Mais qu’est-ce qu’ils ont tous ?

27 septembre 2008 à 12:41

Je pose juste la question : mais qu’est-ce qu’ils ont tous ?
Il m’arrive fréquemment de regarder des séries qui semblent remporter une quasi-unanimité, et de me dire que, sans déconner, mais qu’est-ce qu’ils leur trouvent, donc ?

Exemple : l’autre jour, je suis tombée sur CSI New York. Je suis arrivée dessus en zappant, sans préméditation, juste histoire de regarder quelque chose de potable. Et là, j’atterris sur un dialogue fulgurant, je vous le fais de mémoire :
– Apparemment, il gagne sa vie en cirant des chaussures…
– Je sais où le trouver… DANS LE QUARTIER DES CIREURS DE CHAUSSURES !
Wow. Je veux dire, nan, sérieux : wow ! Plus que ça même. Ca demande quand même un talent, d’écrire un truc comme ça, qui me dépasse ! C’est à se demander pourquoi je n’ai regardé que le pilote de ce truc.
Cet été j’avais déjà fait l’expérience d’un épisode de CSI Miami, et c’était au moins aussi bluffant. On sent la série qui est écrite avec un cahier des charges, en fait. Evidemment, il y a la traditionnelle petite phrase de pré-générique, mais comptons aussi toutes ces répliques faussement piquantes, genre suspense à trois balles avec une pointe d’humour raté… Le cahier des charges stipule donc qu’à la 12e minute, Horation Caine va lever un sourcil derrière ses lunettes, un, pas plus, et lancer une phrase éblouissante du genre de « il pourrait bien s’en mordre les doigts », mettons.
Que je sois sûre de comprendre : ça, ça fracasse l’audience ? Nan mais, je me renseigne, hein.

Mais ok, disons simplement que c’est un vieux fond de sentimentalisme pour la version Vegas, et disons simplement qu’en dépit de mon affection pour Gary Sinise remontant au collège, j’ai des a priori négatifs envers ces deux spin-off. Admettons.

Alors prenons un autre cas. NCIS. Vous avez vu un épisode, vous les avez tous vus. Là aussi vous pouvez être sûr que dans chaque épisode, DiNozzo va faire une blague à caractère sexuel, que le seul sourire que va décrocher Gibbs sera cynique, que le petit rondouillard va se faire mépriser en dépit de son efficacité, que Zyva va tenter d’à la fois castrer et allumer DiNozzo en une seule phrase, que le vieux papy va parler aux morts, et que la petite fée gothique dans son antre va avoir un verre de liquide fluo dans la main. Sublimissime. Evolution du personnage ? Connaît pas. Le popcorn à son apogée.
Et donc ça, ça dame le pion à la Star’Ac ? Je sais pas si je dois en rire ou en pleurer.

Vous dites ? Ce n’est pas mon genre de séries ? Vrai. Alors prenons le genre de série qui serait d’ordinnaire le mien : le drame. Ah ! Là on ne peut décemment pas m’accuser de partir du pied gauche, pas vrai ?
Alors qui m’explique le hype autour de Damages ? C’est complètement creux ! Superficiel, bourré d’effets de style, et au final pour quoi ? Pour construire un pseudo-suspense complètement prévisible, en espérant nous faire frissonner un peu sans s’en donner les moyens scénaristiques. Ah ils sont jolis les effets de filtres, les plans serrés, je dis pas le contraire. Mais on regarde quoi, au juste ? Un clip ? Nan, mais quand même, quoi. Et j’arrive pas à trouver une seule personne pour en dire du mal. Je ne comprends juste pas.

Eh, oh, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.
Je ne dis pas, par exemple, que c’est populaire et donc mauvais. Il y a un public pour tout. Comme je dis toujours, s’il y en a eu un pour près de 10 ans d’Alerte à Malibu, tout est possible. M’enfin de là à motiver autant les foules, ça m’épate. Faire des cartons d’audience avec ça…? Je ne comprends pas.
Ce que je ne dis pas non plus, c’est qu’on ne devrait regarder que des séries d’un certain genre, par exemple d’une exigeance hors du commun, hyper écrites, ou à l’univers à part. Elles ne sont pas faites pour tout le monde pour commencer. Une partie du public, par exemple, ne veut pas se prendre la tête, et c’est son droit le plus strict. Moi-même ces dernières semaines, je n’ai pas spécialement opté pour ce genre de séries, avec mes Reba dont vous ai rebattu les oreilles, pas vrai ?

Non, en fait ce qui me pose question, c’est que tout le monde regarde ces séries-là.
Parce que des séries de ce type, dans le fond, yen a des tonnes. Chaque saison, yen a des nouvelles. Certaines saisons plus que d’autres, d’ailleurs. Elles valent ce qu’elles valent, c’est comme ça.
Mais d’une série si moyenne à une autre série si moyenne, il y en a sur laquelle le public, américain comme français, fond comme un nuage d’éperviers, et puis il y en a, qui n’ont pas plus de mérite, et pas vraiment moins non plus, qui crèvent sur place.

On est fin septembre. Les premiers renouvellements ont déjà été annoncés. Les premières annulations suivront pas loin derrière le très pénible Do Not Disturb. On va, c’est fatal, voir disparaitre des séries qui ne sont ni meilleures ni pires que Les Experts Kuala Lumpur, NCIS ou Damages. Yaura peut-être, à la rigueur, moins d’argent investi dedans. Parfois même pas. La différence sera infime. Mais elles, elles crèveront, pendant que d’autres du même tonneau survivront.
Et ça me pose question, parce que je me dis : y a-t-il une sorte de phénomène grégaire qui pousse les gens à regarder les mêmes séries, même si à côté il y a strictement la même chose, et à sauver du naufrage des séries qui en soi n’ont rien d’extraordinaire, en leur offrant des audiences respectables voir exemplaires ?
A quel moment, du côté de la promo, du bouche à oreille, ou quoi que ce soit d’autre, y a-t-il quelque chose qui intervient et fait la différence ?
Je n’en suis même pas à me dire que certaines séries mériteraient plus ces chiffres, même pas. Je dis juste qu’entre deux productions similaires à bien des égards, certaines acquièrent une longévité et d’autres pas.
Et ça, vraiment, je comprends pas.

par

, , , , , ,

Pin It

2 commentaires

  1. Céline dit :

    Ton analyse est très intéressante.

    Je ne pourrais pas répondre à la place de « tout le monde », mais pour ma part, j’aime beaucoup les séries que tu as cité : NCIS, CSI NY et CSI LAs Vegas.

    Je me rends bien sûr compte que certaines répliques sont particulièrement ridicules, improbables ou trop faciles… mais comme tu le suggères, c’est sûrement à cause de l’habitude qu’on a appris à les oublier pour se concentrer sur autre chose dans la série.

    Quand CSI Las Vegas est arrivée en France, je n’aimais pas (ou n’étais pas habituée ?) aux séries policières, alors pour moi avec ce côté scientifique en plus ça m’a sauvé des pseudos flics de TF1. Les enquêtes scientifiques avec des références à des trucs de geeks ça m’a plu dès le départ et c’est pourquoi je reste fidèle à cette série…

    Pour NCIS, je n’aurais pas pensé m’y intéresser, je me suis dit encore un truc policier/scientifique (enfin comme il le présentait à l’époque) et en plus un spin-off de JAG… très peu pour moi ! Et pourtant, c’est le ton « humoristique » de cette série qui m’a séduit et avec le temps je ne peux plus m’en défaire.

    Alors pour résumer, oui les spectateurs de ce genre de séries se rendent bien compte que c’est très souvent tirés par les cheveux, moyen.. mais c’est pas grave on regarde !

    Ce qui ne veut pas dire qu’on ne s’intéresse pas à d’autres shows TV de « meilleures » (ou non) qualité !

    Et comme tu dis : « Il y a un public pour tout » !

  2. Nakayomi dit :

    Pour Damages, attends, je l’ai pas encore vu (vu mon caractère parfois un peu à contre-sens sur ce genre de série à grande aura, hein… Je peux très bien ne pas aimer ! )

    Concernant les séries policières et tout… Eh bien… Euh… Ben faut mettre ça sur le compte de la logique (qui a dit connerie, voyons ! ) humaine… Y’en a pô… Enfin… Mouais. Damages reste quand même plus confidentielle que ces blockbusters en puissance… Après, est-ce que tout le monde regarde toutes les séries policières ? Peut-être pas… Mais si chacun en regarde deux ou trois à chaque fois, ça doit aider (je confesse, j’en regarde aussi, mais je fais le tri, parce que justement, y’en a beaucoup et que je vais pas passer mon temps à ça non plus… Même si Les Experts ne m’ont jamais franchement déplus quand je suis tombé dessus par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.