Friday Night Highlights – Semaine #12

13 décembre 2013 à 22:00

FridayNightHighlights-300 Une nouvelle semaine s’achève, ce qui signifie qu’est venu le moment d’un nouveau rendez-vous du Friday Night Highlights, dans lequel raconter nos petits malheurs téléphagiques… mais surtout nos grands bonheurs, aussi ! Après la grisaille de la semaine, il est temps de vous installer sur le canapé violet de la fraternité entre passionnés de séries, et de vous épancher. Nan, vraiment, dites-nous tout…

 

IconList-25Je le pense : je veux tout savoir ! De quoi était composé votre menu téléphagique pendant la semaine écoulée ? A l’approche des fêtes, beaucoup de séries ont eu leur fall finale, et vous avez donc plein de choses à raconter, à coup sûr !
De mon côté de l’écran, la semaine a été consacrée, ça n’a pas pu vous échapper, à la fiction africaine. Ça signifie qu’en-dehors de mes visionnages routiniers (v’savez bien, Masters of Sex, Almost Human, je vous refais pas la liste !), j’ai surtout découvert des pilotes de séries pour mes articles, comme par exemple Lekki Wives ou The LAB. J’ai d’ailleurs l’ambition de poursuivre cette série, et j’espère que vous vous joindrez à moi pour cette découverte ; enfin de toute façon j’écrirai sûrement un bilan de la première saison, que vous le vouliez ou non, et que vous commentiez la review du pilote ou non ! Ça marche comme ça, un coup de cœur… Et puis c’est quand même pas tous les jours qu’on trouve une série qui tient la dragée haute à The Good Wife. A part ça… voyons, à part ça pas grand’chose. Ah si, le pilote de Kirstie. J’ai passé tout l’épisode à me demander pourquoi la voie d’Alley m’était si familière alors que je l’évite comme la peste depuis Fat Actress.  Ca doit être le timbre, je sais pas. En même temps, je vois pas trop ce qui aurait pu me tenir éveillée d’autre pendant le pilote…
Ce qui me mine le moral, c’est que dans mon entourage téléphagique (et, oui, ça vous inclut, vous, là), il y a probablement plus de monde qui verra Kirstie que The LAB. Et que les gens continueront de penser que « les séries américaines » sont meilleures que « les séries africaines », avec des généralités à la con basées sur quelques exemples peu représentatifs. Le monde est mal fait, tiens.

Au passage, deux d’entre vous la semaine dernière évoquaient Raising Hope ; je me suis aperçue que j’avais lâché la série et je ne saurais même pas dire à quel moment. Quelque part l’année dernière, peut-être vers le mois de mars ? C’est très perturbant ce genre de réalisations soudaines, d’autant que je ne suis pas fâchée spécialement avec la série, comme je le suis avec Suburgatory par exemple. Vraiment curieux, tiens.

 

IconList-25Et maintenant on va prédire l’avenir ! Vous allez ainsi découvrir que vous avez un don de prescience qui vous permet de répondre à la question : qu’allez-vous regarder de beau pendant le weekend ? Magie !
En ce qui me concerne, la semaine africaine n’est pas finie et je vais encore m’offrir quelques picorages d’épisodes (notamment pour l’article de demain soir ; j’ai déjà vu l’objet de l’article de dimanche !). Ça va me prendre pas mal de temps et comme en ce moment, je suis d’humeur chagrine, j’avoue ne pas vouloir surestimer mon enthousiasme.
Si jamais je fais une crise de masochisme, je tenterai peut-être Bonnie & Clyde que j’ai quand même mis dans un coin de disque dur au cas où (moi et ma manie de vouloir regarder au moins le premier épisode de chaque série, ça me perdra). Mais surtout, je cherche activement une série à marathonner en ce moment, et pour le moment ce n’est pas gagné. Mes tentatives sur Mad Men ont par exemple échoué au bout de trois épisodes, pas tant à cause de la série elle-même que du timing : parfois, il y a un bon moment pour une série donnée ; parfois, il vaut mieux la mettre de côté pour une autre humeur. The LAB pourrait bien remplir cet office si les épisodes suivants sont aussi intéressants que le pilote. C’était peut-être la série que je cherchais sans le savoir depuis plusieurs semaines ; que la série qui comble un besoin téléphagique se cache en Afrique du Sud me rend encore plus triste pour ceux qui n’y jetteront pas un œil de par idée préconçue. Mais bon, j’aurai vraiment essayé, pas vrai ?
Oh et puis, hm, on est bientôt le 15 du mois, aussi…

