Wrapped in Plastic

12 octobre 2007 à 22:46

Il y a cinq, peut-être six ans, je fréquentais une librairie spécialisée épatante où dépenser mes sous de façon inconsidérée, et j’y voyais régulièrement des numéros du magazine Wrapped in Plastic. J’étais intriguée par ce que je voyais en couverture, mais comme j’avais les bras chargés (ahem), je ne prenais pas vraiment le temps de le feuilleter…
Ceci n’est en fait qu’une des multiples expériences, en apparence anecdotiques, qui m’ont fait croiser le chemin de la série Twin Peaks sans vraiment avoir une véritable occasion de regarder la série, tout au long de ma vie de téléphage. L’occasion s’est révélée il y a quatre ans environ, et là encore, le rendez-vous, bien que m’ayant changée à jamais, a été amputé puisque je n’ai pu voir que le pilote…

Lisant il y a quelques semaines le post de La Sorcière sur ledit pilote, je me suis justement dit que je me referais bien ce pilote précieusement conservé avec les années et que je n’ai pas encore revu cette année. J’ai donc pris mon homme sous le bras et l’ai invité à un voyage qui, à son tour, devait changer son regard sur la fiction télé.

Mon homme a vu pas mal de choses depuis qu’il me suit dans mes délires pilotovores, mais rares sont les séries qui ont eu un tel impact sur lui ! Le pilote était à peine fini qu’il était déjà en train de planifier de voir la suite ! Et croyez-moi, il a déployé tous les moyens nécessaires pour voir la saison 1 dans les jours qui ont suivi ! (je vous jure, je n’avais rien planifié, je ne l’ai pas fait uniquement parce que le DVD est sorti il y a peu…)

Ce qui l’a marqué, c’est bien-sûr l’ambiance, glauque, et pourtant onirique, le grain de folie de chaque personnage, et évidemment cette musique, ce style visuel… cette « patte » qui fait qu’on ne peut confondre Twin Peaks avec rien d’autre, pas même une fraction de seconde.

« Comment j’ai pu louper ça ?! » se demandait-il, catastrophé à l’idée des 16 ans perdus, passés dans l’ignorance. Oui, comment pouvons-nous être aussi ignorants de si bonnes séries ? C’est en effet vraiment un drame qu’aujourd’hui, cette série ne soit pas accessible à plus de monde, qu’il faille déjà savoir de quoi il s’agit pour pouvoir acheter les DVD (et encore, combien de temps les avons-nous attendus ?!). Allez, profitons-en pour sortir le refrain habituel sur l’air de « ya des trucs qu’on nous rediffuse sans relâche, mais Twin Peaks, par contre, on passe à côté ! ».

Alors, mes amis, si je peux vous conseiller quoi que ce soit, c’est bien de vous trouver un bon café, noir et chaud, et de vous installer devant cette série. Si vous ne le faites pas pour vous, ni même pour moi, alors faites-le pour Kyle MacLachlan… Aaaah, Kyle…

par

,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.