Tout s’explique

27 mars 2008 à 17:00

Tout a commencé quand mon ordinateur a refusé d’envoyer quelque document que ce soit à l’imprimante couleur du bureau. J’ai donc dû, pour la première fois en pas loin de trois semaines, me connecter à l’imprimante depuis le poste de DOM THOM. Je lui envoie donc le document incriminé par mail et contourne le bureau pour lancer la messagerie, et l’impression, tant qu’à faire.

C’est alors que j’ai fait quelque chose que je n’avais jamais encore fait : j’ai regardé à quoi ressemblait le poste de travail de DOM THOM.

Oh, je sais ce que vous allez me dire : que ce n’est pas représentatif puisque justement elle n’est pas là depuis bientôt 3 semaines, que ça ne veut rien dire, ya des gens qui bossent sur des bureaux bien pires que ça (étonnamment je le fais chez moi mais suis incapable d’avoir un bureau encombré au boulot…), etc… C’est vrai mais certains indices ne trompent pas.

Lesquels ?

– la seule chose qu’on voit sur son pupitre, c’est le menu… d’octobre 2007

– son fond d’écran c’est une photo de sa nièce (qui apparemment s’essaye au mannequinat), son écran de veille c’est un diaporama de photos de bébés, de nièces et de paysages antillais, et au mur ya deux photos de sa nièce (dont l’une presqu’aguicheuse… ça a déjà attiré des remarques de collègues qui, l’oeil lubrique, demandent si c’est sa fille)

– dans sa boîte de réception, 80% des mails proviennent de sa soeur (oui, même en son absence, mais rappelez-vous que si elle ne travaille pas, elle ne communique pas) et portent sur des blagues, des chaînes de messages ou des présentations PowerPoint trop marrantes à 4Mo la bestiole

– dans ses divers dossiers de travail sous Outlook (pourquoi avoir un répertoire dans Mes Documents, il faudrait à chaque fois se faire chier à enregistrer les fichiers et tout, ah non alors autant garder les mails dans Outlook), le mail le plus récent date de novembre 2007 (depuis, a-t-elle directement supprimé tout ce qui concernait le travail ? j’ai été en tous cas infichue de trouver les mails que Monsieur Patron nous envoie… même si elle en supprime un grand nombre, elle n’a même pas les plus importants)

– sa boîte à trombonnes est pleine à ras bords (et non, elle ne la remplit pas régulièrement, c’est juste qu’elle ne s’en sert jamais)

– sur son PC on trouve des raccourcis vers la badgeuse informatique, Internet Explorer, Outlook et Quicktime, mais vers aucun logiciel du pack Office (on est des assistantes, hein, c’est juste notre outil de base)

– il y a des post-it partout sur l’écran (dont un pour lui rappeler de badger…)

– son bloc-notes pour prendre les appels et les messages sont tous persos ; en tous les 10 ou 12 premières pages, après j’ai laissé tomber

– il y a deux surligneurs de chaque couleur mais aucun stylo fonctionnel

– le téléphone est dans un coin, à l’autre bout du bureau par rapport à l’ordinateur

Ca sent la nana qui vient pour bosser ! Je sais pas pour vous mais j’ai toujours considéré que la façon dont on organise son bureau et son PC (son poste de travail quoi) était assez représentative.

Effectivement il faudrait que je présente le mien, mais vous allez voir c’est pas drôle du tout.

– je n’ai aucune affaire perso (juste ma bouteille de jus d’orange quotidienne à côté de l’écran, et des paracétamol de secours dessous)

– mon fond d’écran est noir, mais parfois j’y mets un fichier bmp bricolé sous Paint avec la listees prochains dossiers à faire (j’ai pas les autorisations pour m’instaler un utilitaire post-it)

– j’ai supprimé l’écran de veille (j’ai horreur de ça)

– j’ai un stylo, un crayon de papier, un surligneur, une paire de ciseau (et la règle bloquée sous le clavier)

– les deux téléphones (le mien et celui du secrétariat) sont sur mon bureau, tous les deux à portée de main

– exactement comme chez moi, le menu Démarrer contient une dizaine de raccourcis (vers le pack Office, Outlook, Firefox, la calculatrice, le dossier partagé sur le réseau, le bloc-notes…)

– ya mon cahier de liste de tâches dans un coin avec tout ce que j’ai fait et ai à faire, et qui j’ai appelé (ou qui je dois rappeler)

Et c’est tout. Vous voyez, c’est même pas original ni rien. Dans le genre « rien ne peut me trahir », ça se pose là. M’enfin au moins, on peut se dire que je travaille avec de tels indices (qui irait soupçonner que ce n’est pas toujours le cas avec pareils éléments ?), alors que DOM THOM, j’ai de gros doutes quand même.

Euphémisme.

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *