En mai, va où il te plaît

15 mai 2011 à 20:39

Si ça ne tenait qu’à moi, je ferais 20 news sur comment Koselig Med Peis est officiellement la meilleure série norvégienne de l’année, mais il parait que ça fait pas très objectif sur un site d’information. Par contre, au diable l’objectivité sur ce blog : Koselig Med Peis, c’est bon, mangez-en ! C’est bien mon intention d’ailleurs et je n’attends plus que le DVD dans ma boîte aux lettres. Accessoirement je me suis aussi commandé Mesudarim (l’intégrale des 2 saisons, normalement il y a des sous-titres), donc apprêtez-vous à en entendre parler à nouveau, cette fois alors que j’aurai compris les dialogues.
C’était la minute « où lady a-t-elle passé la semaine » (et, plus vraisemblablement, « où passera-t-elle les suivantes »).

Mais occupons-nous de ce pour quoi vous êtes là ce soir, la rétrospective des news de la planète telle que vue sur Séries du Monde :

 

Lundi Ce soir au Mexique : quand il y a un danger, on appelle qui ?
La deuxième chaîne se lance dans une initiative originale, au moins par son format.
  Ce soir en Espagne : à l’abordage !
Embarquez à bord de la nouvelle série de Telecinco, moussaillons !
Mardi Fuji TV veut une série sur le deuil
Un sujet d’autant plus sensible vu le cast prévu pour ce projet.
  Audiences philippines : charmés par le chant de la sirène
Que regardaient un tiers des Philippins ce vendredi ?
Mercredi Ce soir en Australie : un peu de provoc’
Amateur de polémique, Chris Lilley lance ce soir sa dernière comédie en date.
En bref : l’actu des télés du monde
Si FOX vient d’annuler votre série préférée, consolez-vous avec une série venue d’un autre pays…
Jeudi Le prochain taiga dorama de la NHK sera très masculin !
Pour prendre le relai de l’héroïne de la série Gou, la NHK mise sur un imposant cast…
Audiences australiennes : les spectateurs pas fâchés avec ABC1
La nouvelle série de Chris Lilley a bien fonctionné… et c’est un euphémisme.
Vendredi Une saison 2 pour HanaKimi
Fuji TV s’apprête à toucher à un monument du dorama adolescent…
  Audiences coréennes : le défi de la nouveauté
L’expression « l’attrait de la nouveauté » semble bien vide au regard des démarrages difficiles de ces deux dernières semaines…
Samedi Gullruten 2011 : les résultats !
Il y a quelques heures, la télévision norvégienne célébrait ses meilleures productions…

 

Que de pays parcourus cette semaine ! Mexique, Espagne, Philippines, Danemark, Argentine et Norvège viennent rejoindre les classiques Japon, Corée du Sud et Australie, présents chaque semaine désormais. On a bien voyagé, quand même…

Je commence à développer une certaine tendresse pour les audiences de pays peu ou pas exploités d’ordinaire, comme ici les Philippines. J’ai l’impression qu’une fois de temps en temps, c’est une bonne occasion de simplement voir ce qui se passe ailleurs, à travers ce qui plait ailleurs, et qu’une news comme celle sur le succès du final de Mutya permet en même temps de dire à quelle nouveauté le relai est passé, sans en faire une news « ce soir » puisque de toute façon on ne peut pas toutes les faire sans copieusement engorger le site comme la rubrique.
C’est aussi la raison pour laquelle seules deux nouveautés coréennes ont été évoquées la semaine précédente, puisque certaines news (les projets, les castings…) n’apparaissent que sur la rubrique, alors que des news comme les audiences ou « ce soir » apparaissent partout. Il a bien fallu faire un choix.
Alors toujours est-il, qu’en pensez-vous, des audiences philippines par exemple ? En plus, cette news sur Mutya me semblait vraiment trop mignonne, limite insolite, pour ne pas être mentionnée.

Pour finir, on aura l’occasion d’en reparler sur SeriesLive, mais cette semaine, arte diffusera en deux soirées une co-production entre le Portugal, la France et le Brésil, Mystères de Lisbonne, une série historique en 6 épisodes que la chaîne fera tenir sur 2 soirées (oui c’est un peu absurde, mais enfin, c’est mieux que rien). J’attire donc l’attention des fans de fiction en costumes sur ces deux soirées exceptionnelles, ce serait dommage de manquer ça, c’est pas tous les jours qu’on a ce genre d’opportunité. Moi-même si j’étais pas au boulot quand ça commence…

par

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pin It

2 commentaires

  1. Livia dit :

    Un grand merci pour le dernier paragraphe !! ^_^ Vu que j’allume rarement la télé et que je consulte encore plus rarement un programme, j’apprends que j’ai manqué de passer complètement à côté de deux soirées historiques potentielles sur Arte *_*

    Je note ça et m’en vais espérer très fort que j’arrive à y penser jeudi soir.

    Sinon, permets moi de profiter de ce post bilan de semaine pour te remercier encore une fois pour tout ce travail de recherche, et tous ces voyages téléphagiques que tu nous offres. C’est vraiment un plaisir que de te suivre dans ces découvertes !

  2. FH. dit :

    Toujours à propos du dernier paragraphe, las programmation en deux soirées des Mystères de Lisbonne, même si elle est quelque peu brutale, n’est pas si absurde que ça.

    La version ciné des Mystères de Lisbonne était sortie en salles à l’automne, dans une fresque sans compromis de… 4h30. Passionnant et de bonne facture, mais, c’était prévisible, un poil longuet et jusqu’au bout-iste.
    Or il y a bien une raison pour laquelle les fresques dépassent au grand max les 3h30 (Gone w/ the wind, Laurence d’Arabie, Ben Hur, 7 Samourais, Exodus, Once Upon a Time, Greatest Story ever told), mais ne vont quasiment jamais au delà des 4h (excepté peut-être Gettysburg, Das Boot…)!

    J’ignore quelle est la durée des eps de la version tv (55m, 1h?), mais même diffusée en deux soirées et d’une durée totale plus longue que la version ciné, ce sera toujours plus digeste que cette dernière…

    Pour ce qui est d’être devant votre petit écran à l’heure de la diffusion, souci que vous partagez visiblement, ce serait oublier qu’arte propose tous ses programmes en rattrapage durant une semaine, sur son site de catch-up ainsi que sur dailymotion.

    Or, vous n’êtes pas sans savoir que, pour l’un comme pour l’autre, des solutions techniques simples et immédiates permettant d’en récupérer une copie existent…

    Quoi qu’il en soit je suis curieux de découvrir, à tête reposée, les différences entre la version ciné et la version télé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *