Friday Night Highlights – Semaine #35

23 mai 2014 à 22:00

FridayNightHighlights-Christmas-300L’excitation des Upfronts passée, le rendez-vous Friday Night Highlights est l’occasion de se rendre compte qu’on arrive en été, et que le rythme de nos programmes personnels va changer. Que regarder ? L’été est un temps que beaucoup d’entre nous utilisent pour des rattrapages et/ou des marathons, et je suis convaincue, au plus profond de ma chair, que vous allez avoir plein de choses à me dire sur ce que vous regardez. Non ? Mais si, allez !

 

IconList-25Mais d’abord, revenons sur la semaine passée : qu’avez-vous regardé de bien ? Ou de moins bien, on n’est pas là pour juger.
Vous savez ce que je n’ai PAS regardé cette semaine ? La seconde partie de Rosemary’s Baby.
Blague à part, c’était une plutôt bonne semaine en ce qui me concerne, et c’est un euphémisme ! L’arrivée du pilote de Halt and Catch Fire a grandement participé à ma bonne humeur, non seulement parce que je l’attendais depuis un bout de temps, mais surtout parce qu’il m’a plu, et c’était finalement un peu quitte ou double. J’ai hâte de voir ce qui va se produire au prochain épisode, même si pour cela il va me falloir attendre encore 16 jours (oui j’ai compté).
En-dehors de ça, je commence à vous préparer mon article sur l’intégrale d’Une Maman Formidable, sachant qu’elle devrait vous apporter quelques surprises dont je ne vous dis rien de plus. Je vais avoir besoin d’une nouvelle comédie en marathon, c’est fatal ; les pronostics sont ouverts. Mais côté drama, j’ai pas eu à me plaindre, puisque j’ai vu le pilote du très dérangeant Happy Valley, de la série française Résistance, et les deux premiers épisodes de Penny Dreadful, qui m’est très sympathique en dépit de quelques terreurs nocturnes. Détail, détail. En fait je me suis sentie pousser des ailes et j’ai même le pilote d’In the Flesh à portée de main. J’ai pas encore décidé de le regarder, mais on y vient.
Dans un autre registre, j’ai tenté de redonner une chance à The Red Road. Bon passons. Désolée pour Julianne Nicholson que j’adore (j’ai l’impression de l’avoir vue grandir depuis Les Mediums !), mais j’y arrive vraiment pas.
Oh, et aussi, dans la lignée de mon revisionnage du pilote de 3 Lbs. la semaine dernière, j’ai continué de découvrir ou redécouvrir de vieux pilotes, en l’occurrence Hiccups (qu’en fait je n’avais jamais vu, et qui est assez éreintant), Emily’s Reasons Why Not (qui est catastrophique, on sera tous d’accord là-dessus) et Normal, Ohio (qui sans John Goodman serait un fiasco homophobe, et qui avec, parvient à arracher quelques sourires parce que John Goodman est génial même dans une comédie homophobe ; je crois que je l’avais vu dans le cadre des Screenings de Séries Club ou un truc comme ça, ça a en plus très mal vieilli). J’ai bien envie de continuer de me regarder de « vieux » pilotes de séries rapidement annulées, donc faites passer les suggestions. Et les liens, parce qu’une série peut n’avoir qu’une dizaine d’années et quand même être impossible à trouver. Si ça n’a pas duré plus d’une saison, vous savez la torture que c’est pour mettre la main dessus ? Je ne sais pas si on se rend tous bien compte du patrimoine télévisuel déjà inaccessible par quelque moyen que ce soit en une décennie.
L’avantage de ces pilotes, c’est qu’il y a la garantie de ne pas du tout s’engager, et du coup de ne pas me détourner du reste de mon programme, genre The 100, Faking It

J’en profite pour revenir sur le season finale de The Big Bang Theory, pour rebondir sur le commentaire de pol gornek la semaine dernière.

Vu la fin de saison de Big Bang Theory… Oui. Cette saison sort la tête de l’eau après deux années « flat line ». Une saison qui m’a fait à nouveau rire (ouf), qui a rééquilibré les différentes dynamiques (Raj’ surtout), avec ses coups de génie (la chanson de Howard) et qui s’est amusé à préparer son final (le petit monde de Sheldon).

Il est de notoriété publique que je déteste The Big Bang Theory. Il s’avère que pendant Séries Mania, je me suis refait un marathon parce que je quittais le festival avec la brutale envie de regarder des séries, et en même temps, la capacité intellectuelle d’un enfant de 3 ans. Tout naturellement j’ai donc revu la série et rattrapé le rythme de la diffusion US, et je dois dire que, même si je n’ai toujours aucune affection pour la série, cette fin de saison a été plutôt bien amenée, en tous cas avec bien plus de subtilité que les précédentes (je suis toujours pas remise du « oh tiens on va aller passer 3 mois dans un labo du pôle »).
Ce sitcom a énormément changé depuis ses débuts, parvenant à une quasi-parité qui n’était franchement pas gagnée d’avance, même si ça implique désormais presqu’uniquement des intrigues se rapportant aux romances, où les références geek ont pris un sérieux coup de canif. Comme je n’ai jamais aimé les blagues geek de la série, et que j’abhorre la romance, ça me met dans une position unique où je déteste toujours la série, mais pour des raisons renouvelées (les blagues racistes, et la profusion de « gags » et ressorts sexistes, eux, Dieu merci, restent intemporels).
Mais pour revenir au final, pour de nombreuses raisons, Sheldon a tendance à être le personnage préféré de beaucoup de monde ; je crois que ce sont des épisodes comme ce season finale qui en sont la cause. Ce n’est pas simplement que son personnage est porteur des gags les plus élaborés, ou que Jim Parsons est bon (oui enfin bon, en même temps quand on voit à qui il donne la réplique…), c’est surtout que c’est le seul avec lequel on passe par plusieurs émotions. Sheldon est, paradoxalement, le seul humain de cette bande. Les autres sont autant en carton-pâte que lors de leur premier épisode d’apparition, uniquement destinés à créer des rires artificiels. La vanity card de Lorre met d’ailleurs totalement à côté à la fin de cet épisode, en ne réalisant pas que clairement, ce sont ces moments d’émotion-là qui jouent en sa faveur (là où personne ne s’émeut pour les fiançailles/mariage des autres compères). Dans le même registre, j’espère que Stuart va enfin devenir régulier dans la série, car c’est un autre personnage émouvant ; en plus, avec Raj qui a enfin droit à une vie privée relativement réussie, il faudra bien un nouveau faire-valoir à la bande.

