I just want my 20 minutes back

29 janvier 2012 à 23:38

Dans un moment de bravoure, j’ai finalement décidé de regarder l’aperçu pilote de la dramédie I just want my pants back. Pourquoi maintenant ? Eh bien, à l’approche de la diffusion à proprement parler de la série sur MTV, cette semaine, je me suis dit qu’il était grand temps, d’une part ; et d’autre part, si j’attends d’en avoir envie, je n’y arriverai jamais. Autant profiter que j’étais dans un moment d’abandon et de faiblesse et foncer.

Il faut dire qu’en dehors du titre, déjà pas spécialement excitant à mes yeux, la description qui m’avait été faite de la série était grosso-modo d’une sorte de How to Make it in America qui rencontre Skins et, euh, disons qu’étrangement ces deux séries ne figurent pas dans mon top 10 des séries que j’aime le plus regarder.
Ou dans mon top 200.

Devant ce premier épisode (apparemment légèrement tronqué), j’en suis arrivée à la conclusion que, si je suis capable de regarder Awkward. sans avoir envie de hurler combien tout cela me semble étranger, ça m’est absolument impossible avec I just want my pants back. Je peux rarement m’intéresser à des teenageries, vous le savez, et du coup c’est assez paradoxal pour moi de trouver Awkward. plus sympathique qu’I just want my pants back qui est normalement plus près de mes préoccupations de jeune célibataire dans une grande ville.

Mais voilà : ces histoires de coucheries, cette façon de vivoter sans but précis, ces amitiés d’adolescents attardés, eh bien ça m’énerve, reconnaissons-le. C’est incroyablement immature à mes yeux, ça n’est porteur d’aucune émotion pour la spectatrice que je suis, ça ne soulève aucun attendrissement ni même intérêt dramatique, et au bout du compte ça me semble tellement vide de sens que j’en aurais presque envie d’être désagréable.
Et si penser qu’une série qui suit les aventures d’un soir de jeunes à la tête creuse est totalement dénuée d’intérêt me fait passer pour une vieille conne, eh bien qu’il en soit ainsi, j’assume.

Cette preview du pilote d’I just want my pants back, ce sont 20 minutes de ma vie qui sont perdues à jamais.
Et c’est emmerdant parce qu’à mon âge avancé, chaque minute compte.

par

, , , , , ,

Pin It

2 commentaires

  1. Bœuf Wellington dit :

    ET qu’en est il des séries de tranche d’age style Ally Mc Beal, Single Ladies (Desperate ?? ) ou Grey, où ça couche tout autant ?

  2. ladyteruki dit :

    Tu me parles de tranche d’âge mais tu me parles de séries qui ne sont pas de la même génération. Par contre elles ciblent toutes les femmes (mais pas nécessairement du même âge non plus). Il y a un soucis dans ta formulation mais je ne suis pas une mauvaise bête, je réponds quand même

    Single Ladies a été abondamment commentée l’an dernier au moment de la diffusion, je t’invite à suivre le tag et découvrir la raison pour laquelle j’ai regardé la 1e saison (et pour laquelle il y a des chances que je regarde même la seconde).

    Comme ce blog semble le démontrer par l’ABSENCE de références à ces séries, je ne regarde pas Grey’s Anatomy et Desperate Housewives qui sont des soaps dont je n’ai vu que les premiers épisodes avant de décréter que justement ce n’était pas pour moi. Je ne sais pas s’il y a une tranche d’âge pour cette série, cependant, car il me semble que les teenagers autant que les fameuses ménagères accrochent sur les histoires de coucheries et le pseudo-drama qu’on y trouve. Mais je n’ai jamais caché n’avoir aucun intérêt pour la romance non plus.

    Quant à Ally McBeal, si elle peut être une série relativement originale sur la forme, sur le fond elle est affreuse : je me rappelle avoir expliqué dans un SeriesLive Show combien je trouvais son propos sexiste. Ally n’est qu’une moitié de personne jusqu’à ce qu’elle se trouve un mec, n’existe ensuite que par lui, et attend un prince charmant du plus grand ridicule sans lequel elle déprime en permanence. C’est navrant mais en même temps Kelley n’a jamais été un grand féministe, il faut le reconnaître. En tous cas, si Ally McBeal se regarde gentillement pour rigoler, sur le plan du fond, 95% est miteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.