Droit au but

24 mai 2020 à 23:41

Tipeee

A très exactement 13 jours du début de la saison, l’entraîneur du club de foot Varg IL s’effondre en plein milieu du terrain. Il laisse l’équipe dans la panique, d’autant que cette année, l’équipe devait faire son grand retour en première division.
La star de l’équipe, Michael Ellingsen, n’a jamais caché son ambition de devenir coach ; pendant la saison précédente, il était même assistant en plus d’assurer ses fonctions sur le terrain. Il semble en bonne voie pour remplacer son supérieur au pied levé… mais finalement la direction décide d’embaucher quelqu’un de l’extérieur. Pire encore, ce quelqu’un est Helena Mikkelsen, qui jusque là entraînait exclusivement des équipes féminines.


Je n’ai jamais trop compris pourquoi la télévision française avait si peu de séries sur le football (perso je n’ai trouvé trace que d’une, Goal, remontant à 1992, et dans une certaine mesure Virage nord, mais le projet Mercato créé par un agent sportif pourrait venir gonfler un peu les rangs). Mexique, Brésil, Colombie, Serbie, Belgique, ou encore au Royaume-Uni : heureusement, d’autres pays ne nous ont pas attendus, et se sont attelés au sujet. C’est depuis 2018 le tour de la Norvège avec Heimebane, commandée par la chaîne publique NRK pour une rondelette petite somme.

Hélas ce qui transparaît dans ce premier épisode, c’est que beaucoup d’argent a été investi dans une série très conventionnelle, où une fois qu’on connaît le pitch, il ne se passe pas grand’chose d’éblouissant.
Les coulisses de l’industrie telle que Heimebane les dépeint sont très prévisibles même pour quiconque ne connaît pas bien le milieu, et la façon dont le sexisme s’exprime n’a aucune particularité. Tout le monde semble trouver très naturel de rejeter Helena parce qu’elle est une femme, comme dans absolument toutes les séries ayant tenté de placer ce type de personnage dans un milieu exclusivement masculin. En-dehors du manager du Varg IL (et encore, initialement il ne voulait l’embaucher que comme assistante de l’entraîneur), personne ne prend l’héroïne au sérieux. On se doute qu’elle va leur donner des raisons par la suite, sans quoi il n’y aurait pas de série.
Et pourtant ce n’est pas un mauvais sujet, bien-sûr. Simplement les personnages s’expriment exactement comme on s’y attend, n’ont aucune épaisseur, aucune complexité. Même Helena, dont le scénario a de toute évidence pris le parti, semble transparente (elle est bien incarnée par Ane Dahl Torp, qui a beaucoup de présence et lui insuffle une volonté titanesque, mais le problème remonte à l’écriture), elle n’existe en somme que parce qu’elle est une femme dans ce scénario. A en croire la mise en place comme le matériel promotionnel, la relation conflictuelle avec Michael, qui est le capitaine de l’équipe et qui briguait le poste d’entraîneur, devrait occuper les dynamiques à venir, mais lui-même n’a aucune complexité. Heimebane tire son unique originalité de la présence d’une femme, et ne semble pas avoir grand’chose à dire au-delà, ni quoi savoir en faire.

En somme, Heimebane est une série qui parle de foot (même si pour le moment on ne le voit pas vraiment pratiqué à l’écran), mais qui n’a pas grand’chose à dire des personnages qui en vivent. En tout cas pas dans ce premier épisode qui est très exactement ce qu’on attend d’une intrigue comme celle-là, et surtout rien de plus. Au juste je ne suis pas entièrement certaine que ça s’arrange avec les épisodes, et si c’était le cas, cela me semblerait radical (pour ne pas dire miraculeux) comme transformation.
Notez bien que ça n’a pas empêché la série de durer 2 saisons (et d’essayer d’en vendre une 3e à un autre diffuseur après que NRK ait annulé la série, apparemment pour des questions de financement), donc tout n’est pas à jeter. Et ça reste une série sur le football avec une héroïne féminine, ce qui ne court pas encore les rues.
Au-delà des aficionados du sport lui-même, à qui la série permet de prolonger leur passion pour le football au sens large (ce qui est aussi la raison pour laquelle j’en reparle en ces temps de coronavirus…), je doute que beaucoup de monde soit captivé par Heimebane.

Tipeee

par

, , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.