Espoir

28 novembre 2004 à 18:17

Ce matin, première constatation : il s’est levé de bonne humeur. Par les temps qui courent c’est déjà ça de pris. Il joue depuis une heure dans la pièce où je dors et m’a épargné son barouf habituel : dans le noir, silencieusement, le casque vissé sur les oreilles, il a patiemment attendu l’heure dite pour me dire gentillement qu’il était temps. En fait quand j’ai simplement dit « Déjà ??? », il m’a octroyé deux heures de sursis, chose impensable d’ordinaire chez lui. Et il a attendu la seconde heure convenue pour me dire doucement de me réveiller. Patiemment, il a attendu que je sois debout pour allumer la lumière, m’a proposé de quitter la pièce le temps que je me vétisse (il a donc pudiquement détourné le regard quand j’ai retiré la couverture, et n’a même pas vu que je portais encore ma nuisette).

C’est ce genre de matins-là que je l’aime puissament.

Dans cette douceur, cette gentillesse, cette attention, je n’ai qu’une envie c’est qu’on déjeune avec l’un de ces petits plats achetés hier et qui promettent le festin. Il m’aide. Il plaisante. Il me raconte tout un tas de choses. On communique. Ca ressemble à avant. Sauf que rien que le terme « avant » me rappelle que les choses ont changé et que je ne peux pas me laisser totalement aller. Mais je vais bien. Je me sens calme. Presque rassurée. Je me dis que dans le fond je ne l’ai pas perdu. On rira ensemble un jour prochain.

Je sais que l’amour que j’ai pour lui n’est pas « amoureux », mais qu’il est là. Qu’il est comme un ami, un frère, une partie de moi, tout ce que je ressentais pour lui avant qu’on ne se remette ensemble il y a un an et demi. Finalement je ne le veux comme rien d’autre que comme compagnon de route. Je me fiche de l’embrasser ou non, de le caresser ou non, mais je voudrais juste comme il y a pas si longtemps, me blottir contre lui, rire, parler, partager. Et ce matin je m’en sens plus proche que jamais au cours des six derniers mois.

Finalement on guérira peut-être.

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *