Res-pon-sa-bi-li-té

17 janvier 2008 à 10:06

« Monsieur Patron m’a fait la remarque, hier soir, qu’il n’y avait pas de dossier pour lui. Il faut toujours faire une copie pour lui et pour le secrétariat…

– Attends, il avait dit que non ! Il avait dit que c’était juste pour Mme NuméroTrois et Mme BureauIntrouvable !!! »

Elle a presque l’air sincèrement choquée. Presque, parce que j’ai quand même assisté au point avec elle et qu’elle me prend pour une truffe si elle imagine que je vais faire comme si j’avais entendu ce qui l’arrange. Monsieur Patron n’est pas du genre à changer d’avis comme de chemise. D’ailleurs, mardi et mercredi, c’était la même chemise grise, c’est pour vous dire.

« Nan mais des fois, hein, il est… » fait-elle d’un air entendu. C’est ça, c’est le patron qui perd la tête, pas l’assistante qui glande rien.

Arrivée royalement à 10h (partiellement par flemme, partiellement parce que merde, j’ai déjà 14h30 récupérer rien que sur les 10 derniers jours, et qu’on sait tous que je ne récupèrerai jamais pour presque deux jours de boulot, ne serait-ce parce que je n’oserais pas le demander), je la toise d’un regard froid. Plus glacial, en fait, ça n’existe pas.

« Tu as fait quoi, dans les mails qu’il a envoyés ? ». J’essaye de ne pas copier son temps grognon lorsque c’est elle qui me demande ça.

« Heu, attends, j’ai pas eu le temps de regarder, là, j’avais tellement de choses à faire… »

C’est certainement de l’humour ?

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.