Acte de foi

4 décembre 2021 à 15:37

Si j’avais 1€ pour chaque fois que je regarde une série sur un sujet dont j’ignore tout, je n’aurais plus besoin d’avoir un compte uTip. Dernière expérience en date : Knutby, une série suédoise dont j’ai tenté le premier épisode en découvrant quasiment en parallèle qu’il s’agissait d’une fiction adaptée de faits réels, dont je n’avais absolument jamais entendu parler jusqu’alors. Mais apparemment c’est une affaire très connue chez nos amies Suédoises, alors voyons un peu de quoi il est question.
D’ailleurs, si je n’avais pas su qu’il y avait une véritable affaire derrière tout cela, je pense que j’aurais interprété ce premier épisode tout-à-fait différemment.

Knutby n’est pas le nom d’un personnage de jeu video rose et joufflu, mais une petite commune, quasiment un village, à environ 80km au nord de Stockholm. S’y est installée une communauté pentecôtiste sans histoire. Lorsque commence la série, une jeune femme, Anna Andersson, commence à fréquenter les événements organisés par la paroisse locale, à la tête de laquelle on trouve le pasteur Sindre. Anna est vraisemblablement une nouvelle venue dans cette communauté, qu’elle et son amie cIlla ont commencé à fréquenter. Les deux jeunes femmes viennent à la messe, ainsi qu’à certains événements mineurs de la paroisse, comme par exemple un pique-nique. C’est parfois un peu loin de la ville (elles habitent ensemble un appartement d’Uppsala), mais cela semble en valoir la peine, pour elles.
L’épisode nous explique très tôt deux choses absolument fondamentales pour comprendre Anna : d’abord, que sa foi intense est intimement liée à la perte de sa mère, quand elle n’était qu’une petite fille ; ensuite, que pour elle la foi se vit avec d’autres. Elle dira d’ailleurs elle-même (puisque sa voix-off accompagne une partie de l’épisode) qu’elle a toujours ressenti un besoin d’appartenance.

A Knutby, Anna est vite très entourée. Le pasteur Sindre est très accueillant, pour commencer. Cet homme marié, père de déjà deux filles et dont l’épouse Kristina attend un troisième bébé, a pourtant beaucoup de choses à gérer, entre sa vie de famille en pleine expansion, la supervision de sa paroisse, et, va-t-on apprendre en cours d’épisode, une installation dans une vieille ferme à rénover, ce qui en fait un projet assez onéreux. La communauté a aussi son propre conseil, dont les membres incluent Olle, qui semble avoir des doutes naissants sur le retour imminent de Jésus, ou encore Eva, une jeune femme solaire qui est très investie dans la vie de la paroisse. Le conseil a d’ailleurs proposé à Sindre de divertir une part des revenus de l’Eglise pour qu’il puisse payer les rénovations de sa ferme, mais lui comme Eva ont refusé.
Le premier épisode de Knutby offre donc, vous le voyez, l’opportunité de ne pas suivre seulement Anna, mais aussi d’en savoir plus sur le fonctionnement de ce petit groupe. Tout n’y est pas nécessairement idyllique, comme en témoigne, en cours d’épisode, l’interaction passive-agressive entre Kristina et Eva. Dans son émerveillement devant la chaleur et la beauté religieuse de Knutby, Anna serait bien en peine de voir ce qu’il se passe, même si ça se passait devant elle (et ce n’est pas vraiment le cas), mais l’épisode inaugural de la série nous permet d’avoir une vue d’ensemble qui n’est pas limitée par la perspective de sa protagoniste centrale.

En-dehors d’un très bref plan au tout début de l’épisode, en tant que spectatrice complètement inculte qui jusqu’alors n’avait jamais entendu parler de l’affaire Knutby (et c’était mon cas avant d’apprendre l’existence de cette série), j’aurais facilement pu croire que Knutby, la série, portait sur cela. Sur cette communauté un peu trop belle pour être honnête, et sur Anna qui, lentement, s’installe parmi ces gens. Elle s’y installe tellement que dés cette introduction, la jeune femme quitte son appartement avec Cilla pour y prendre une chambre au village, et baigner dans l’atmosphère de la communauté à temps complet. Elle accepte aussi la proposition d’Eva, qui lui offre de travailler avec Kristina (sans avoir prévenu celle-ci…), laquelle gère la garderie de la paroisse. Avant la fin de l’épisode, toute la vie d’Anna tourne autour de Knutby.

Mais la réalité, que vous découvrirez si vous ouvrez le plus petit moteur de recherche (il y a des gens qui considèrent que ce n’est pas un spoiler, après tout), c’est que Knutby est l’une des affaires criminelles les plus marquantes de ces 20 dernières années. Ce qui attend Anna va bien au-delà d’une affaire d’endoctrinement religieux (qui, surtout d’un point de vue extérieur à la religion organisée, semble même parfois aux limites du sectaire), bien que celui-ci évidemment joue un rôle. Si je n’avais pas lu deux-trois choses au sujet de cette affaire, j’aurais vraiment été convaincue que la série est avant tout intéressée par la religion, mais les faits tels que nous les connaissons laissent penser que les choses sont beaucoup plus compliquées que cela.
Lancée conjointement par TV4 et C More en novembre, Knutby essaie en 6 épisodes de nous parler des causes plus que des conséquences de ce qui s’est passé à Knutby en 2004, de nous offrir un recul qui, d’un certain point de vue, est du voyeurisme, pour que nous comprenions comment il est possible qu’une jeune femme aussi pieuse qu’Anna devienne… Eh bien, pour le savoir, il faudra compter sur le visionnage de la série.


par

, , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.