Grey’s Autopsy

28 juin 2007 à 11:46

Je ne reste pas longtemps. Après tout, inutile de chercher les mots pour dire ce que Speedu dépeindra à la perfection dans quelques posts, dés qu’il aura reviewé les épisodes de Grey’s Anatomy de cette semaine. Ses résumés de la série sont en tous points conformes à ce que j’en dirais si j’avais son talent pour reviewer épisode par épisode. Donc, pour lire mon avis, lisez ses posts. Je ne suis pas toujours d’accord pour tout évidemment, mais pour Grey, on en est au même stade, à la virgule près. Et j’en profite pour dire que j’anticipe ces mêmes résumés avec délectation, même si je suis quasi-certaine d’en mouiller ma chaise tellement je vais être pliée de rire. Mais l’humiliation vaut le coup.
(Note : il est aussi la seule raison pour laquelle je lis encore des textes comportant les mots SMALLVILLE et LANA).

M’enfin quand même, je tenais à souligner le gâchis que c’est que d’avoir une série qui avait si bien commencé et qui aujourd’hui s’embourbe puissamment dans des intrigues soapesques et un ton de moins en moins équilibré entre comédie et dramaturgie. Il y avait de bonnes idées dans le cataclysme du ferry, notamment avec Karev, mais irrémédiablement elles se trouvent mises au second voir troisième plan pour pouvoir souligner les coucheries (qu’elles soient en suspens ou déjà à l’oeuvre). La plupart des personnages sont devenus des héros de sitcom tant ils sont inconsistants et ça me ferait rire si ce n’était pas si tragique (ou bien l’inverse).

Lorsque Christina, qui n’avait rien glandé de tout le double épisode sur la noyade de Meredith, s’est avancée pour aller la voir sur son lit de mort, et que c’est naturellement le moment que Grey a choisi pour revenir de l’au-delà (ce qui en plus était à peine prévisible puisqu’elle n’avait rien glandé en 1h30 !), j’ai su que rien n’allait plus, et que désormais, la série jouait à une variante de saute-moutons : saute-requins. C’est pathétique mais si même ce perso ne tient plus, qu’est-ce que je fais encore là ?

Bon allez, circulez ya rien à voir, ou peut-être que si après tout : je vais enfin redécouvrir qu’il existe d’autres chaînes que TF1 le mardi soir (France Télévisions et M6, c’est votre chance, cette série pique du nez, programmez quelque chose de valable en face !). Pour une fois que je ne déserte pas TF1 à cause de leur programmation mais bien d’une série sur laquelle il n’ont aucune influence créative, il faut tout de même le souligner, mais c’est quand même pas de bol. Quoique, la question reste entière : est-ce que la série me semblerait aussi risible si je n’en voyais qu’un épisode par semaine ? Bon allez on s’en fout, zou, moi, j’passe à autre chose. Je leur ai donné une demi-saison pour s’acheter une conduite, après tout.

par

, ,

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.