Friday Night Highlights – Semaine #45

1 août 2014 à 22:00

FridayNightHighlights-300Le mois de juillet est passé, et vous savez ce que ça veut dire ? Il reste moins d’un mois avant les Emmy Awards ! Ah euh, et aussi, il reste encore un mois de vacances. Pour ceux qui en prennent… mouais, restons sur les Emmys. La patience n’étant pas mon fort, changeons de sujet et parlons de ce qu’on a regardé ces derniers temps, dans ce nouveau numéro de Friday Night Highlights.
Gniiii, encore 23 jours.

 

IconList-25Cette semaine, on regardait quoi ?
J’en suis toujours à me chercher une comédie et, vous savez quoi ? C’est pas si facile que ça, surtout alors que j’insiste pour qu’elles aient un peu d’âge, de nombreuses saisons, et un truc indéfinissable qui m’accroche. Tout de suite ça devient muy complicado. Et regardons les choses en face : après des intégrales ces dernières années des Craquantes, de Roseanne, d’Une Maman Formidable, de Will & Grace, de Malcolm, de Scrubs… et tant d’autres, qu’est-ce que je vais faire, un peu ? Regarder une intégrale de Friends ? DE FRIENDS ?! Soyons sérieux.
Je vous raconte même pas par quoi je suis passée. Si, le pilote de Blossom, je peux le mentionner, c’était honnête ; encore une preuve que beaucoup de sitcoms âgés se sont souvent montrés moins frileux qu’on le croit sur des sujets de société. Mais pas au point d’en faire des orgies. Le reste, n’insistez pas, je veux même pas en parler.
Désespérée au dernier degré, j’ai fini par me lancer dans Papa Schultz. Pour les plus jeunes, Papa Schultz est une série des années 60 avec une réputation assez calamiteuse, et personnellement je ne me serais jamais lancée sans une bonne dose de nostalgie. J’ai personnellement le pilote en DVD à la maison (en noir et blanc !) mais de là à se lancer dans une intégrale… Et pourtant, quelle n’a pas été ma surprise de constater que Papa Schultz, a fortiori en VO, n’est pas si terrible que ça. Bon, la formule ne bouge pas d’un épisode à l’autre, mais la structure est bonne et pas si linéaire que dans mes souvenirs ; je pourrais certes vivre dans les rires enregistrés mais ça tient bien les ravages du temps, et oh my God on dirait que j’écris une review ! Cessons donc avant que je ne vous en fasse 712 mots, et convenons que j’aurais pu faire pire. Je veux dire, entre Papa Schultz et Friends, au moins je ne connais pas tous les épisodes de Papa Schultz par cœur, loin de là, la preuve j’ai été surprise plusieurs fois. Nan mais voilà, ça va pas me tenir longtemps, mais je crois que j’ai trouvé une comédie pour cet été.

 

IconList-25Et pour les deux prochains jours, qu’avez-vous prévu ?
Le Stalag 13, j’y suis j’y reste : je finis au moins la première saison de Papa Schultz. J’hésite d’ailleurs à vous mettre un fun fact un peu déprimant dont je me suis souvenue.
Au-delà, il faudra trouver un plan B parce que pour le moment je ne jure que par les comédies, donc je ne touche pas à mes dramas tant que je n’ai pas étanché ma soif. Et il fait chaud.

 

Bien, j’arrête là, c’est donc à votre tour : et vous, comment ça va, téléphagiquement ?

par

, , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *