Des inconvénients de n’avoir pas cédé à la facilité

30 mai 2008 à 23:08

Car voilà bien le problème.
Le concept de ce blog, ça a toujours été de ne pas faire de reviews. Je dirais bien que je n’ai aucun talent pour les reviews si je pouvais dire que j’ai essayé d’en faire par le passé, mais ce n’est pas le cas. Simplement ça n’est pas mon truc, voilà.

Du coup, comment fonctionne ce blog (quand il fonctionne diront les mauvaises langues, et elles auront relativement raison), depuis son ouverture ? J’y parle très rarement deux fois de la même série.

Quand mes confrères (et ça n’ôte rien à leur mérite) choisissent quelques séries qu’ils suivront une saison durant, et vous racontent leur expérience épisode après épisode, ils ont un contenu tout trouvé pour les posts, de sorte que, s’ils ne publient pas récemment, on leur en veut un peu puisqu’en dehors d’une grève tous les 20 ans, ils n’ont que peu d’excuses.
Mais quant à moi (et ça n’ajoute rien à mon rachitique mérite), j’ai choisi de ne pas vous raconter UN épisode, et surtout pas ceux qui suivent, mais bien de vous parler d’une série. Ou de plusieurs en même temps. Ou de ma façon de vivre ma téléphagie. Et du coup, il arrive cycliquement, comme là, cette semaine (puisque j’ai promis un post par semaine. Minimum.), du fait de raisons plus ou moins bonnes (c’est facile de se décharger sur un boulot très prenant, mais j’ai quand même 15 heures de transports en commun par semaine, où je pourrais m’atteler à la tâche, et ça s’est déjà produit, de vous concocter un post à peu près digne), eh bien je n’ai regardé aucune série. Rien. Pas l’ombre d’une.
Cette semaine, mon écran de télé est resté aussi vide qu’un épisode de Bones, dont j’ai l’immense vacuité sous les yeux en cet instant même où je vous parle. Mais on a déjà abordé le sujet

Je ne dirais pas que je n’ai pas pensé à vous, au contraire.
En fait j’avais même une piste d’un post pour la catégorie « Série de valeurs », une fois n’est pas coutume. il était vaguement question des genres de séries, enfin, bon, j’avais l’impression de tenir quelque chose… mais je me suis endormie, réveillée trois villes trop loin, et j’ai un peu laissé échapper le filon. Je suis sincèrement désolée.
J’avais aussi envie de vous faire un post sur le déplorable Mop Girl, découvert quasi-simultanément avec Hokaben et Last Friends dont je vous ai parlé précédemment (et un peu plus précédemment encore). Mais justement, j’aurais dû écrire tout de suite mon post, parce que du coup je n’ai plus les idées très fraîches, embrouillée que je suis par de vilaines contingences imposées par mon tortionnaire de patron.
Ah et puis, il y a aussi ce post sur le coffret DVD d’Action que j’ai commencé et qui me semble plus compliqué à finir dignement que prévu. C’est que la dignité, dans Action, faut bien la chercher, quand même…

Bon, bref, je suis pitoyable et je ne mérite que vos sifflets.
Evidemment, tout serait plus facile, tellement plus facile, si je me contentais de vous parler uniquement de ce dont je vous ai déjà parlé. Bah oui, si j’ai su le faire une fois, les chances sont immenses que ce soit très facile de recommencer. Qui veut un post sur Rude Awakening ? Oh, je peux en distribuer quasiment à volonté, pas de problème. Vous voulez un résumé de mon expérience OZée d’il y a deux semaines ? Un petit compte-rendu, épisode par épisode ? Hein, dites ? Simplissime, ça, en plus yen a que huit dans la saison que j’ai achetée.
Oh, ou alors, je peux aussi vous faire un truc avec plein de captures, vous savez, je prends 200 captures, et je divise par 10 pour décider du nombre de mots que j’écris en-dessous. Genre « trop mignon » ou « je le voyais carrément venir », vous voyez ? Ca serait facile ! Je peux, si vous voulez ! Surtout si par exemple je prenais pour cible une série un peu simplette.

Mais je ne serais pas très satisfaite, et je pense que vous non plus.

Bon, vous savez quoi ? On va faire un deal, vous et moi. On dit que le post du vendredi, cette semaine… bah je vais le faire la semaine prochaine. Juste une fois.

Comme ça, vous ne serez pas obligés de vous contenter d’un post débile aussi débile qu’un épisode avec plein de flashbacks.

par

, , , , , , , ,

Pin It

1 commentaire

  1. Nakayomi dit :

    Roooh, mais Bones c’est bien… Suffit d’aimer les enquêtes policières à base de scientifisme, quelques bonnes réparties entre les deux persos principaux et hop… (Bon, par contre, pas de mauvaise fois me concernant, mais si la dernière ligne fait bien référence à une série un peu perdue… Je dirais presque que tu as raison… )

    Mais quand même, c’est tout un art de remplir un post pour dire qu’on ne dira finalement rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *