Fixed it for you

9 novembre 2015 à 13:37

On continue aujourd’hui avec des reviews sur des pilotes en cours d’archivage (je n’aurai fini ni les reviews, ni l’archivage d’ici ce soir, mais ça sera toujours ça fait !), avec cette fois le premier épisode d’une série singapourienne, Disclosed, lancée à l’automne 2013. Si je le précise, c’est parce que quelques mois plus tôt, la série Scandal avait démarré sur les écrans américains, et que les deux séries partagent une certaine proximité thématique.
Disclosed s’intéresse en effet à un cabinet de relations publiques qui gère les situations de crise pour de riches clients ; lorsqu’il faut faire du damage control, on appelle qui ? Eh bien, en l’occurrence Wen Changyu, un habitué de ce genre de situations mais également un expert en informatique, ce qui est généralement très utile à sa clientèle qui doit souvent gérer des problèmes de réputation émergeant sur internet et les réseaux sociaux.

Disclosed-650

Changyu est contracté par le professeur Chen, un homme dont la réputation est en jeu, mais aussi sa carrière et même son mariage, alors qu’il est la cible d’un chantage : il aurait couché avec l’une de ses élèves, ce qu’il nie énergiquement. Vrai ou pas, il a bien compris qu’il allait avoir besoin de quelqu’un pour l’aider, et il a donc engagé Changyu à prix d’or pour le tirer de là.
En parallèle, Yunxiang est une jeune avocate qui aide sa meilleure amie et collègue, Wenyan, le jour de ses noces. Mais lorsque la mariée reçoit un texto qui l’inquiète, tout bascule : au lieu de prononcer ses vœux, la jeune femme s’enfuit, totalement terrifiée, et est percutée par une voiture (l’accident de la route, toujours cause n°1 de décès imprévus dans les séries asiatiques). Lorsque la presse se fait l’écho de cette curieuse tragédie, la rumeur circule rapidement que c’est la culpabilité qui aurait fait fuir Wenyan, alors qu’elle aurait trompé son fiancé avec… son professeur de droit. Outrée par ces allégations, Yunxiang tente de trouver la vérité, pour elle-même et pour apporter un peu de sérénité au fiancé/veuf.

L’avantage essentiel de Disclosed est que son intrigue est totalement feuilletonnante : la plupart des séries auraient bouclé le « mystère » avant la première heure, se servant de cette intrigue comme d’une excuse pour exposer les deux personnages principaux (Changyu et Yunxiang) tout en les rapprochant ; au vu du générique, il semble clair que c’est dans les plans de la série que de les faire travailler ensemble, mais cela ne veut pas dire qu’il faut tout précipiter. Le résultat, c’est un épisode qui parvient à ne pas tout lâcher sur cette affaire extra-conjugale, tout en gardant énormément de rythme (le montage et la musique jouant un grand rôle dans cette impression, même si par moment c’est presque trop). Pour réussir à faire le deuil de son amie, Yunxiang aura besoin d’un peu plus qu’un épisode, merci bien, et même le génie apparent de Changyu ne résoudra pas les questions laissées en suspens si facilement. C’est un vrai bon point.
Difficile de prédire à ce stade si l’attente en vaudra la peine, car très peu nous est dit, finalement, sur le corbeau du Pr Chen, mais en tous cas ça fait plaisir de voir que cette intrigue va être développée au-delà des données de départ.

C’est d’autant plus intéressant que Disclosed semble avoir le souhait de raconter quelque chose d’autre que cette simple intrigue de thriller, et cela s’illustre par des personnages secondaires dont la présence est prometteuse. Yunxiang vit en effet chez ses parents, tout comme son frère et sa sœur, et le frangin comme la frangine ont un rôle bien précis à jouer dans l’enquête de la jeune femme.
Étudiant en informatique, Siyuan attire en effet son attention sur le fait que le monde de l’informatique, s’il peut être complexe pour des outsiders qui ne comprennent pas les ordinateurs, peut abriter des personnages peu recommandables ; Siyuan est incapable d’aider techniquement Yunxiang, mais en revanche il l’oriente thématiquement ; je ne sais pas à ce stade si c’est une véritable explication derrière le chantage, mais c’est en tous cas une piste digne d’intérêt. La façon dont elle est évoquée dans le pilote de Disclosed, à la fois au travers de l’intervention de Siyuan, et pendant la scène où Yunxiang lit les commentaires sous l’article rapportant la mort de Wenyan, montre que la série met en place les outils pour avoir une discussion sur la nocivité des rapports en ligne. Pas de la façon dont, disons, Eye Candy le fait, soit catastrophiste et paranoïaque ; mais en rappelant que c’est un espace où tout peut être exprimé, y compris ce qui est toxique. Et c’est plutôt bien posé, surtout pour un épisode d’exposition où il se passe déjà plein d’autres choses par ailleurs.
Et puis, Yunjun, la sœur de Yunxiang, va aussi intervenir, mais différemment : elle est web reporter et, l’article sur la mort de Wenyan, c’est elle qui l’a écrit. Et elle représente dans ce premier épisode un autre danger d’internet : les médias supposément consacrés, ceux qu’on prend au sérieux… et qu’on ne devrait pas forcément. En évoquant la course au clic et ses dangers (là encore, de façon asse brèves mais réussie), Disclosed remet en contexte son intrigue. Ce qui peut faire le plus de mal, et détruire des vies, ce ne sont pas nécessairement des anonymes dans l’ombre ; cela offre des possibilités dramatiques que Disclosed semble décidée à étudier sans pour autant tomber dans la caricature… et que Changyu et Yunxiang s’asticotent pendant la seconde partie de l’épisode pour pas grand’chose (clairement ils vont finir ensemble), et que la musique soit omniprésente ne change rien à ce fait.

Il y a donc une véritable raison pour laquelle Disclosed est présentée comme un « thriller cybercriminel », un term qui est bien plus qu’une accroche : une véritable intention. Voilà qui prouve qu’à partir d’une idée similaire (une agence de relations publiques qui corrige les situations d’une riche clientèle), on peut évoluer vers des thématiques différentes, mais pas moins passionnantes.

par

, , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.