Le sens du sacrifice

29 janvier 2008 à 11:09

Ce qui est beau, avec DOM THOM, c’est son abnégation. Après être bravement venue au travail hier (pour 3h15 de présence, et aucune de travail, mais eh, c’est l’intention qui compte), aujourd’hui elle a refusé qu’on l’arrête trop longtemps.

A son médecin qui voulait l’arrêter jusqu’à la fin de la semaine (à raison, probablement, vu qu’elle se trimbale ses microbes depuis un mois et qu’il doit y avoir une sacrée pagaille), elle a courageusement demandé qu’on ne l’arrête que jusqu’à demain soir.

C’est vrai que vu le travail qu’elle fait, sa présence est indispensable au bureau.

Eh bien, ma foi, ça va faire deux jours de plus sans nourrir ce blog de ses frasques…! Mais grâce à son courage, rendez-vous jeudi pour de nouvelles tranches de rigolade… sauf si elle appelle entre temps pour nous faire rire. On n’est pas à l’abri d’une bonne surprise après tout.

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.