Choix éditoriaux

4 novembre 2007 à 18:34

Qu’on tienne un blog, qu’on alimente un site ou tout autre media ayant pour sujet une passion, le dilemme est toujours le même : quels sujets aborder ? La question se pose différemment des cas où, par exemple, on travaille sur un site pour des raisons strictement professionnelles : le sujet est imposé par l’objectif de la profession, et qu’on le veuille ou non, il faut répercuter l’info rasoir sur telle convention de métier, ou il faut publier tel nouvel arrêté qui modifie la façon de travailler, il faut constituer un dossier sur la méthodologie de tel travail interdépartemental… non, la question ne se pose même pas, en fait.
Mais lorsqu’on parle de ce que l’on aime, lorsqu’on est maître (peu ou prou) de son outil de communication, alors on se demande, à un moment ou à un autre, de quoi on va parler.

Le plus gros du dilemme se pose par l’envie de toucher du monde. Si on choisit d’écrire, c’est bel et bien pour être lu, et si je parle c’est pour être entendue. Si je ne le faisais pas pour les autres, pour transmettre un message, alors de toute évidence je le ferais pour moi et ça n’aurait plus de sens, parce que si je veux me dire quelque chose, je n’ai pas besoin de les publier sur Internet au préalable ! Mais du coup, combien de personnes vais-je toucher ?

Si dans mon blog je parle de Rude Awakening, ça va toucher… allez, une, peut-être deux personnes. Si je parle de Buffy, bizarrement, l’affluence est bien différente ! Du coup forcément, ce serait facile de toujours parler de séries aussi populaires que ça, afin de faire gonfler les stats. Mon message touchera ainsi plus de gens.

Pourtant, tout le monde connait Buffy (ceux qui ne connaissent pas, c’est qu’ils le veulent bien !), et même si j’ai évidemment un avis sur ce que j’ai vu, c’est le cas de tout le monde aussi. Qu’ai-je à apporter sur ce sujet ? Qu’ai-je à dire qui ailleurs n’ait jamais été dit ? Qu’ai-je à apprendre ? Quel est l’intérêt de ne revenir que sur des gros titres comme celui-ci ? Oui, ça fera sans doute réagir, mais ces réactions ne seront pas motivées par la curiosité, il n’y aura pas vraiment d’échange, puisque chacun connaît sa propre position depuis bien longtemps. Mais parler de Rude Awakening, là c’est intéressant, parce que je peux vous donner envie de vous intéresser à la série, je peux apporter quelque chose, je peux faire partie des rares sites francophones à évoquer la série… mais si je le fais, alors plus personne n’aura envie de venir me lire… et mes posts passionnés n’auront pas atteint leur but d’essayer de partager ce que j’aime, ce que je sais, ce que je pense.

Evidemment, n’importe qui finirait par se dire qu’il faut trouver un équilibre. Mais si je fais un post Buffy, irez-vous lire mon post Rude Awakening pour si peu ? Ca vous ennuie si j’en doute ?

Dans le fond, ce qui importe, ce n’est pas que je vous parle de Buffy pour vous donner envie de me rendre visite. Ce qui importe c’est que je continue à parler de Rude Awakening, avec toute ma passion, parce que c’est ce que je fais le mieux, si tant est que je fasse les choses bien. Je ne veux pas me vider de ma sève pour des posts faciles, comme je l’ai fait ces deux dernières semaines en parlant seulement de Buffy : mes stats ont gonflé mais la victoire est amère. Je vais continuer à parler, aussi bien que possible, de Rude Awakening, et peut-être que plutôt que mon sujet, c’est ma passion qui finira par vous donner envie de me lire. Ca me semble un pari bien plus intéressant, non ?

Ne pas céder à la facilité pour obtenir de l’audience : c’est ce que je voudrais toujours pouvoir faire.

par

, ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

3 commentaires

  1. freescully dit :

    Rude Awakening

    Et bien moi c’est grâce à Rude Awakening que je suis arrivée sur ce blog…Je recherchais des infos sur cette série que j’avais suivie sur Jimmy et que j’aimais par son ton différent et je suis tombée sur ton blog. Et depuis, je suis toujours ravie de lire tes billets, étant moi-même grande fan de séries (et m’occupant moi aussi de la culture téléphage de mon homme…). Alors voilà lady, juste un petit mot pour te dire merci!

  2. aboutseries dit :

    Ne pas céder …

    Bon courage alors !

  3. Nakayomi dit :

    « Je ne veux pas me vider de ma sève pour des posts faciles, comme je l’ai fait ces deux dernières semaines en parlant seulement de Buffy : mes stats ont gonflé mais la victoire est amère. »

    Je peux comprendre le propos… Par contre, de mon point de vue, l’important c’est de parler avant tout de ce qu’on aime, que ce soit commercial ou non, que ça apporte des visiteurs en plus ou non… Si tu parles de Buffy pour une bonne raison (et elle l’était), si tu parles des Simpson pour une autre bonne raison et pas juste pour chercher à attirer un nouveau lectorat, alors il n’y a aucun mal à ça, il n’y a aucune « victoire amère » à avoir… Ca va attirer des gens, peut-être que certains découvriront le reste du blog comme ça, tant mieux… Sinon, tant pis… Mais il ne faut jamais se refuser de parler d’un sujet ou d’un autre parce qu’on a tel ou tel scrupule… A partir du moment où la démarche est sincère… Et c’est le cas ici… (Ou alors, tu joues bien la comédie sur le blog… )

    Après, ben oui, y’a des sujets plus fédérateurs que d’autres, ce sera toujours comme ça… Mais généralement, ça ne dure que le souffle d’un temps et on revient assez vite à la normale… Et puis si au passage tu as choppé un nouveau lecteur régulier, ça peut pas être mal… ^_^ Tant que tu continues dans tous les sens, c’est très bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *