L’impératif progressiste

18 juillet 2008 à 22:38

Sujet que déjà, je voulais aborder il y a des lustres lors que j’ai abordé la série Les Ahem! du Bonheur (je ne voudrais pas encourager Google à m’amener des gens à propos de cette série !). Pourquoi donc le faire aujourd’hui ? Vous allez vite comprendre que c’est en lien direct avec une série dont je vous ai parlé récemment, ainsi que plusieurs réactions lues çà et là.
Lorsque j’ai lancé cette rubrique Série de valeurs, qu’est-ce que je vous ai dit ? Qu’elle servirait, entre autres, à se demander si on peut regarder une série sans se reconnaître dans les valeurs qu’elle véhicule. Aujourd’hui, je reviens là-dessus, parce que la question s’est posée de façon très frappante avec l’arrivée de The Secret Life of the American Teenager ; mais ce post n’est pas rédigé que pour cette seule série, cela dit.

Quand une série part d’un postulat à connotation vaguement politique, par exemple, nombreux sont les téléspectateurs, surtout français, à n’attendre d’elle qu’un point de vue le moins possible conservateur. J’ai failli dire « de gauche », la bonne blague, la gauche aux Etats-Unis, ça n’existe quasiment pas (et en France à peine plus ces derniers temps…). Mais spontanément, le spectateur français a tendance à être pro-démocrate, et donc progressiste. Et il attend que les séries venues des Etats-Unis le soient aussi, et s’offusque lorsque ce n’est pas le cas.

Pourquoi ?
Pourquoi sitôt qu’un série a le malheur de représenter la frange républicaine de la population (c’est vrai, ils n’ont jamais eu que le dernier mot aux deux dernières présidentielles, après tout, pourquoi auraient-ils une télévision qui s’adresse à eux ?), crie-t-on à la bienpensance ?

Déjà, distinguons deux situations : quand le postulat d’une série s’adresse au public de droite conservatrice, quand il s’adresse au public de droite conservatrice chrétienne.
Si c’est « juste » la droite, le spectateur français encaisse à peu près sans trop ruer dans les brancards. Disons qu’on peut être de droite et ne pas forcément mériter le bûcher. On critique, mais on tolère. Mais adressez-vous à la droite chrétienne, et vous allez voir ce que vous allez prendre ! Le téléphage français fondra sur vous comme un hibou sur une souris imprudente.

Du coup, on a un peu l’impression qu’à entendre ledit public téléphage français, une série se doit d’être la plus modérée possible sur un certain nombre de sujets de société pour avoir ses chances en France. Et surtout qu’elle doit, soit prôner l’athéisme, soit si elle parle de religion, souligner son excessivité (puisqu’évidemment, tout pratiquant est forcément excessif).

Petit Frenchies, what’s wrong with you ?!
Vous êtes pour la diversité…. à condition qu’on en exclue les positions d’une partie de la population ? Un personnage est contre l’avortement, et boom, la série est immédiatement taxée de « bienpensante », ou, insulte suprême, de « moralisatrice » ! Encore une fois à confondre laïcité et athéisme, pas vrai ?

Mais d’abord qui vous oblige à appliquer la prise de position d’un personnage de séries ? Pourquoi le prenez-vous comme une critique de votre mode de vie ? On ne peut pas simplement dire que ce personnage a ses propres opinions, qui n’ont ni plus ni moins de valeur que d’autres, et à cet égard, il a le droit de les exprimer dans une série ? Ca ne semble pas acceptable parce que…? Ca vous semble offensant parce que…?
Vous regardez des séries américaines, mais vous refusez d’y voir toutes les sortes d’américains : les conservateurs chrétiens n’ont droit qu’à votre mépris. C’est d’autant plus vrai que dés qu’une série s’adresse directement à eux, elle est souvent qualifiée de naïve ou de prêcheuse, au choix, alors que, qui est naïf ? Celui qui croît à des valeurs chrétiennes, ou celui qui pense qu’une série sur la même longueur d’ondes que la frange la plus conservatrice du public américain ne peut avoir aucune vertu par elle-même ? La série est immédiatement disqualifiée, traitée parfois d’évangéliste, alors que ça ne nous vient pas à l’esprit de dire qu’une série parlant de la vie sexuellement libérée de célibataires cherche à pervertir ceux qui veulent rester vierge jusqu’au mariage, par exemple ! Pourquoi ça ne marcherait que dans un sens ? Pourquoi les séries s’éloignant d’un certain carcan moral sont-elles considérées comme « normales », au détriment des autres qui dissimuleraient forcément une sorte de perversité : soit prosélyte, soit appliquant une vue déformée du monde
Petit Frenchies, êtes-vous aussi arrogants que vos voisins le disent, pour proclamer la supériorité de votre mode de vie ? (lui-même pas aussi uniforme qu’il vous plaît de le penser)

D’abord, expliquez-moi pourquoi on fait des séries féministes (applaudies pour l’image qu’elles donnent des femmes), des séries pour des communautés ethniques (dont on salue la faculté à faire progresser les mentalités), des séries pour communauté sexuelles (qui sont contentes de s’y reconnaître)…? C’est bien qu’on y trouve de l’intérêt, et d’ailleurs, même sans être dans son public cible ! Ou alors affirmez-moi qu’aucun hétérosexuel ne regard The L Word, et qu’aucun blanc ne rit devant Ma Famille d’Abord, et je me tais.
Et maintenant dites-moi pourquoi on ne pourrait pas faire la même chose pour des communautés religieuses, en présentant un ou plusieurs personnages ayant des convictions conservatrices sur la vie, la mort, le sexe, la famille… tout en ayant de l’intérêt pour qui ne partagerait pas ces valeurs ? Hein ? Dites ? Expliquez ? « Ce n’est pas qu’on ne peut pas, c’est que ça ne s’est jamais produit ». Aaaaah bon ? Pourtant l’athée convaincue que je suis a su dénicher des épisodes respectables de la série Les Ahem! du Bonheur, il y a quelques temps de ça. On y parlait même (une série de network, s’adressant à cette bonne vieille ménagère, et peut-être même sa smala) de la situation politique en Chine, et de torture. Combien de séries connaissez-vous qui ont abordé le sujet, qui plus est autrement que de façon abstraite ?

Je m’interroge réellement sur les raisons qui font qu’on peut s’autoriser à discréditer systématiquement ce type de séries. Je ne dis pas que j’ai la réponse, juste mes opinions. Ca se trouve il y a de très bonnes explications à pareils comportements, simplement je n’en vois aucune. Ca ne rend pas une série moins bonne (ni meilleure) de piocher dans la culture chrétienne pour ses valeurs ou ses intrigues !
Mon opinion serait peut-être qu’il faudrait parfois songer à s’ôter les œillères qu’on porte. Evidemment, personne ne vous force à vous identifier à une série « bienpensante » à tout crin, mais au moins ai-je envie de vous demander, à l’avenir, de tout de même donner une chance sincère à ces séries. Pourquoi partir du principe qu’elles ne peuvent illustrer qu’un point de vue ? Et quand bien même, pourquoi partir du principe que ce point de vue est mauvais, même si ce n’est pas le vôtre ? Pourquoi décider de réduire votre univers sous prétexte que ces séries-mêmes seraient réductrices ? C’est un peu étrange comme comportement… On ne peut pas partir du principe que toutes les opinions sont valables et méritent qu’on leur donne les laisse s’exprimer dans diverses séries ?

par

, , , ,

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.