Manque de PEEPs

23 mai 2021 à 22:28

Ce mois-ci, NBC a commandé la mise en développement de Dangerous Moms, une adaptation de la série espagnole Señoras del (h)AMPA, et ça tombe bien ! J’avais la série dans mes archives, et grand besoin d’une occasion de la mettre sur le haut de la pile. Vous savez ce que c’est, il faut bien faire des priorités.

Pour être honnête, sur le papier, Señoras del (h)AMPA ne semblait pas très originale, et c’est ce qui explique que son premier épisode dormait paisiblement dans mes dossiers jusqu’à présent. Le concept de départ est assez simple : quatre femmes au foyer très ordinaires se retrouvent du jour au lendemain coupables d’un meurtre. Oui, voilà, moi aussi j’ai regardé Good Girls.
Le titre de la série doit au jeu de mot entre AMPA (soit Asociación de Madres y Padres de Alumnos, l’association des parents d’élèves) et le mot « hampa« , c’est-à-dire le monde criminel.

Bien que la série ait quatre protagonistes, le premier épisode s’attarde plus spécifiquement sur Mayte, une femme qui jongle entre toutes sortes de difficultés. Elle est, pour commencer, séparée de son mari qui a trouvé une nouvelle compagne ; elle doit aussi éduquer ses deux enfants ; et par-dessus le marché, elle a des difficultés financières.
En théorie elle a un job, mais ce n’est pas exactement un boulot stable… Elle vend des robots ménagers pour une compagnie dont le business model évoque celui de Tupperware : à charge pour elle de trouver des clientes, de leur faire une démonstration à domicile, et de leur vendre des produits. Sur son secteur géographique, Mayte est en concurrence directe avec une autre femme au foyer, Elvira. Et elle vient d’apprendre que l’une d’entre elles sera bientôt virée. Vu qu’Elvira fait toujours tout à la perfection (son mariage, sa maison, son blog lifestyle, sa personnalité de connasse…), ça ne fait pas un pli, Mayte va perdre le peu de revenus qu’elle tirait de ce boulot pourri.

Avec l’énergie du désespoir, Mayte entreprend de faire une démonstration pour trois amies de l’AMPA : Lourdes, Virginia et Amparo, qui lui font une faveur et acceptent de lui donner une chance de leur vendre sa camelote. Le problème c’est qu’Elvira s’invite au dernier moment… et que par accident, elle est poignardée en pleine démonstration dans la cuisine d’Amparo.

Peut-être que je suis de mauvaise humeur en ce moment, mais j’ai eu beaucoup de mal à me concentrer sur ce premier épisode rempli de clichés. Le personnage d’Elvira est détestable à souhait (grosso-modo c’est Brie Van de Camp, si Brie van de Camp utilisait un fauteuil roulant), les malheurs de Mayte se succèdent, et puis, c’est le drame, voilà qu’on a un cadavre sur les bras et qu’il va falloir décider ce qu’on va en faire. Evidemment les options les plus logiques sont balayées d’un revers de la main (appeler la police ? mais tout le monde sait qu’on déteste Elvira !), histoire de vraiment forcer les quatre femmes à se débrouiller toutes seules. Bah oui, sinon il n’y a pas de série.

…Ou bien ?
A la fin du premier épisode, après avoir épuisé tous les lieux communs possibles et imaginables, Señoras del (h)AMPA trouve enfin la personnalité qui lui manquait désespérément. Le twist de fin dans cet épisode inaugural n’est pas vain, et il met en place, enfin, quelque chose d’original. Peut-être même quelque chose de savoureux.
En fait Señoras del (h)AMPA réussit son coup quand elle s’accorde le droit d’être dérangeante. Quand elle donne l’occasion à ses personnages d’être retorses, de faire preuve d’humour noir et d’une ingéniosité réelle. Quand au lieu de craindre pour elles, on commence à jubiler. Et quand la galerie de portraits autour d’elles devient un peu moins prévisible. C’est dommage que la série patauge autant pour mettre en place ces ingrédients, et quelqu’un de moins patient que moi n’aurait pas forcément attendu que l’intrigue, mais surtout le ton, se mettent en place. La bonne nouvelle c’est que la plupart des gens ont, en fait, plus de patience que moi !

Et la seconde bonne nouvelle c’est que, en attendant de voir si NBC commande une version étasunienne, les deux saisons de Señoras del (h)AMPA devraient être déjà disponibles sur Amazon.


par

, , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

1 commentaire

  1. Tiadeets dit :

    Je ne suis pas très patiente avec mes séries en ce moment. Si tu regardes l’adaptation états-uniennes, je serai curieuse de voir les différences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.