Toujours la faute des autres !

20 juillet 2010 à 22:33

Parfois j’ai l’impression qu’on a un peu fait le tour des séries fantastiques et de science-fiction. Je regarde les trucs qui sortent et je me dis : « sérieux, encore ?! ». Et les mecs sont sérieux, en plus. Ils vont vraiment nous faire une série sur un bled paumé où se concentrent des phénomènes surnaturels, des vampires qui passent leur vie immortelle au lycée, ou, pire… l’invasion extraterrestre.

Là je suis en train de me prendre par la main pour finir V ; c’est pas que la série soit longue, c’est sûr, et c’est même pas que je ne l’apprécie pas. Mais j’en ai tellement marre de voir toujours les mêmes sujets être tournés dans tous les sens. Bien-sûr, V n’est que la partie visible de l’iceberg, et à la limite, comme c’est un remake, on pourrait arguer que j’ai beau jeu de râler, mais l’exemple ne s’arrête pas à V, ce n’est en fait que la goutte d’eau d’un vase qui n’en finit plus de déborder pour moi.

First Wave, Invasion Planète Terre, Invasion, Threshold… on aurait pu penser que depuis le temps, les séries sur l’invasion (soit pendant, soit après), on en aurait suffisamment vu pour avoir couvert le sujet. Du moins, les bases. Après on peut essayer d’être original, mais sur un tel sujet, ça me semble difficile. Parce qu’à chaque fois qu’il y a une invasion, PAF ! Il faut qu’on s’aperçoive tôt ou tard que les aliens cachent des intentions pas très honnêtes. Parfois on s’en rend vite compte parce qu’ils débarquent tous lasers dehors ; et puis parfois c’est plus insidieux, et je ne dis pas que ce n’est pas intéressant, juste que, ça va, on le sait qu’au final les extra-terrestres sont tous des pourris.

C’est du racisme anti-extraterrestres, tout ça. Et ils peuvent pas se défendre parce qu’ils ont pas de lobby ! C’est vraiment petit.

Bref, si on veut absolument voir comment l’humanité se dirige elle-même vers sa propre perte, faut pas trop en attendre de la télévision. Au cinéma, j’ai l’impression que c’est plus fréquent ; il faut dire que la proportion films/séries de SF doit jouer. Pourtant, si on veut faire dans l’anticipation (vous avez remarqué comme ces séries ont l’habitude de se dérouler juste dans deux ou trois ans, grand maximum ?), voilà un sujet en or.

Mais la science-fiction, à la télé, est totalement déresponsabilisante vis-à-vis de l’humanité ! C’est constamment la faute des autres. C’est la faute des extra-terrestres si on va tous crever ! C’est la faute des extra-terrestres si j’ai menti à ma petite amie ! C’est la faute des extra-terrestres si je trahis mes semblables !
Mouais. ‘Zont bon dos, les extra-terrestres.

La science-fiction a toujours été un genre idéal pour explorer l’humanité et ses zones d’ombres, parce que c’est un genre métaphorique parfait pour aborder plein de sujets de société ou de questions sur la nature humaine. C’est encore mieux dans le cas des invasions « propres » à la Invasion Planète Terre ou V parce qu’en plus les extra-terrestres prennent une forme humanoïde qui permet de dire des choses des humains sans que les humains qui regardent la série ne se sentent exagérément concernés. C’est un genre magique, la science-fiction, j’aurais tellement voulu y être plus réceptive, mais j’ai grandi dans une famille qui méprisait la science-fiction et je crois que dans le fond, j’en ai toujours quelques restes, même quand je m’achète des piles de bouquins Star Trek ou que je m’achète un DVD de Babylon 5 par-ci par-là. Dans le fond, je crois que je ne serai jamais à fond dedans.

Mais peut-être aussi qu’effectivement, je ne suis pas aidée. Peut-être que pour traiter de sujets intéressants, il faudrait un peu décoller des thèmes usés jusqu’à la corde.
Pis peut-être qu’il faudrait essayer de se préoccuper des vrais coupables, de temps en temps.

Et c’est là qu’intervient ma découverte coup de cœur de la journée. C’est pas une série. C’est un thème. Je me baladais sur Wikipedia, je cliquais un peu partout et n’importe où, j’ai le droit. Et là, VLAN ! Je tombe sur ça : Mouvement pour l’extinction volontaire de l’humanité. Merde alors.
Ça n’arrivera jamais. Rien qu’à cause des gonzesses qui semblent peupler mon entourage, ça n’arrivera absolument jamais. Il y aura toujours des gens pour vouloir faire des enfants quoi qu’il arrive. Mais c’est pas la question. La question, c’est que ça fait un sujet absolument génial pour une série d’anticipation !

Imaginez : au lieu de nous sortir le refrain habituel sur les vilains extra-terrestres qui nous tombent sur le coin du nez quand on s’y attend le moins, et commencent à essayer de nous effacer de la carte galactique à l’insu de notre plein de gré, eh bien là, gros twist : c’est nous qui essayons désespérément de nous éteindre ! Mais c’est absolument génial ! C’est du jamais vu ! C’est couillu ! C’est plein de bonnes idées sur la façon d’explorer les problèmes de notre société SANS parler de notre société actuelle, c’est le propre de l’anticipation !
Il faudrait suivre la mise en place du processus par les autorités, voir les gens désespérés essayer de quitter la planète pour fonder une colonie ailleurs, là où on pourrait polluer sur plusieurs générations tranquillement, il y aurait des gens qui se serviraient dans les ressources de la Terre comme si demain n’existait pas (et demain n’existerait effectivement pas), les gens se sentiraient coupables quand ils auraient des enfants par faute d’inattention. On pourrait explorer de façon inversée les politiques natalistes de certains pays, et puis ce thème si à la mode qu’est l’écologie.
‘Pis imaginez en quoi consisterait l’action de la Résistance…

Bon, je dis pas qu’il faut uniquement cette idée-là pour me charmer, évidemment. Mais les possibilités sont tellement plus vastes que les aliens qui nous colonisent pour nous tuer et/ou nous manger… Bon, plus simple, un truc tout con : on a pensé à ce que les extra-terrestres ne soient pas armés de mauvaises intentions ? Pas depuis Alien Nation, quand même…
Alors bon, quand je vois qu’il y a Falling Skies qui va nous tomber dessus dans quelques mois, je soupire, si vous voulez, parce que je sais bien que je vais regarder (je veux dire, bon, ya Noah Wyle, quoi…), mais sérieusement, là, je pique du nez.

Scénaristes, faites une bonne action, trouvez un truc un peu nouveau à nous proposer.
C’est pas parce que les séries policières des networks ne le font pas qu’il ne faut pas essayer.

par

, , , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

2 commentaires

  1. Eclair dit :

    Si je ne m’abuse, le thème des méchants aliens est issu de la guerre froide.C’est « Nous » contre « eux ». Et ça continue logiquement avec le terrorisme, puisque la guerre froide est finie. Terrorisme, qui est justement la nouvelle vision de V, le remake.

    Maintenant, concernant ton idée… Je suis pas sûr justement qu’en ces temps particulièrement déprimants on ait besoin de se dire que la solution passe par un hara kiri généralisé :p Il y a suffisamment de fous qui exterminent des gens, pas besoin de leur donner des idées.

    Mais je t’accorde qu’on peut pas faire plus original !

  2. ladyteruki dit :

    Oui enfin, par ces temps déprimants (mais sérieusement, parfois je me dis qu’ils le sont tous…), on peut quand même sortir un film comme Children of Men (clicky clicky pour voir le Secret Diary of a Cinephile), alors à partir de là, des mecs qui veulent VOLONTAIREMENT que la race humaine s’éteigne, c’est un moindre mal, non ?
    Tu as sans doute raison sur la genèse de ce thème de science-fiction, ils sont d’ailleurs nombreux à prendre leur sève dans l’après-guerre. Mais c’est facile de toujours blâmer les « autres », quels qu’ils soient. Une fois de temps en temps, ce serait intéressant d’admettre la possibilité que l’autre… c’est nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *