Economies

8 février 2008 à 11:43

Dans l’administration, on nous parle beaucoup d’économies, surtout sur les fournitures.

Mais avant d’aller plus loin en avant dans cette anecdote, il me faut vous expliquer (juste un peu) ce que nous faisons, là où je travaille. Monsieur Patron prépare des choses importantes qui font l’objet de nombreuses réunions. Au terme de ces « petites » réunions, il convient de se présenter dans un haut lieu du gouvernement pour faire une réunion préparatoire où sont conviés certains des plus hauts représentants de notre ministères, et quelques autres. A l’issue de quoi une réunion de comité a lieu dans la semaine qui suit, avec cette fois, d’encore plus hauts représentants du ministère, dont notre ministre de tutelle… et quelques autres.

Du coup, entre la réunion préparatoire et la réunion de comité, les dossiers sont souvent les mêmes à 90%.

Monsieur Patron me brosse donc le portrait des trois grands rendez-vous de la semaine prochaine (deux réunions de comité, et une réunion préparatoire), et me charge de transmettre à DOM THOM, alors en pèlerinage dans je-ne-sais-quels-couloirs, d’essayer d’équilibrer un peu les tâches. Hm, oui, trois réunions, deux assistantes, l’équilibre va être vite trouvé.

Je présente donc à DOM THOM ce qui s’est dit au point de ce matin (qu’elle a donc séché, disons-le carrément), et la réaction ne se fait pas attendre : elle choisit le dossier d’une réunion de comité pour lequel il n’y a aucun changement à faire par rapport à la réunion préparatoire. Comme ça, elle a juste 6 dossiers à photocopier directement à partir du précédent. Moi, naturellement, je me tape les dossiers sur lesquels il y a soit des changements, soit tout à constituer from scratch. Bah allons.

Mais ce qui est encore meilleur, dans l’histoire, c’est de l’entendre se plaindre de son travail de photocopiage : « Attends, si c’est le même, pourquoi on doit refaire des copies ??? C’est du gaspillage ! Pourquoi on reprend pas les dossiers qu’on a déjà faits ? »

Très simple, DOM THOM, parce que ces dossiers on ne les donne pas à la même personne. Mais si tu veux fourguer à notre ministre un dossier déjà lu, déjà raturé, déjà chiffonné par quelqu’un d’autre, hein, vas-y.  Si ta flemme est à ce point !

Oui, je vous le dis tout net : DOM THOM n’a pas compris. Là où nous parlons économies de papier, elle parle de radinerie en efforts. Ca semble quand même assez évident, pourtant, que les économies de papier, c’est quand elle imprime des CV et des annonces d’emploi pour sa fille, et que sinon, si on lui dit que notre ministre a besoin d’un dossier, eh bien, ça n’est pas négociable.

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *