Fun fact du vendredi 16 février 2018

16 février 2018 à 20:00

FunFact-650

Le saviez-vous ? En Afrique du Sud, les dirigeants de l’audiovisuel public aussi passent un mauvais moment. La « Special Investigative Unit » (ou SIU, une branche de la police spécialisée dans les crimes en col blanc dans les administrations publiques) a rendu son rapport, dans lequel les enquêteurs ont découvert que 428 millions de rand (dans les 29,5 millions d’euros) ont été indûment dépensés à la SABC. Outre des dépenses inutiles se montant à 36 millions de rand, on trouve aussi dans le détail de cette somme des salaires de consultants payés à prix d’or, des voyages « professionnels » payés rubis sur l’ongle, des investissements sans aucun retour, et ainsi de suite ; il y a aussi eu des problèmes d’éthique, et des contrats publics signés sans suivre la procédure. Quant à Hlaudi Motsoeneng, l’ancien COO de la chaîne, l’équipe de la SIU estime qu’il doit 21 millions de rand à la SABC, moitié pour les salaires très généreux qu’il s’est versé alors qu’il n’était même pas qualifié, moitié pour rembourser l’administration de l’argent qu’elle a perdu par sa faute. La SIU avait été mandatée par Zuma en 2017, pour enquêter sur la situation de la SABC ; les conclusions de l’unité spéciale, déposées devant le Parlement cette semaine, ont été bien accueillies par les politiciens de tous bords. Motsoeneng, lui, est évidemment moins ravi, même si d’autres personnes sont aussi incriminées par le rapport. A noter cependant que l’enquête continue ; de nouveaux témoins seront auditionnés prochainement par la SIU, et de nombreux documents restent à étudier.

par

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.