Candidature spontanée

20 mai 2008 à 19:36

Il y a quelques jours, j’ai plaisanté avec l’une de mes toutes fraîches connaissances, par mail, à propos d’un type très comestible. J’ai peut-être été un peu lourde sur la plaisanterie filée car au bout de quelques messages, elle m’a proposé que je lui passe une photo de moi à montrer au gars, sans être elle-même sûre, apparemment, de ce que le type en ferait ensuite. C’est là que j’ai réalisé que j’avais peut-être paru insistante.

Après avoir un temps envisagé de poursuivre le délire jusqu’au bout, je me suis finalement ravisée, au motif que je ne suis pas certaine de maîtriser tout dérapage, dans un sens comme dans l’autre, de ce qui n’a jamais dans mon esprit été autre chose qu’une blague. Pour être honnête, si je faisais réellement parvenir une photo de moi à ce mec, je n’arrive au juste pas très bien à juger où serait l’accomplissement, et où serait l’échec. De la même façon qu’on ne choisit pas un mec sur catalogue (or ça donnait un peu cette impression à m’entendre, je pense), je ne suis certainement pas une photo. Et surtout : s’il n’en découlait rien, de tout ça, je ne pourrais plus vraiment en rire, mais aussi, s’il en découlait quelque chose, je ne suis pas certaine de continuer à trouver ça drôle. D’ailleurs, au juste, n’étais-je pas par hasard la seule à avoir réalisé que c’était une blague ? J’ai eu un doute.

Bref j’en ai conclu que ma plaisanterie n’avait que trop duré. J’avais peut-être pas réalisé, non plus, à quel point elle s’était étalée sur plusieurs jours (ça va vite avec des mails, pour ma défense).

Mais pendant que je pensais à tout cela, j’ai quand même eu le temps de bricoler une petite connerie pour accomplir ma plaisanterie jusqu’au bout. L’idée c’était, avec la photo sus-mentionnée, de faire passer une vraie-fausse candidature. Parce que cette histoire de photo, sur Internet, c’est un grand classique du recrutement amoureux : montre ta gueule et on verra si ça vaut la peine que je me fasse chier à te parler. Ya pas plus consumériste comme vision des rapports humains ! C’est l’une des raisons qui font que j’ai désinstallé MSN ya des années de ça, par exemple. Je n’étais pas consciemment dans une démarche artistique de détournement de ces moeurs en ligne, mais rétrospectivement, si, c’était un peu ça, quand même !

Comme finalement je vais donc couper court à ma blague pas drôle (puisqu’il n’y avait vraisemblablement que moi qui savais que c’en était une), mais que ça m’a quand même fait marrer une petite heure, ces conneries, je me suis dit que j’allais quand même pas jeter ça directement à la poubelle, et donc que j’allais le poster ici.

Alors bien-sûr, j’ai corrigé la lettre de motivation de façon à extraire les points se rapportant trop spécifiquement au dit mec consommable (qui ne l’est pas moins, notez bien, simplement il continuera à l’être de loin… cela dit s’il pouvait quand même y aller mollo, parce qu’il est tellement baisable par moments que ça devient indécent pour une célibataire de le regarder plus d’une minute), et donc le résultat est une version plus généraliste, prête à publiposter en quelque sorte. Bientôt, dans votre boîte aux lettres, si vous habitez la région… (nan bon, j’arrête avec mes blagues pourries)

L’avantage, quand même, et plus sérieusement, c’est que la rédaction de cette petite blague, en plus de meubler une heure de mon dimanche, m’a quand même permis de me remettre brièvement en question sur le genre de petite amie (le terme est désuet, mais j’adore) que je suis et ce que je pense avoir à offrir à un mec… puisque l’idée de base, ce n’était pas de raconter n’importe quoi non plus, mais juste de jouer sur la forme. Eh bah c’est pas si facile à formuler que ça en fait !

Bon enfin, maintenant, il va quand même falloir expliquer tout ça à la toute fraîche connaissance en question… sans passer pour une buse, c’est ça le problème !


Monsieur,

Ayant appris qu’une disponibilité s’était créée, je sollicite auprès de vous un poste de petite amie en CDI, de (trop) nombreuses expériences chez la concurrence m’ayant appris que je n’étais définitivement pas faite pour l’interim.

Bien qu’issue d’un parcours somme toute classique, je pense pouvoir m’enorgueillir d’un panel de compétences attractif, dont vous pourrez juger sur mon CV ci-joint. Ma personnalité à la fois attachante et décontractée est également l’un de mes atouts. Arrivée à au terme de mon précédent emploi, j’entends bien mettre mes divers dons à votre service.

Vous trouverez donc ci-après un récapitulatif de mes principales expériences, les moins représentatives ayant été occultées pour des raisons évidentes de place et de pertinence. Comme vous pourrez le constater, une certaine cohérence s’en dégage, tant au niveau des postes occupés que des dates ; la récurrence du mois de mai est cependant à interpréter comme une coïncidence, probablement due à la profondeur de mes décolletés lorsque viennent les beaux jours…

Mon tempérament passionné et entier, et ma grande capacité à communiquer aisément sur le futile comme sur l’essentiel, ainsi qu’une propension à donner le mode d’emploi pour m’être agréable lorsque mon interlocuteur n’est pas débrouillard et/ou flemmard, sont autant de ressources dont, je suis sûre, vous saurez profiter. Mon aptitude à la tendresse, couplée (c’est le cas de le dire) à mon grand souhait d’indépendance, font de moi une compagne aussi agréable et versatile qu’un chat (le problème de la litière en moins). J’ai, bien entendu, quelques défauts, tout comme vous, mais plusieurs stages de formation m’ont permis d’en atténuer une partie ; les autres étant les inconvénients inévitables d’une personnalité riche et complexe…

Si vous me prenez… pour ce poste, je veux dire, je serai votre alliée sans pour autant vous étouffer, d’autant que je n’envisage pas de réitérer l’expérience d’une cohabitation à court ni moyen terme. Je tiens cependant à souligner qu’après avoir fait l’expérience des relations à distance, avec relativement peu de résultats concluants, je ne privilégie pas la mobilité pour mon prochain poste, et préfère être embauchée sur la région parisienne.

Mon goût pour les futilités strictement féminines (vêtements, bijoux…) est particulièrement limité, ce qui fait de moi, qualité non négligeable par les temps qui courent, une compagne peu onéreuse à entretenir ; quelques DVD par an devraient largement suffire à maintenir l’illusion que vous dépensez de l’argent pour moi. Revendiquant une féminité d’un autre ordre que vous serez, j’en suis sûre, à même de découvrir, je ne vous trainerai pas dans les boutiques (et surtout pas pendant les soldes), ni ne monopoliserai la salle de bains des heures durant pour un résultat que, Monsieur, vous n’auriez de toutes façons pas remarqué.

Idéale pour les geeks et les nerds, je me montre particulièrement polyvalente en étant à la fois une tendre petite amie prompte au câlin, mais aussi une copine à l’humour ravageur (et souvent graveleux), une spectatrice toujours attentive à vos performances aux jeux videos (ou autres), et, ce qui ne gâche rien, je suis aussi de bonne compagnie dans les discussions de tous ordres ; les esprits les plus pragmatiques y verront là un gain de temps considérable pour le reste de leurs activités. J’ajoute d’ailleurs que ce n’est certainement pas moi qui vous reprocherai de consacrer une quantité trop importante de votre temps à vos passions, quelles qu’elles soient… à condition que le temps passé avec moi ne soit pas bradé pour autant ; j’en aurai d’ailleurs autant à votre service, ayant moi-même quelques passions très chronophages dont je ne souhaite pas m’abstenir même pendant la période d’essai. Il peut toutefois être envisageable d’exercer nos passions en commun (voir chapitre « hobbies » de mon CV).

Je m’en remets donc à votre décision qui, j’en suis certaine, sera mûrement réfléchie au vu des éléments dont vous disposez à présent. Je me tiens à votre entière disposition pour un entretien complémentaire devant un verre…

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression des mes sentiments les plus respectueux (et plus si affinités),

ladyteruki


par

Pin It

6 commentaires

  1. PetitePuce dit :

    J’ai lu ton article: tu as de l’humour il n’y a pas à dire…

    Es-tu attirée par les deux sexes? (tu n’es en rien obligée de répondre )

    Je te le demande car sur le CV tu inscris ce que tu apprécies chez les deux sexes et a également mentionné « première petite amie ».
    (je suis trop curieuse dsl *honte*)

    Tu supportes si mal le célibat?
    Me concernant, cela fait un an et bientôt 5mois et ma foi, je ne le vis pas si mal surtout quand je vois ce qu’il advient des couples…
    Ca refroidit assez! xD

    Grooos bisous

  2. ladyteruki dit :

    Ah ya maldonne, ce sont mes postes que je liste… J’ai donc été première petite amie de quelqu’un, mais désolée, ya que des mecs dans mon parcours.

    Et j’apprécie volontiers de mater quelques jolies filles mais c’est uniquement pour le plaisir des yeux : sans les mains, et surtout, sans le son !!!

    Bon alors, ton verdict : je peux réussir à ne pas passer pour une conne en avouant que c’était une blague ? Ou vaut mieux que je fasse la morte en attendant que ce soit oublié ?

  3. PetitePuce dit :

    Si j’ai bien compris, tu ne comptais pas sortir avec lui, c’est ça?

  4. ladyteruki dit :

    Voilà, exactement. Si on devait se faire tous les mecs consommables de la Terre, on ne quitterait plus le lit…

  5. PetitePuce dit :

    T’es excellente! Mdr xD

    Bah sois franche, ça vaut peut-être mieux (dit celle qui a tendance à prendre la fuite ou se faire passer pour morte…lol).

    Bisous & contente de te retrouver Mam’zelle

  6. Cédric dit :

    J’adore ! Très drôle !!

    Et en plus je finis même par connaître ta taille ! (enfin, TES tailles) Moi qui viens de te donner les miennes dans un commentaire précédent. ( enfin, LA mienne)

    Je prends beaucoup de plaisir à te lire ! ( j’ai bien compris par ton silence que tu t’en serais allégrement passé de ce plaisir que je prends à te lire, mais c’est comme ça ! Fallait pas écrire aussi bien ( ni avec autant d’humour et d’intelligence etc. ( je précise que je dis cela totalement gratuitement puisque je ne recherche AUCUN POSTE !! )) si tu voulais pas que je lise tout !

    Et puis je te l’ai déjà dit : si tu voulais te débarrasser de moi, ce serait plus simple en me disant quelques mots ! Ou alors, tu peux aussi ne publier plus aucun de mes commentaires. ( j’ai pas l’air comme ça mais je comprends plutôt vite ce genre de choses) ( si tu publies encore un de mes commentaires, pour moi ça veut dire qu’ils t’amusent au moins un peu ! auquel cas je continuerai jusqu’à la fin, ou disons jusqu’au début, de ce blog ! )

    Si tu publies encore un de mes commentaires, c’est à tes risques et périls, tu risques de mourir étouffée sous 712 commentaires….

    ( oui je sais je suis drôle !! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.