Téléphsage comme une image

6 octobre 2010 à 23:56

Tout a commencé par un petit calcul… ou plutôt, tout a commencé par une exclamation : « j’ai cagoulé combien de Go de séries cette semaine ?! ». Seize, oui, seize, vous avez bien lu.
Séries de tous horizons confondus.
Et je ne compte même pas les films.
Alors, je me suis dit que j’allais me livrer à une petite expérience. Mon cobaye ? Moi-même.

A compter d’aujourd’hui, là, maintenant, tout de suite, je ne cagoule plus un seul épisode pendant une semaine. Une semaine complète au régime sec ! (tout va bien, j’ai le dernier The Good Wife)
Avec un peu de chance ça rééquilibrera la balance cosmique. Et puis surtout, on va bien voir ce que je fais sans cagoule.

Alors vous me direz, certes, pas de nouveau cagoulage, mais il me semble que tu as suffisamment cagoulé, ne serait-ce que lors de la semaine écoulée avec ses seize Go de laine, pour ne pas t’ennuyer.
Ah oui c’est certain, et comptez sur moi pour en faire bon usage, mais l’idée de cette petite expérience n’est pas de me priver entièrement de cagoulage (mais si vous voulez le faire, allez-y hein, passez devant, et je lirai vos conclusions…), seulement d’essayer de voir comment peut vivre un téléphage sans immédiateté rassurante d’une cagoule dont on sait qu’elle est là, accessible, offerte, si jamais on en a envie.

Parce que, concrètement, si je veux regarder quelque chose, actuellement… je lance un moteur de recherche ou un favori, et l’affaire est dans le sac en quelques heures. N’importe quel coup de tête, n’importe quelle curiosité… le téléphage moderne vit avec l’assurance qu’il n’est jamais obligé d’attendre s’il ne le veut pas, que tout est à sa portée.

Si au départ, j’imagine que ce sera forcément un peu frustrant, il peut en ressortir plein de choses ! Redécouvrir mon programme télé, retrouver une vieille VHS avec émotion, ouvrir un DVD que j’avais laissé de côté… les possibilités sont multiples ! Pendant une semaine, je vous ferai part de la façon dont progresse l’expérience, à raison d’un post par jour.
Je compte sur vous pour m’encourager pendant cette expérience scientifique !

par

,

Pin It

5 commentaires

  1. Nakayomi dit :

    Bah j’ai déjà fait ça, hein… Ca s’appelle prendre des vacances sans ordi ! (Oui, des fois, le monde est cruel… On n’a pas le choix… Je peux dire que le plus dur est le retour, quand faut tout rattraper et qu’on ne sait plus où donner de la tête… J’ose pas faire de comparaison sur les calculs par contre… J’en suis p’têt à moins quand même.

    A dos de mule il faut parfois attendre un peu… )

    Le plus dur, sera peut-être de ne pas céder à la tentation si tu vois LE truc que tu aurais voulu voir immédiatement… (Parce qu’à la rigueur, quand on est coupé du net, finalement, y’a des choses qui passent sous notre radar).

    Bon courage !

  2. ladyteruki dit :

    Le faire par contrainte et le faire sans contrainte sont probablement deux choses bien différentes. En l’occurrence je vais effectivement voir plein de trucs passer que je n’aurai pas le droit de toucher… Le fruit défendu, en somme
    C’est une expérience, on verra bien !

  3. Waxius dit :

    Bon courage pour ton expérience !

    Mais pour certaines séries, il faut faire preuve de patience pour les trouver et voir ne serait-ce qu’un épisode ( ou alors je me débrouille super mal ‘___’ ).

    (Y a combien de pays différents dans les seize Go ? )

  4. Scarlatiine dit :

    Une semaine ? Pff… ‘tite joueuse, va ! ^^

  5. ladyteruki dit :

    Involontairement ? Pff… ‘tite joueuse, va !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *