Que quelqu’un appelle le Docteur !

12 octobre 2010 à 19:38

Quand vous voulez vraiment me convaincre, vous ne le faites pas à moitié ! Alors que pour The Guild, vos réactions d’encouragement n’étaient qu’à moitié sincères (si-si, je l’ai bien senti) et en tous cas pas tellement chaleureuses, cette fois, à propos de Doctor Who, vous n’y êtes pas allés de main morte. Résultat : c’était beaucoup plus facile de me décider, et j’ai effectivement regardé le pilote de la série de 2005.


Vous êtes généraliste, ou vous faites la gynécologie aussi ?

Alors je sais bien : justement, plusieurs d’entre vous m’avaient recommandé de ne précisément pas commencer par là. Mais puisque je ne pouvais rien cagouler d’autre, et que, en plus, il s’avère que je ne l’ai jamais mentionné mais je suis pilotovore, j’ai quand même persisté à découvrir Doctor Who par cet épisode. Et puis, c’est aussi une question de conviction : je trouve normal de commencer comme les spectateurs d’origine (ici, les Britanniques) ont commencé, en découvrant dans des conditions similaires ce premier épisode, quoi qu’il vaille.

Et finalement vous êtes tous de gros tragédiens parce que ce n’est pas si terrible que ça. Bon, je ne dis pas que je suis fan de la série rien que sur cet épisode (des mannequins en plastique agressifs, seriously ?), mais franchement c’est pas aussi nul que vous aviez bien voulu me faire croire.

Ah, alors effectivement, les plus grands points forts de la série, à ce stade, sont l’humour, l’humour, et l’humour. Ça, on va pas se mentir. Concrètement ça me suffirait presque s’il n’y avait que ça. Presque, parce que… j’ai vu le trailer de fin d’épisode. Et là je vous le dis franchement, ma mâchoire est tombée sur mes genoux et je me suis dit que, sérieusement, j’avais un tout petit peu trop tardé avant de donner sa chance au Docteur. Docteur que je trouve fort sympathique, et c’est un euphémisme. J’en suis pas à avoir le béguin mais c’est un efficace produit d’appel, dirons-nous. Il est désinvolte, drôle, et… je ne cache pas que j’aime bien son nez (c’est comme ça) (Freudien, peut-être) (bref).
Par contre c’est certain que j’ai très peu d’atomes crochus avec Rose. Il faut dire que je n’en ai pas plus avec Billie Piper (ni avec, si sans l’option joues, d’ailleurs). De ce côté-là, franchement, si on était censés s’identifier ou quoi ou qu’est-ce, c’est raté. On sent bien qu’on va pas y couper, qu’elle va coller le Docteur et tout, que c’est parti pour vivre de folles aventures ensemble, mais sérieusement, elle me casse les pieds. Je sais bien qu’elle est blonde mais c’est pas la peine de forcer le trait. Elle est complètement à la ramasse la pauvre louloutte, attendez, je suis comme elle, j’ai jamais vu la série et pourtant j’avais percuté l’histoire du bras en plastique. Faut quand même pas avoir fait ses études à Oxford pour comprendre que ça servait à rien de ramener un souvenir à la maison. Et ton copain qui se la joue en mode automate, non, tu vois rien ? Wow, sans déconner, wow. Et puis gnagnagna j’ai ma maman et mon copain, et deux secondes plus tard les cheveux dans le vent vers le Docteur, nan mais ça servait à quoi de te faire désirer ?
Non, elle m’agace, ça c’est net. Et vu qu’elle occupe l’écran en permanence (mais bouge, putain, la série porte pas ton nom que je sache ?!), c’est un tout petit détail qui peut gâcher un peu le plaisir du visionnage.

Mais je crois qu’avant de voir cet épisode, je n’avais pas vraiment compris dans quelle gamme se trouvait Doctor Who. Je veux dire que je savais qu’il y avait des éléments fantastiques (je lis La Sorcière, donc ce serait le minimum), mais j’avais pas l’impression qu’il y aurait cet aspect « monster of the week » qui se dégage un peu du truc. Et ça, ça me refroidit. Mais après je repense au trailer de fin d’épisode…

Donc bon, je dis pas que je vais en faire des orgies, mais ptet qu’un épisode ici ou là quand je m’ennuie, ça peut s’envisager.

par

, , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

10 commentaires

  1. Lorna dit :

    J’ai bien fait de ne pas te dire de ne pas commencer par le pilot ^^’. Je ne suis pas particulièrement pilotovore mais je râle assez que les séries ne sont pas diffusée dans l’ordre alors si moi-même je ne commence pas par le pilot, c’est la catastrophe.

    Bref, je suis contente que tu aies découvert Doctor Who (et pour Eccleston, toit c’est le nez, il y en a d’autres, ce sont les oreilles ^^’). Sinon, oui, il y a un aspect « moster of the week », notamment dans la première saison, mais la sérié est bien écrite et les saisons comportent un fil rouge, dispersant des éléments durant les 13 épisodes pour nous amener exactement là où les scénaristes voulaient nous amener. J’ai toujours été très impressionnée par la maitrise de la série en la matière.

    Pour Rose, je ne partage pas ton point de vue. Je l’ai aimé dès le début. Mais, faut dire que je suis blonde aussi, ça a peut-être aidé ^^’.

    Et pour quelqu’un qui ne penche pas du côté du fantastique, un épisode de temps en temps quand tu t’ennuies, ça serait déjà pas mal .

  2. jonath666 dit :

    Ah bah si tu as aimé ce pilote tu devrais aimer la suite .

    Et pour le côté « monster of the week » il y a quand même un fil rouge dans chaque saison et toute une mythologie qui continue de se construire .

    Et ce même côté « monster of the week » c’est pas aussi chiant que par exemple la première saison de smallville car dans Doctor who d’un épisode à l’autre tout change : époque , protagonistes , planète

    Tu peux tomber sur des épisodes moyens mais dans l’épisode d’après tu peux tomber sur une pépite .

    C’est ça le charme de la série : on est tout le temps surpris

  3. ladyteruki dit :

    Vous battez pas les gens XD Je suis presque sûre que vous avez posté à la même seconde, aussi !

    Ah bah forcément, comparer à SMALLVILLE, bien-sûr hein… Moi aussi je peux le faire et dire que c’est moins chiant que Charmed, tant qu’on y est. Par contre c’est moins sympa que les monster of the week des premières saisons de X-Files, aussi (tu vois je peux tricher aussi !).

    Mais le côté versatile, par contre, c’est un argument de poids, c’est clair.

  4. jonath666 dit :

    Lol .

    Bon en fait j’ai pris smallville au pif hein.

    ça aurait pu être n’importe quelle série où le décor reste le même au fil des épisodes .

    C’était pour faire une opposition avec ce côté changeant de d’atmosphère de Doctor Who

    Lol , j’espère que cette fois je m’en suis mieux sorti dans mes explications , ouf

  5. Livia dit :

    Olala, un billet sur Doctor Who sur Ladytelephagy ! *_*

    J’ai envie d’applaudir bien haut et de remercier très fort la semaine d’ascèse téléphagique que tu t’es imposée.

    Doctor Who, c’est une série à laquelle tu t’attaches. Tout n’est pas parfait, la qualité n’est pas égale, mais il y a des éclairs de génie, des épisodes qui sont des petits joyaux, d’autres qui serviront juste de transition. C’est une aventure en soi qui mérite d’être vécu pour toutes les émotions qu’elle procure.

    Et puis si ton premier contact a été fructueux en commençant par ce fameux pilote aux mannequins, je crois que la suite devrait te permettre de poursuivre sur de bonnes impressions. Quant à Rose, on s’y fait quand la dynamique du duo qu’elle forme avec le docteur commence à se construire.

    Bonne immersion whonesque !!

  6. ladyteruki dit :

    Quant à Rose… la bonne nouvelle c’est qu’à un moment on s’en débarrasse. Moi je retiens surtout ça
    Merci à tous pour vos réactions, c’est bien quand on fonctionne comme ça : moi qui vous conseille des trucs, vous qui m’en conseillez d’autres… Bon, cette semaine, pas de nouvelle série à me recommander, paske pas DL, mais on se retrouve mardi prochain ok ?

  7. Nakayomi dit :

    Je ne regarde jamais les trailers de fin d’épisode ! On m’a bien dit que ceux-là étaient fait exprès et tout (donc pas comme nos trailers/bandes-annnonces pourries où l’on vous gâche un cliffhanger), mais je sais pas, je peux pas… Même lors des rediffusions, j’avoue que je les regarde pas… J’aime avoir la surprise personnellement…

    En tout cas, je suis ravi de voir que cette première approche fut bonne (et la technique du « mais on te dit que ça va être catastrophique » a très bien fonctionné… C’est une bonne technique je trouve personnellement… ). Le reste pourrait donc s’avérer peut-être de plus en plus convaincant… Même pour Rose, je suis sûr qu’à un moment, cette aversion pourrait passer (ou s’atténuer disons).

    Et concernant les « monstres de la semaines » (allons-y, c’est aussi long en français qu’en anglais de toute manière), je ne vais pas répéter ce qui a pu être dit par mes camarades, mais je n’en pense pas moins… C’est vraiment pas un truc qui peut déranger dans la série… C’est même plus « l’univers de la semaine » en l’occurrence dans Doctor Who…

    (Au fait, c’était avec ou sans l’accent anglais, alors ?)

  8. ladyteruki dit :

    Avec.

    Visionnage en deux fois.

  9. cybellah dit :

    C’est une super nouvelle de voir quelqu’un découvrir la série. Comme disent les autres si tu a apprécié le pilote, c’est presque dans la poche tellement la suite est mille fois meilleure que cet épisode. En tout cas j’espère que tu t’accrocheras pour continuer et que nous aurons le plaisir de lire ton avis dessus.

  10. Céline dit :

    Youpie Lady a regardé Dr Who et elle a pas détesté !

    Comme les autres, je pense que si tu as supporté ce premier épisode, la suite ne devrait pas te poser de soucis.

    Par contre, j’espère vraiment que tu pousseras le vice à aller jusqu’à la saison 2 car il faut que tu découvre David Tennant !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.