), elle se baserait sur ses sens, sa connaissance d’une certaine facette de la nature humaine, de choses toutes aussi tangibles que les preuves de Grissom, mais vues autrement… Miss Heather est l’enquêtrice idéale pour Vegas ! Et puis, elle aurait quand même cette classe qui la caractérise.

Plutôt que de décliner indéfiniment le même pattern jusqu’à plus soif (d’ailleurs, on s’arrête à deux spin off ? où est mon CSI Portland ???) voilà qui serait une façon intéressante de partir d’un même principe (on fait des enquêtes en se basant avant tout sur les preuves) mais en changeant la façon de les aborder. Profondément. Avec un personnage réellement charismatique. Et bon, à la rigueur, elle aurait le droit d’utiliser une cravache en interrogatoire, si l’audience l’exige. D’autant que les réunions ou confrontations avec Gil Grissom seraient une mine d’or.

Bon, mais en-dehors de ces considérations utopiques (hélaaaaaas), Les Experts made in Vice City est une excellente série tout de même, il faut parfois le rappeler même si les audiences semblent parfois faire comme si ça tombait sous le sens. Et puis, elle a fait du chemin !
Les Experts Vegas, la vraie l’unique, la seule série digne d’intérêt. Ouais, chuis partisane, mais en même temps c’est un peu mon blog aussi.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture (à ce point-là, je dois dire que ça fait peur) : la fiche Les Experts de SeriesLive.

par

, ,

Pin It

1 commentaire

  1. Nakayomi dit :

    « CSI Poughkeepsie » ou le spin-off réclamé par le Biscuit… lol…

    Hum, oui, donc Les Experts… Auxquels je n’ai rien à reprocher outre-mesure, mais que je ne regarde qu’à dose homéopathique (à savoir quand je n’ai que ce choix là -fait très rare- ou quand il y a Tarantino et que j’ai l’occasion de le voir…). Donc, pour le pilot, je trouve ça normal que ça prenne un coup de vieux, qu’on trouve ça un peu moins bon, surtout si la série a pris une bonne évolution, c’est-à-dire qu’elle s’est améliorée au fil des années.

    Alors par contre, Dr House, comme pour Les Experts (mais là, l’effet spin-off et overdosage de TF1 -la semaine prochaine, mardi et mercredi, deux fois trois, ouais, six, au cas où trois ça ferait pas assez- fait que ça m’irrite d’avance… Un peu comme les multi-rediffusions de Friends sur toutes les chaînes) le saucissonnage effectué par TF1 ne m’encourage pas à rester devant… Quand on voit qu’ils ont oublié pas mal d’épisode, on se dit que ça sert à rien, même si c’est visionnable n’importe comment (et encore).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *