I’m so outta here

6 novembre 2008 à 18:18

Oh yeah.

Ca n’a pas été facile de voir le conseiller principal. Et une fois ceci fait, de parvenir à retenir son attention entre deux (disons plutôt dix) coups de téléphone.
J’aime beaucoup les conseillers de ce service. Mais de toute évidence (et à cet égard ils me rappellent un peu Monsieur Patron), ils sont un peu transparents en termes de gestion du personnel.

Il avait « entendu dire » que ça ne s’était pas bien passé hier. Oui, il est surtout passé juste devant le bureau quand ça criait ! Il a dû surtout entendre hurler que ça ne s’était pas bien passé.

Il a dit qu’il ne me forcerait pas à rester, qu’il ne voulait pas que je vienne travailler avec une boule au ventre. Qu’il comprenait.
Et je me suis dit : vous n’avez pas l’air de comprendre que je suis la deuxième personne en un an à m’enfuir.
Et que je ne serai pas remplacée.

Mais bon, dans quelques jours, ce ne sera plus mon problème. Mercredi je dois dire à la responsable qui m’a dorloté pendant ces temps de crises (on est quand même bien reçus dans ce ministère !) quels postes m’intéressent, on organisera une ou deux entrevue, et je ferai mes valises.

Et sans larme à l’oeil, cette fois.

par

Pin It

1 commentaire

  1. freescully dit :

    En voilà une bonne nouvelle ! Alors c’est Duracell qui va reprendre ton poste ? Elle risque de subir la vengeance de Blondie… Mouahahahaha (rire démoniaque :))…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.