A l’ouest

12 juillet 2008 à 14:52

On va la faire courte : Eastbound and Down est une sous-merde de 30mn, sans humour, et vulgaire, dont l’intérêt scénaristique est tout simplement négatif, et qui ne fait que confirmer la théorie de la déchéance de HBO. J’ai fait l’effort d’aller jusqu’au bout en pensant qu’il se passerait quelque chose, mais ce sont 30mn de ma vie que je ne reverrai jamais.

On part d’un concept éculé (la star déchue qui a besoin de se faire une nouvelle vie), on y ajoute un personnage ordurier et ridicule de bout en bout, on plaque quelques scènes ultra-convenues, filmées de façon scolaire, et on espère ainsi créer une sorte de divertissement populaire, où les doigts d’honneur et les grossièretés sont sensées être super osées, alors qu’elles ne sont qu’une démonstration d’impuissance.

Pas de méprise : je jure moi-même comme un charretier, et ne recule jamais devant une bonne blague de cul, même grasse. Mais je pense le faire soit avec humour, soit avec finesse, pardonnez l’immodestie. Je ne me chose pas d’une série qui serait libre dans le ton comme dans le choix de vocabulaire, mais à condition qu’elle n’ait pas qu’une liste de gros mots à débiter, et qu’elle offre, sinon une histoire, au moins de bons dialogues, ou des personnages intéressants.

Je ne connais rien de moins bandant qu’une série qui se contente de tester les limites de la censure (et sur HBO les limites sont très larges comme chacun sait, alors imaginez le festival) sans avoir de vrai propos derrière, ou, à défaut, sans avoir le talent de faire rire. A mon avis, Eastbound and Down a été écrite pendant la grève des scénaristes par un livreur de pizza, et encore. Chacun des piètres acteurs commis dans cette fiente télévisuelle mérite de devenir un paria, et s’il y a un Dieu, leur carrière est finie.

Des séries comme ça me replissent d’une haine indicible envers la télévision.

par

, ,

Pin It

2 commentaires

  1. Nakayomi dit :

    Oh ben voilà qui donne bien envie… Si, si… J’sais pas si j’ai déjà entendu parler de la série (sûrement dans une annonce ou une autre), mais j’comprends pourquoi celle-ci n’aura pas retenu mon attention… Et pourquoi elle ne la retiendra sans doute jamais…

  2. freescully dit :

    Effectivement le mot « sous-merde » la qualifie bien, elle n’a même pas les galons d’une bonne bouze…D’ailleurs les producteurs n’ont pas mis leur nom dans le générique de fin, avaient-ils honte ? Si c’est pas le cas, ils devraient…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *