Joyeuse Pagaille

22 juin 2007 à 19:01

Ca fait quoi, trois siècles que je devais en parler ? Voilà enfin le post sur The Brady Bunch !!!
Et en plus, dans La preuve par trois, ce dont les plus fins observateurs d’entre vous sauront se réjouir…

Bienvenue, donc, au royaume du kitsch ! The Brady Bunch est quand même une série qui nous emmène presque 40 ans en arrière… Rien que ça ! Pour vous resituer le contexte, on était à l’époque en plein dans la 6e saison de Ma Sorcière Bien-Aimée au moment du changement d’acteur pour Jean-Pierre/Darrin… D’ailleurs la bande-son est là pour nous remettre dans le bain ! L’humour est globalement le même que la série sus-mentionnée d’ailleurs, c’était de vraisemblablement de rigueur pour les sitcoms : c’est plutôt gentillet, parfois un peu gros, et même hystérique à un point du pilote, m’enfin, bon, il y a quarante ans, vous n’étiez sans doute même pas encore téléphage, alors ne la ramenez pas !

Voici donc les 3 captures à retenir pour le pilote dudit Brady Bunch


J’ai toujours adoré ce générique, que j’ai longtemps écouté avant de le voir ! C’est simple, mais efficace. En plus c’est un charmant résumé de la situation, qui, en lançant le pilote, permet de passer directement à l’action : les scènes d’exposition sont réduites au minimum, et le pilote gagne ainsi en rythme, s’autorisant quand même trois actes très différents en 25mn. Joli effort ! La bonne idée que voilà… Et dire que la plupart des pilotes se passent de générique, imaginez les possibilités !


Evidemment il y avait plein de choses à capturer pendant la cérémonie de mariage, mais le révérend Alden, c’était quand même incontournable !!! Un cookie au premier qui est capable de me dire qui est le révérend Alden, pour voir si vous maîtrisez la culture pré-80 ? Toujours est-il que cette cérémonie est certainement le passage le plus irritant du pilote. Que pourtant j’ai aimé. Mais la course-poursuite à travers les convives, les cris des gamines… c’était ridicule, il faut le dire. La chute de l’acte est cependant plutôt mignonne.


D’accord, de prime abord, The Brady Bunch a l’air d’une série familiale bon enfant, sans aucune prétention. Ca, c’est quand on regarde avec les yeux du présent. M’enfin, ce n’est finalement vrai qu’en partie, car voilà quand même une série qui ose (peut-être même la première, mais je n’ose le présumer sans recherches plus approfondies) présenter une famille recomposée. Et la chose semble compliquée, et même légèrement choquante, pour ce bon gérant de l’hôtel où les Brady vont passer leur lune de miel. Admirable, finalement, de voir que Mike Brady qualifie sa famille de moderne ! Bien que n’étant pas divorcés, mais simplement veufs, il semble balayer du revers de la main une sorte de tabou. On se rend compte que la chose ne tombe pas sous le sens pour leur interlocuteur, mais justement, Mike ne tente même pas l’explication ! En trois coups de cuiller à pot, il donne finalement le ton : notre famille est moderne ET ce serait anormal de s’en justifier auprès de qui que ce soit. On a un peu l’impression d’assister à l’avènement d’une nouvelle ère où chaque famille a son histoire au lieu d’être sur le moule habituel… et où ladite famille se met le télespectateur dans la poche. Obligé de trouver ça normal sous peine de passer pour un grincheux comme ici !

L’exercice était difficile, car ce pilote fourmille de petits moments attendrissants ou carrément ridicules (parfois les deux à la fois), qui méritent plus une capture qu’une véritable bafouille, alors, à regret, je ne mentionnerai pas les deux quenottes du benjamin Brady, les couettes blondes de la petite Cindy, et la pagaille dans les escaliers de l’hôtel. Voilà, c’est pas dit, découvrez tout ça par vous-mêmes.

par

, , , ,

Pin It

2 commentaires

  1. Shopgirl dit :

    Que je suis heureuse de te relire ! J’ai plusieurs notes de retard par contre …

    Le révérend Alden, c’est le réverend de la petite maison dans la prairie, non ? En tout cas, il lui ressemble drôlement !

    Je ne connais pas cette série mais j’adore « Bewitched », même après le changement d’acteur , c’est pour dire . C’est une autre époque, ça a sans doute vieilli mais c’est aussi le témoignage d’une époque, notamment sur la condition féminine: Samantha ne pensait qu’au bonheur de Jean Pierre et à astiquer la maison …

    Je repasseras pour voir si j’ai le drot au cookie ^^.

  2. Nakayomi dit :

    Tiens, je ne connais cette série qu’à travers l’un des derniers épisodes de X-Files (le 200ème d’ailleurs) où un mec vit à l’intérieur de la réplique de la maison des Brady… Au moment où je l’ai vu, je me posais la question de savoir si c’était ou non une série ayant existé (merci à feu Génération Séries pour son éclaircissement rapide)… Me demande maintenant si c’est vraiment une réplique exacte tiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.