Los Archivos del Cardenal ravive les tensions sur TVN

13 mai 2014 à 18:20

LosArchivosdelCardenal-300La série dramatique Los Archivos del Cardenal est à peine revenue pour une deuxième saison au Chili, qu’elle polarise déjà les spectateurs, les observateurs et même les hommes politiques.
La série, inspirée par les archives réelles du Vicaría de la Solidaridad, plonge dans les dossiers de cet organisme de l’Église catholique qui prête assistances aux victimes de la dictature de Pinochet. Une période difficile à aborder dans une fiction, mais qui avait permis d’ouvrir une véritable discussion autour des drames personnels vécus dans les année 80. La série avait également été récompensée en 2012.
Mais les nouveaux épisodes diffusés ce printemps rouvrent la plaie ; actuellement, la série s’apprête à discuter de la tentative d’attentat sur Pinochet de 1986, alors que le pays est en état de siège. Une autre période difficile qui avait d’ailleurs ému la communauté nationale.
Au milieu de toute cette émotion que vous pouvez imaginer, Los Archivos del Cardenal est aussi au cœur d’une polémique qui entoure la chaîne publique TVN ; depuis plusieurs mois, des voix s’élèvent contre la diffusion tardive (le dimanche à 22h) de ses fictions originales les plus ambitieuses, à l’instar de Pulseras Rojas, la version chilienne de la série catalane Polseres Vermelles (qui comme vous le savez aura dans quelques mois une version US, Red Band Society). La politique de programmation de la chaîne est ainsi pointée du doigt pour être peu accessible aux spectateurs, ce qui semble un comble vu qu’elle remplit si bien sa mission de service public par ailleurs ! L’ancien ministre Ricardo Solari, nommé président de TVN presque au moment où la deuxième saison de Los Archivos del Cardenal a été lancée, a promis d’essayer d’arranger ça.
Reste que pour le moment, les audiences de Los Archivos del Cardenal, diffusée trop tardivement, sont en nette baisse par rapport à sa première saison.

par

, , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *