The art of less

1 octobre 2016 à 19:55

Roxane Delage se réveille, confuse, dans une maison où elle découvre (outre le fait qu’elle est en sous-vêtements) le cadavre d’un homme dans un bain de sang. Son premier réflexe va la perdre : elle tente d’effacer toutes les traces de son passage, et prend la fuite. Elle retourne directement chez elle, auprès de son mari Alexis et de sa fille Alma, et s’efforce de reprendre le cours de sa vie.
Mais avant la fin de la journée, la police frappe à sa porte, et l’inculpe pour meurtre.

Innocente-650

Innocente, qui démarre ce soir sur France3, commence de façon assez banale : un crime, une enquête de police, une héroïne qui clame son innocence.
Chacun est bien dans son rôle, suit parfaitement les pointillés, colorie son personnage sans dépasser : Roxane ne comprend pas ce qui lui arrive mais insiste sur son innocence, Alexis est perdu, Alma plus encore. Leurs amis, qui ont droit à une scène et demie sans grande substance, tentent d’aider sans trop savoir comment. L’avocat tente d’aider sans rien sur quoi s’appuyer. Et endant ce temps, la police suit les preuves, lesquelles s’accumulent…

On ne peut pas dire qu’Innocente passe son premier épisode à repousser les limites du genre, ni même à essayer de trouver, à défaut de l’idée de scénario qui change tout, au moins la scène qui définisse son identité. Tout y est et pourtant rien ne se détache de façon marquante dans le parcours de l’héroïne ou de ses proches. Le truc le plus « personnel » qu’Innocente ait réussi à dégoter est que l’un des enquêteurs est en phase terminale, mais ça n’a pas beaucoup d’influence sur l’enquête, et moins encore sur ce que l’on peut ressentir vis-à-vis de celle que la série tente de nous vendre comme une victime des circonstances. Peut-être qu’elle ne veut pas vraiment que nous non plus, nous ne pensions que Roxane Delage est innocente, quand bien même nous l’avons vue, effectivement, se réveiller près d’un cadavre comme elle le raconte à la police.
Selon le point de vue, c’est soit un épisode d’exposition efficace… soit la façon la plus paresseuse au monde de rester dans les clous pour écrire une série sans trop se pousser.

L’épisode progresse et les preuves s’accumulent. Le cadavre n’est pas n’importe qui. Les circonstances ne sont pas quelconques. Le passé de Roxane Delage la rattrape, quand bien même, une première fois, elle avait effectivement été reconnue comme innocente.
Il n’y aura pas de seconde fois : lorsque l’épisode introductif se conclut, Innocente a une héroïne condamnée à 12 ans de prison, quand bien même elle soutient toujours n’avoir tué personne. Tout est contre elle, même son mari a des moments de doute, et sa fille a du mal à survivre à la suite d’évènements à laquelle elle assiste. L’épisode se conclut lorsque Roxane commence sa peine, espérant sortir plus tôt pour bonne conduite, mais demandant, surtout, à Alexis de continuer sa vie avec Alma sans plus venir la voir en prison. Une scène qui devrait être hautement dramatique et ne provoque pourtant pas un battement de cil chez le spectateur qui a vu la scène 712 fois ailleurs.

De toute évidence, l’innocence de l’héroïne n’aura été crue par personne, et Roxane devra attendre les épisodes suivants pour essayer de la faire valoir. C’est le seul mérite d’Innocente à ce stade : ne pas écrire un thriller haletant dans lequel son personnage central devra échapper au pire, mais bien le lui faire endurer. Ce serait en fait une idée des plus brillantes sur un plan dramatique, si Innocente ne démontrait pas à chaque étape qu’elle n’arrive pas à extirper la moindre émotion réelle de la tragédie qu’elle met en place. Tout est superficiel, en partie parce que la mise en place va trop vite, pour que cette approche se montre payante.
A défaut d’une démarche dramatique intime, il faudra donc se contenter d’un thriller plus classique sur fond de trafic d’art, à réserver aux amateurs du genre.

par

, ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *