Oui-oui, ça va, moi aussi j’ai vu Dr House

28 août 2010 à 10:43

TBS n’a pas réussi à obtenir les droits de Dr House (ravis par NTV) et on sent que ça frustre beaucoup la chaîne, parce qu’elle a tout simplement décidé de sortir sa propre version de la série.
Je caricature mais, oh, à peine. Vraiment, si peu.

Alors bien-sûr, il ne s’agit pas tant d’une copie conforme que d’une démarche destinée à nipponiser la série.
Jugez par vous-mêmes : la musique, la dynamique, les dialogues, les personnages… pas la peine de chercher bien loin pour trouver là la marque des dorama du même genre. Mais au final, même si l’on n’assiste pas à un diagnostic différentiel, avec liste des symptômes sur le tableau et tout, et que les personnages sont différents, on tombe quand même pas loin de ce que la fameuse série américaine peut proposer.

C’est exactement le genre de séries que j’ai envie de recommander à ceux qui ne connaissent pas les séries japonaises, et à la fois d’ardemment déconseiller.
Exactement pour les raisons évoquées ci-dessus.

Parce que si, sur un plan médical, on est effectivement dans un pur Dr House-like (avec l’apparemment inévitable structure en « j’ai le diagnostic ! / mais c’est pas le bon / ah si ça y est / mais les tests le contredisent / enfin la bonne solution ! »), en revanche, le ton et le personnage principal sont des clichés ambulants de ce que la fiction japonaise ne fait pas, vraiment pas, de mieux.

Parce que figurez-vous que le Gregory House japonais est en fait… un danseur. Oui, la médecine de haut niveau, c’était son plan de secours. Donc au lieu d’avaler des comprimés, il danse. Non je déconne pas, est-ce que je me suis déjà moquée de vous ? Il danse. Et par-dessus le marché, notre danseur est entouré de bras cassés (à côté, les mecs de BOSS sont des génies), ce qui fait qu’il est en plus le seul à avoir une quelconque valeur pour faire avancer l’intrigue médicale. Comme beaucoup de personnages centraux de séries japonaises « légères » (je n’ose utiliser le terme « comique » tant il est difficile de déterminer si c’est volontaire), il est de surcroît épouvantablement surjoué, et le scénario comme la réalisation en font des tonnes.
Non, vous conseiller GM ~Odore Doctor, c’est inconcevable dans ces conditions.

D’façon ça fait des posts et des posts que j’essaye de vous parler du haut du panier nippon, de sortir des stéréotypes sur la fiction japonaise et de vous montrer qu’on y trouve des perles, alors c’est pas pour recommander cette plaisanterie.
En fait, à choisir, je ne me la recommanderais même pas à moi-même ! Mais bon, le mal est fait…

par

, , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.