C’est une question d’éducation, avant tout

4 octobre 2004 à 18:06

En ce moment, mon éducation me turlupine beaucoup. Je n’avais jamais réellement fait attention, mais en définitive, sur la majorité des sujets, des domaines, et des aspects de ma vie, je me suis éduquée toute seule.

Ok, ce n’est pas tout à fait vrai dans un premier temps. Mes parents m’ont appris tout un tas de choses qui répondaient parfaitement à leurs exigences morales, et à leurs critères. Se taire. Respecter la famille par-dessus tout (souvent en confondant respect et peur). Avoir le sens des priorités (la n°1 étant, je vous le donne en mille : eux). Etre polie. Travailler. Beaucoup travailler. Vraiment beaucoup travailler. Mépriser le plaisir. Culpabiliser. Se rendre responsable de tout sauf de soi. Voyons, quoi d’autre ? C’est déjà bien.

Brillants enseignements en vérité. Alors sur le coup de 15, 16 ans, ce qui germait tout doucement dans mon esprit s’est épanoui d’un coup : ce n’est pas parce que ce sont mes parents que ce sont de bonnes personnes. Et s’ils se trompaient ? Et si toutes ces valeurs étaient mauvaises ? Ou seulement certaines ? Ou aucune, en fait ? Qui peut dire ? Eh bien, moi et seulement moi, et finalement c’est là que mon éducation a commencé.

Je me suis éduquée à discerner ce qui était une valeur acceptable, de ce qui ne l’était pas. Parler. Ecrire. Respecter les gens qui vous le rendent bien. Avoir le sens des priorités (la n°1 étant moi). Etre polie. Etre très polie (mais jurer un peu de temps à autres). Travailler. Beaucoup travailler. Rechercher le plaisir. Déculpabiliser. Se rendre responsable de tout et de soi. Etre exigeant. Avoir des rêves. Des projets. Avoir un avis sur tout. Se faire un avis sur ce sur quoi on a pas déjà un avis. Etre curieux. Etre compréhensif. Etre tolérant. Donner tout ce que l’on a dans l’âme sitôt que quelqu’un cher à votre coeur le demande.

Mais au fond, qui peut dire si ce sont de meilleures valeurs ? Qu’est-ce qui prouve que mes choix sont meilleurs que les leurs !? Et si j’étais encore dans le faux, si j’étais une mauvaise personne, juste différente d’eux, pas meilleure ? Cette seule pensée me fait horreur.

Finalement je n’ai pas fini de m’éduquer, il reste encore une valeur principale à apprendre : avoir des certitudes.

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *