Le Gong sonne toujours deux fois

30 juillet 2009 à 23:09

On parle de plus en plus de la reunion des acteurs de Sauvé par le Gong. Ce qui n’était au départ qu’une blague parmi tant d’autres, dans un talk show américain parmi tant d’autres, a servi de test et devant l’écho enthousiaste rencontré, a permis à la reunion de se mettre en branle. J’avoue qu’au départ, j’étais assez sceptique quant aux probabilités que ça se produise véritablement, mais apparemment ça va bel et bien être le cas, même si Tiffani Thiessen fait mine d’entretenir le suspense (avec brio cela dit).

Crédit : funnyordie.com

Je dois bien avouer que ces reunions, ça me rend assez perplexe.

Si je parviens à comprendre qu’on cherche à faire un épisode ou un téléfilm de suite, genre « 10 ans après, que font nos personnages bien-aimés » (et cela sans être systématiquement partisane de la pratique), le concept de reunion me laisse par contre assez froide.

J’ai pourtant regardé A Nosh to Remember, la reunion d’Une Nounou d’Enfer. Et osons le dire, j’ai pleuré comme un bébé pendant tout le long. Sur l’air de : « bouhou, c’est Fran ! bouhou elle fait des pâtes ! oh arrêtez, maintenant Charles vient de sonner à la porte, bouhouhouhouhou ! ». Vous voyez le genre. Mais pendant que vaquais à mes midinettes occupations, mon cerveau continuait de réfléchir. Et il trouvait tout cela un peu trop facile… les acteurs qui viennent discuter des bons moments passés sur la série, les extraits en guise de flashbacks nostalgiques, bah ouais, et pourquoi pas tout le monde qui s’embrasse avec les yeux humides ?! Ah, ça aussi ils l’ont fait, au temps pour moi. En somme, pas l’ombre d’un contenu inédit. Une arnaque bien camouflée, mais une arnaque quand même.
On trouvera difficilement fan plus passionnée que moi envers cette série, et pourtant, j’étais déçue. Oui, déçue. Même en y voyant un intérêt qu’on pourrait qualifier de documentaire, en tant que lectrice de Fran Drescher, pour voir à quoi ressemblait la fameuse maison toute blanche sur la plage et ce genre de choses, il y avait objectivement peu de raisons de sauter au plafond, objectivement parlant. Mais j’aime pas dégoûter les autres donc allez vérifier par vous-même ce que vous en pensez.

Il doit pourtant bien y avoir un intérêt à ce type d’exercice, mais je ne vois juste pas lequel. Ma distance vis-à-vis des reunions s’explique peut-être par le fait que je ne suis pas attirée par les acteurs en tant que personnes, ni par ce qu’ils pensent, mais seulement par les personnages qu’ils interprètent. Et que les voir « au naturel » me captive finalement peu. Je ne mélange même pas l’acteur et le personnage, non, c’est juste que l’acteur a sa vie et que je n’ai pas très envie qu’elle soit mêlée à la mienne.
Et cette façon de voir n’est pas contradictoire avec l’affection que j’ai développée pour certains d’entre eux, au point de lire leurs ouvrages autobiographiques ou de me rendre à une dédicace, ni de baser tout un post sur leur filmographie, a contrario de ce qu’on pourrait croire. Pour moi, ces opérations permettent de comprendre comment ils font leur travail d’acteur, d’où ils tirent ce qu’ils ont à offrir à ces personnages que j’affectionne. Mais à la base, je n’ai aucune envie de savoir avec qui ils couchent ou leur sauce préférée pour les pâtes.

Sauf que ces reunions ne donnent pas lieu, ou je ne suis pas tombée sur les bonnes, à une réflexion de ce type. On y reste dans l’émotionnel au mieux, la superficialité au pire, et on n’est pas plus avancés. C’est si pratique de ressortir les archives qui ont marché il y a 10 ou 15 ans, plutôt que de se donner du mal. L’ambiance est là, mais c’est bien tout.

Et surtout, je trouve ça très réducteur pour le cast lui-même, convoqué au nom d’un succès passé et condamné à ne vivre que par lui. C’est sans doute le dernier élément d’une longue liste qui me détournent des reunions
Bon et puis, de vous à moi… Sauvé par le Gong

par

, ,

Pin It

1 commentaire

  1. Nakayomi dit :

    Je crois que j’ai jamais vu d’épisodes de réunions. Bah sans doute n’aime-je (hum) pas les bonnes séries pour ça… Après, pour le concept, faudrait que je juge. Sans doute que ça ne me dérangerait pas forcément (c’est un peu ce qui se fait un convention, d’après les reportages lus ici ou là, les scènes de flash-back en moins, et moins de comédiens aussi) mais je n’en espère en tout cas pas. Pas plus que je n’espère un téléfilm 10 ans après (juste éventuellement pour le Caméléon et pour sa conclusion, mais c’est tout !). Y’aurait beaucoup trop de chances d’être déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.