Aloha (29 Août 2015)

29 août 2015 à 14:11

Aloha

Il n’y a pas un truc qui marche dans Aloha. Et ce n’est pas très étonnant vu que chaque acteur pense tourner un film différent : Bradley Cooper fait tout ce qu’il peut pour jouer le Don Draper, Emma Stone hésite entre jouer la Manic Pixie Dream Girl et nous hurler dans les oreilles qu’ELLE AIME VRAIMENT LA CULTURE HAWAÏENNE, Rachel McAdams n’a rien compris à l’histoire mais tente de faire illusion avec un effort minimal… Et comment la blâmer ? Entre les dialogues qui sont totalement désarticulés et écrits avec les pieds, l’histoire qui part dans tous les sens, la romance à laquelle on est supposés croire parce que deux personnages ont passé deux jours ensemble, la sombre histoire d’un lancement de satellite dont on ne parle vraiment que dans le dernier quart du film, une intrigue de filiation qui nous a été dévoilée (exprès ou pas ? on sait pas) très tôt mais qu’on fait mine de nous dévoiler sur la fin pour une conclusion « émouvante »… C’est du grand n’importe quoi. Rien à sauver. Et bien-sûr il y a le problème de l’utilisation du contexte politique hawaïen, et de la culture, employés sans vraiment chercher à décrire (et sans doute même pas à comprendre) ce qui se trame vraiment chez les Natives. Mais Aloha n’est pas le genre de film à se préoccuper de ce qui se passe dans la tête de ses personnages, de toute façon, alors au moins c’est assorti. Ah non mais j’avais lu des trucs, hein, mais je m’attendais pas à un raté pareil. Chapeau bas, fallait le faire.

RetourauSecretDiaryofaCinephile-650

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *