Nymphes d’Or 2014 : palmarès dans l’air du temps

12 juin 2014 à 6:45

FestivaldeTelevisiondeMonteCarlo-650

Depuis le weekend dernier jusqu’à hier soir, se tenait le Festival de Télévision de Monte-Carlo, l’un des grands rendez-vous de la fiction internationale, notamment en termes de récompenses. Là où d’autres rendez-vous sont plus récents (ou ont été rajeunis, à l’image de la Rose d’Or), Monte-Carlo en est à son 54e rendez-vous, célébrant à la fois la qualité mais aussi, fidèle à sa tradition, les audiences, ce qui est un parti-pris assez rare en matière de prix internationaux ; le gagnant dans les catégories relatives aux audiences est calculé grâce au partenariat avec Médiamétrie, introduisant de fait une différence entre prix critique et prix public.
Le Festival fait, en outre, dans ses deux catégories principales, la distinction entre les séries internationales et les séries européennes, ce qui lui permet de célébrer deux fois plus de séries dans le cas des dramas et des comédies !

Un peu compliqué ? Ne vous inquiétez pas, j’ai essayé de vous mettre ça au propre. Voici donc le palmarès de la cérémonie des Nymphes d’Or qui s’est tenue hier soir. Rappelons, à toutes fins utiles, que le pays d’origine des séries est celui soumis par la production au moment d’envoyer la candidature au Festival ; vous remarquerez donc une certaine partialité, parfois surprenante, dans le cas des co-productions internationales. Ne vous en étonnez pas.
Comme toujours, une étoile * signale le gagnant, et je vous ai remis la liste des nominations, toujours un peu plus conséquente à Monte-Carlo.

AmourGloireetBeaute-300 Prix de l’audience TV internationale – Telenovela & Soap opera
Amour, Gloire et Beauté (USA)*
La Patrona (USA & Brésil)
Marido en Alquiler (USA & Brésil)
ModernFamily-300 Prix de l’audience TV internationale – Comédie
I do, I do (Corée du Sud)
Modern Family (USA)*
Svaty (Ukraine)
NCIS-300 Prix de l’audience TV internationale – Série dramatique
Les Experts (USA)
NCIS (USA)*
Under the Dome (USA)
TopoftheLake-300 Meilleure mini-série
American Horror Story (USA)
Gli Anni Spezzati – L’Ingegnere (Italie)
La Source (France)
Poslední Cyklista (République tchèque)
The Great Train Robbery (Royaume-Uni)
Top of the Lake (Royaume-Uni)*
Lilyhammer-300 Meilleure comédie
Episodes (Royaume-Uni)*Meilleure série européenne
Kaboul Kitchen (France)
Les Parent (Canada)
Lilyhammer (Norvège)*Meilleur série internationale
Modern Family (USA)
Mrs. Brown’s Boys (Irlande)
The Moodys (Australie)
Vicious (Royaume-Uni)
BneiArova-300 Meilleure série dramatique
Bnei Arova (Israël)*Meilleure série internationale
Bron/Broen (Suède)*Meilleure série européenne
Crossing Lines (Allemagne)
Downton Abbey (Royaume-Uni)
House of Cards (USA)
Reign (Canada)
Rita (Danemark)
Wentworth (Australie)

Vous le voyez, les vainqueurs de cette nouvelle édition sont assez peu surprenants ; les prix célébrant la qualité des séries en particulier soulignent le succès critique de fictions ayant en général déjà glané quelques statuettes.

Sur les prix d’audiences, en revanche, quelques petites notes.
Il est très intéressant de voir comment la vente de séries à l’étranger, où les Américains brillent depuis si longtemps et où la mécanique est si bien huilée (les autres pays ayant tendance à vendre des formats, ou alors uniquement la série pour diffusion aux voisins), permet aux séries étasuniennes de briller, une fois encore, dans le domaine des audiences cumulées, là où sur les prix orientés vers la critique, c’est moins acquis. Le jour où par exemple, les Israéliens arrêteront le vendre les droits de leurs séries pour en faire des remakes à tout va, et inciteront tout le monde à diffuser Bnei Arova et compagnie, ils auront peut-être une chance… mais il vaut mieux ne pas retenir notre souffle ! La façon dont le marché mondial s’articule fonctionne forcément en faveur de la distribution tentaculaire des séries US, et le palmarès des audiences internationales le démontre bien ; de la même façon, Svaty ne doit sa nomination qu’au fait qu’elle soit tournée en russe et donc diffusée dans l’ex-URSS, et la Corée du Sud bénéficie elle aussi d’une distribution de séries de plus en plus large. L’avantage dans cette compétition va donc non seulement à l’intérêt du public, mais aussi au nombre de pays très peuplés qui diffusent la série en question…
Une dernière chose sur la question des audiences : on peut penser ce qu’on veut de la victoire d’Amour, Gloire et Beauté, mais c’était, sur les 3 séries nommées dans sa catégorie, la seule série au scénario original ; les deux autres sont en effet des remakes pour les USA.

Pour finir, le Festival de Télévision de Monte-Carlo récompense également les acteurs ; je passe plus rapidement sur le sujet car l’évènement a la particularité de nommer uniquement des acteurs et actrices figurant au générique de séries… nommées dans le reste de la compétition. Ainsi, la nomination de Bnei Arova permet à l’actrice Ayelet Zurer de remporter le prix pour son interprétation dans une série dramatique, et Kim Bodnia doit le sien à Bron/Broen. De façon similaire, Julie Bowen remporte (encore) un prix dans la catégorie comédie pour Modern Family, et Steven Van Zandt pour Lilyhammer. Enfin, les acteurs de mini-série à avoir décroché un prix sont uniquement ceux de Top of the Lake, à savoir Elisabeth Moss et Peter Mullan. Pas d’énorme surprise ici au vu du palmarès dans la catégorie série.

par

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *