Casse-toi, pauvre conne

25 février 2008 à 12:14

Qu’elle arrive à 10h passées, bah, j’ai l’habitude.

Qu’aussi sec elle se précipite pour boire son café, bon, je suis rôdée.

Qu’elle disparaisse dans d’autres bureaux pour faire la causette à sa frangine ou une copine, allez, ça fait une semaine qu’elle me fait le coup.

Qu’elle parte manger deux heures pile après son arrivée sans qu’elle ne soit restée dans le bureau plus de 5 minutes, montre en main, ça par contre, ça me fout un peu la rage. Eh bien c’est ça, vas-y, casse toi. De toutes façons à ce rythme, dans une semaine ou deux, je trouverai ça complètement normal, j’imagine…

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.