Annonce officielle

16 novembre 2004 à 18:29

J’attendais d’être certaine avant de vous en avertir : voilà, je vais déménager.

Mes deux semaines passées la tête au dessus de la cuvette m’ont fait réfléchir : je ne peux pas me permettre d’être seule actuellement. Je ne peux en fait même pas me permettre un logement digne de ce nom. J’ai repris contact avec ma grand’mère (alternative aux parents) et nous avons décidé que j’irai habiter chez elle.

Ma grand’mère loue une petite maison en région parisienne, mais depuis quelques temps elle ne peut plus monter les escaliers : j’occuperai donc l’étage (chambre + bureau + grenier) pendant quelques mois. Le temps de trouver du travail.

En fait je m’étais mis en tête que l’alternative était mes parents ou rien (ou presque), en occultant la possiblité de trouver refuge auprès de ma grand’mère. Ce n’est pas une personne affectueuse, elle ne tolère rien de ce que j’aime, et n’a jamais cherché à m’aider pendant mes années de souffrance. Mais elle, au moins, avait l’excuse de ne pas voir ce qui m’arrivait. Et d’être vieille (et vaguement décadente intellectuellement parlant). Et puis, ce n’est que temporaire, sans pour autant me mettre la pression comme ces derniers mois avec Lord T qui n’avait qu’une idée en tête, me mettre dehors en 4e vitesse. Cette fois je n’aurai qu’une chose à me préoccuper à la fois. Ca va faire du bien. Je vais retrouver (enfin ! après 6 mois de séparation) mes deux chatons qui étaient logés à contre-coeur chez les parents de Lord T. Deux boules d’amour qui me tiendront chaud au coeur, et me permettront de me relever, je l’espère.

Ce blog n’est pas fermé. Loin de là ! Une nouvelle aventure est en train de poindre à l’horizon et j’aurai besoin de consigner les étapes de cette convalescence en un lieu où je me sentirai soutenue. Vous êtes tous de formidables lecteurs. Mais pour le moment, ma présence sera un tantinet moins récurrente que lorsque je postais quotidiennement : entre formalités, cartons, et autres préparatifs, je suis assez occupée. Et tellement crevée par ces derniers mois que je n’arrive plus à ressentir quoi que ce soit. Je me sens épuisée émotionnellement, je ne ressens même plus la peur que représente le changement de vie qui m’attend, et que je sais pourtant être en mon sein sans être capable de l’exprimer… Je me sens en phase de transition, comme si mes sentiments attendaient mon nouveau refuge pour se révéler pleinement.

Je n’ai pas encore la date de mon déménagement (cela dépend de ma grand’mère), mais je vous tiens bien-sûr au courant.

PS : rédigé en écoutant SES – Dreams Come True, également dispo sur mon site Teruki Paradise, rubrique « Divers Jpop ». N’hésitez à consulter le Mode d’Emploi pour bien comprendre comment procéder !

PS2 : Merci à tous ceux qui ont pris des nouvelles et se sont inquiétés… Voyez, c’était bon signe…

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.