Je serai là pour toi dans 15 ans

15 juillet 2010 à 13:47

Ça fait deux jours que je regarde Friends entre midi, sur NRJ12 (finalement, ne pas avoir de boulot, ça a du bon…), et à chaque fois qu’un épisode commence, je me dis « ah mais oui, il est culte cet épisode !!! ». Je sais, le mot « culte » est tellement galvaudé qu’il est devenu tabou, mais bon, parfois, on a encore de mauvais réflexes.

Bref, toujours est-il que ça me frappe de constater que, quand je tombe sur un épisode de Friends, j’ai tendance à me faire cette réflexion très souvent (ça ne date d’ailleurs pas de ces deux derniers jours, je me souviens m’être fait cette réflexion par le passé déjà). Ça signifierait donc que j’ai déjà vu tous les épisodes de Friends sur lesquels je tombe ?

D’ailleurs, est-ce que j’ai vu tous les épisodes de Friends ? Pas sûr. Mais c’est difficile à dire, vu que, comme pour beaucoup des séries très populaires dans les années 90, j’ai loupé le coche pendant longtemps, et que, du fait du blocus sur la télé qui était en vigueur chez mes parents, j’ai vu les premières saisons très irrégulièrement car en contrebande. Après c’est vrai qu’il y a eu beaucoup de rediffusions (à peu près une rediff sur chaque chaîne française, non ?), mais comment être sûre que j’ai comblé tous les trous ?

Évidemment je pourrais m’envoyer une intégrale de Friends, je suppose, d’autant que je suis en pleine période de sitcoms et que, si 10 saisons pourraient m’effrayer en temps normal, là, je viens de commencer la 7e de Will & Grace et on peut donc dire que je n’en suis plus à ça près. Et puis sincèrement, cette impression de connaître tous les épisodes de Friends donnerait à cette intégrale un sérieux goût de déjà vu, pour le coup beaucoup plus négatif.

N’empêche que ce qui me frappe, c’est à quel point la série a finalement laissé son empreinte sur moi, alors que, si comme tout le monde, j’ai ri devant Friends, je n’ai en revanche jamais été absolument fan, et que je n’ai jamais compté la série parmi mes favoris. Tous les épisodes possèdent au moins une scène dont on a l’impression qu’elle est absolument inoubliable. C’est peut-être ça, une série indispensable à la culture de tout téléphage.
Finalement, peut-être que le terme de « culte » n’est pas complètement galvaudé.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture (wow, quand même) : la fiche Friends de SeriesLive.
Ça alors, un post Zappeur, Zappeur n’aies pas peur, ça c’est pas courant…

par

, ,

Pin It

7 commentaires

  1. akito dit :

    We were on a break !…

    Carrément. Là comme ça je n’ai pas d’exemple précis (quoique… si je commence à réfléchir j’en aurai des dizaines) mais des répliques de la série sont passées dans mon langage courant, pas forcément des répliques « cultes » mais des passages qui m’ont marqué pour une raison ou pour une autre, en VF comme en VO. Je suis sûr d’avoir vu chaque épisode au moins 3 fois « en entier », c’est-à-dire sans compter les rediff qui allaient bon train notamment sur rtl9 et sur lesquelles je tombais souvent.

    Tu vas peut-être trouver ça étrange, mais je pensais qu’en tant que téléphage avertie, tu faisais assez peu de cas d’une série ultra-populaire comme Friends. Pas au point d’en parler dans ton blog en tout cas

  2. ladyteruki dit :

    Je serais une bien piètre téléphage si je ne connaissais pas mes classiques. D’ailleurs, si tu suis les tags, tu verras que j’ai déjà souvent parlé de cette série.

    Il ne faut pas snober une série parce qu’elle est ultra-populaire. Il ne faut même pas la snober parce qu’elle est nulle et que son phénomène est exagéré. Je crois que je parle de tout ici.

    …Sauf de séries avec des vampires. Brrr…

    Cela dit, ce ne sont même pas les répliques qui me font cet effet-là. Hier devant l’épisode de Thanksgiving, j’étais là « ouiiii, la boîte !!! », aujourd’hui c’était « ouiiii, les blazers bleus ! ». Même les histoires semblent appartenir au patrimoine.

  3. Céline dit :

    « …Sauf de séries avec des vampires. Brrr… »

    Je ne suis pas la seule alors ! Me voilà rassurée.

    Sinon Friends c’est trop culte, c’est indispensable en cas de grosse déprime. Ces amis là, ils répondent toujours présents pour nous remonter le moral.

  4. ladyteruki dit :

    @Céline : j’ai vu le pilote de True Blood, j’ai estimé avoir fait ma part. Mais je laisse les pilotes de The Vampire Diaries et de The Gates où ils sont, faut pas abuser. Si tu cliques sur mon pseudo, tu verras que j’ai un problème récurrent avec ces bestioles…

  5. Nakayomi dit :

    Ce qui est bien avec Friends, c’est qu’effectivement, y’a pas vraiment besoin de suivre quand on tombe sur les rediff’ (oui, le « une rediff’ sur chaque chaîne française » est à peine exagéré) parce que… bah on connaît ! Je sais que j’ai tout vu au moins une fois, parce que c’était un rendez-vous sympathique quand arrivait les inédits (alors que je n’étais pas sériephile à l’époque)… Après, je ne me suis jamais refait d’intégrale, mais je pense que j’ai dû revoir deux ou trois fois la plupart des épisodes (et comme en ce moment, je trouve ça très pratique pour manger sans vraiment suivre… Et que ça tourne en boucle sur Nrj12… CQFD)

  6. Scarlatiine dit :

    Waouh, tu commences la 7ème saison de « Will & Grace » alors qu’il y a quelques jours, tu n’en étais qu’à la quatrième o_O Comment fais-tu ? ^^

    Sinon, pour « Friends », j’ai le même sentiment que toi. J’ai du voir tous les épisodes au moins deux fois grâce aux multiples rediffusions, mais j’ai aussi regardé en VO, ce qui m’a donné l’impression de voir une nouvelle série Et je suis sûre que si le mot « culte » n’était pas employé actuellement à tort et à travers, il conviendrait parfaitement à « Friends ».

  7. Alf dit :

    Je réagis à ton article avec beaucoup de retard mais je ne peux pas quitter cette page sans t’écrire que si d’habitude la version française d’une série ne la met pas en valeur, pour Friends c’est encore autre chose. Friends en vf et Friends en vo, est-ce que c’est la même série ? La traduction, le doublage, tout est monstrueux dans cette vf, c’est une honte. N’avoir vu Friends qu’à travers les épisodes diffusés à la télévision française, même si tu les as vu mille fois, c’est être passé à côté de Friends. Et c’est dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.