 

IconList-25Cap sur vos plans : quels épisodes sont au programme pour vous ce weekend ? Avez-vous encore des season finales à regarder ?
Ce weekend je poursuis ma review de Gomorra (*pleure des larmes de sang*), et une fois que ce sera fait j’aurai enfin la conscience tranquille pour mon marathon Battlestar Galactica. Mais je ne vous cache pas que c’est laborieux ; et du coup je suis à nouveau totalement démotivée pour Gang Related et consorts.
Restent quand même sur ma liste d’autres pilotes récents, comme ceux de Fargo (surtout après le commentaire de pol gornek !), Resurrection, Deadbeat et peut-être Salem, au point où j’en suis. Et puis je me console à l’idée de pouvoir m’envoyer un ou deux pilotes garantis sans engagement, j’ai par exemple sorti de mes archives ceux de Traveler.

Pour finir, j’en profite pour vous prévenir que mon activité la semaine prochaine va être réduite, de la même façon que je n’ai pas pu vous offrir de World Tour cette semaine (cela dit je vous ai donné pas mal de lecture en-dehors), voire même plus ; j’aide en effet une future ergothérapeute à finir son mémoire de fin d’études. Quand vous serez perclus de rhumatismes pendant vos vieux jours en service gériatrique, vous me remercierez.

 

Maintenant je me tais et je VOUS laisse la parole : et vous, comment ça va, téléphagiquement ?

par

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

1 commentaire

  1. Mauvais élève sériephile au rapport après des semaines d’absence : en ce moment, je dois avouer que je traverse un peu une phase de désamour avec mon passe-temps favori. Ça me fait mal au cœur de l’admettre, mais l’efferverscence de la communauté depuis Séries Mania et les upfronts a eu l’effet inverse sur moi, je n’arrive pas à trouver la motivation pour poursuivre mes séries en cours ces derniers temps et je refuse de me forcer, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. J’ai du retard quasiment partout donc j’espère vraiment que je saurai mettre à profit les quelques mois de pause estivale des networks.

    En gros, je suis à jour dans The Mindy Project et Parks and Recreation niveau comédies, et pour les dramas, outre The Good Wife et Parenthood que je ne manque sous aucun prétexte, je ne suis prêt que pour les nouvelles saisons des séries d’ABC, Nashville, Once Upon a Time, Revenge et Scandal ainsi que la reprise de la troisième de Dallas (2012) en août.

    Je poursuis mon marathon ER mais la saison 6 fut particulièrement éprouvante (ceux qui l’ont vue savent pourquoi) et pour ce qui est de la septième que j’ai bien entamée, j’ai envie de dire qu’un seul être vous manque et tout est dépeuplé (hasard de calendrier, il a fallu que la fin de la saison 6 coïncide avec celle de la saison 5 de The Good Wife sur mon planning…la faute à pas de chance).

    J’ai prévu de rattraper prochainement les quelques épisodes de retard que j’ai dans Game of Thrones et Mad Men, et tant qu’à faire, de finir la saison 3 d’Homeland dans la foulée. Également au programme : finir Suburgatory et Community (pour laquelle subsiste une lueur d’espoir du nom d’Hulu, je croise les doigts très fort) et me mettre à jour dans Modern Family.

    Ce ne sont pas les choses à regarder qui manquent, comme vous pouvez le constater, il faut simplement que j’arrive à m’y replonger. Content de lire que le pilote d’Halt and Catch Fire a été à la hauteur de tes attentes, je le découvrirai après sa diffusion, car question de principe, je ne regarde jamais de pre-airs, sauf évidemment quand on sait qu’il n’y aura aucune suite au pilote (pensée émue pour 17th Precinct et Pretty/Handsome).

    C’est très vrai ce que tu dis au sujet des séries qui faute de succès ont tôt fait de devenir inaccessibles et ça fait un moment que je le déplore. On m’a récemment recommandé Swingtown, dont j’avais entendu parler mais que je n’ai jamais vue, et quand j’ai su qu’elle avait eu droit à une édition DVD, je suis parti à sa recherche, me disant que quelques années plus tard, elle ne devait pas être bien onéreuse. Pour le coup, elle ne risque pas de l’être, puisqu’elle semble être tout simplement en rupture de stock chez tous les crémiers que j’ai consultés. Enfin, disons que je sais où trouver la série, mais j’eus préféré avoir l’option de m’en porter légalement acquéreur si elle venait à me séduire. Ça me rappelle la galère que tu as connue pour mettre la main sur Brooklyn South à un prix convenable, d’ailleurs…

    Sur ces quelques mots, je te souhaite bien du courage pour les finitions du mémoire en question et à très vite avec j’espère plus d’assiduité, pour un prochain FNH !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.