 

Enfin bon, assez causé de mes états d’âme, la parole est à vous, même si, ça se trouve, jusque là, vous n’avez rien dit (il n’est jamais trop tard pour rejoindre la communauté du Friday Night Highlights) : et vous, comment ça va, téléphagiquement ?

par

, , , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

2 commentaires

  1. FlorianNz dit :

    Bien le bonjour. Me voilà avec une semaine complète de retard pour te raconter ma semaine du 9 au 13/15 (ça date !), mes excuses. Surtout qu’encore une fois, je n’ai pratiquement rien regardé. Je continue paisiblement mon revisionnage de l’intégrale de How I Met Your Mother, et c’est à peu près tout (et dire que le final sera diffusé le 31 mars, oh God). J’ai aussi regardé deux épisodes de Homeland dimanche, et ce n’était pas terrible. J’attends de voir les derniers épisodes de la saison, je lis qu’ils sont bons.

    Sinon, pourquoi es-tu fâchée avec Suburgatory ? Comme chaque saison, les 13 premiers épisodes sont toujours bons, et les derniers épisodes proposés moyens voire mauvais. Ça reste une bonne petite comédie dans l’ensemble, et c’est à 90% grâce au personnage principal… et Jane Levy, bien sûr. 😉

    À part ça, je dois dire que j’ai beaucoup aimé ton article sur Usoni, l’interview était intéressante (et, wow!). Super boulot sur tous les articles liés à la fiction africaine, chapeau !

    Keep up the great work. 🙂

  2. Les semaines s’enchaînent et le retard pour venir vous raconter la semaine téléphagique écoulée ne se réduit pas ! Ce mois de décembre est infernal, je ne sais pas où donner de la tête !

    Comme Florian, je vais donc parler de ma semaine du 7 au 13, laquelle fut au contraire de la sienne plutôt chargée niveau séries, et loin de moi l’idée de m’en plaindre.

    Avant toute chose, juste pour rebondir sur Suburgatory, personnellement, je me souviens avoir été surpris de trouver le dernier season finale assez émouvant, notamment en ce qui concerne une relation en particulier qui m’avait plutôt laissé indifférent auparavant. J’ai regardé la bande-annonce de la saison 3 en début de semaine et je suis prêt à replonger dedans sans broncher.

    Pour le reste, par où commencer ? Eh bien, les épisodes de fin d’année étant plus espacés et m’étant surtout rendu à l’évidence que ma participation au Challenge Séries 2013 d’Élodie se conclurait par un échec cuisant (j’ai pris la sage décision de ne pas m’inscrire à celui de 2014, mais si le cœur vous en dit, vous avez jusqu’au 31 pour annoncer votre participation), j’ai concentré mes efforts sur un objectif qui me semble plus simple à réaliser : terminer toutes les saisons en cours de visionnage en DVD pour la fin de l’année, afin de changer de programme dès le 1er janvier. Je me suis donc pris au jeu de varier les plaisirs en poursuivant les saisons suivantes :
    Star Trek: Saison 1
    The X Files : Saison 1
    Grey’s Anatomy : Saison 7
    Private Practice : Saison 4
    The West Wing : Saison 6
    Chicago Hope : Saison 1
    Veronica Mars : Saison 2
    I Love Lucy : Saison 2
    The Mary Tyler Moore Show : Saison 3
    Three’s Company : Saison 5

    Oui, vu comme ça, on peut se dire que ça fait beaucoup, mais je vous rassure, toutes sont bien entamées et il me reste moins d’une dizaine d’épisodes de chaque pour atteindre l’objectif.

    Sinon, j’ai poursuivi La famille Katz et je reste mi-figue mi-raisin à son sujet : il y a de bonnes choses et d’autres nettement moins convaincantes. Et le series finale de Body of Proof se profile à l’horizon. J’ai aussi regardé un épisode de Nikita, mais j’attends que ça se termine pour reprendre à un rythme plus soutenu. Je finirai aussi la première saison de Masters of Sex et la troisième d’Homeland début 2014.

    Ah, un message de mise en garde pour terminer : autant je vous recommande le marathon des épisodes de Thansgiving de Friends testé et approuvé, autant je déconseille vivement d’en tenter un des épisodes de Noël de Glee, tous plus abominables les uns que les autres, celui de cette année étant particulièrement détestable.

    Voilà pour le moment, à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.