Ridicule

12 novembre 2007 à 0:25

Je ne voulais pas que ça se finisse comme ça. Mais qui le veut ? C’est vraiment si ridicule de finir une relation de cette façon…

Vous savez le pire ? Mercredi, je l’ai quitté parce qu’il ne m’inclut pas dans ses projets… pas parce que je ne l’aimais plus. Et voilà où nous en sommes. C’est vraiment le comble du ridicule, non ?

« Peut-être que… »
Avec des peut-être, on pourrait en faire des choses ! Peut-être qu’il n’a jamais souhaité qu’on reste ensemble après son déménagement. Peut-être qu’il le voulait mais ne savait pas comment le formuler, et qu’il aurait fallu lui laisser plus de temps. Peut-être… peut-être…

C’est difficile de savoir quoi penser.
Avec le temps il avait fini par me convaincre que si lui et moi rompions, ça ne se passerait pas comme ça. Je ne le formulais jamais mais j’avais fini par le croire quand il me disait que les ruptures propres, c’était possible. Que nous pouvions rester en contact. Que nous pouvions finir TP ensemble. Qu’il ne me laisserait pas tomber.

Aujourd’hui il a démissionné, et je sens que la tristesse commence, lentement, à l’emporter sur la colère.
Je m’étais promis de ne pas me laisser vaincre, mais je n’avais pas prévu que les choses empireraient…

C’est vraiment ridicule tout ça. J’ai l’impression d’avoir toujours 18 ans. J’ai l’impression que rien n’a jamais changé dans ma vie. Je me sens ridicule de me dire les mêmes choses qu’il y a quelques années, à la rupture précédente. Je me sens ridicule de penser encore que je vais devoir faire sans lui. Je me sens ridicule d’être triste.

J’ai hâte de m’être endurcie. Ce sera bien quand j’aurai atteint le point où je m’en fous. Espérons que ça me prenne moins de temps que pour ma rupture précédente, histoire que je ne fiche pas en l’air des mois de ma vie…

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.