« Tu fais quoi là ? »

3 avril 2008 à 17:28

Je devrais définitivement ouvrir une rubrique « Dixit » parce que les phrases se suivent et les larmes de désolation ne se ressemblent pas, avec DOM THOM.

Faisons un peu de calcul, voulez-vous ? Mais si ! Ca entretien le cerveau. Alors : 2h de présence ce matin, puis 1h30 de présence cet aprem, tout cela en n’ayant pas encore commencé à s’occuper de l’agenda (qui est la tâche que Monsieur Patron lui a demandée ce matin à 10h30) mais en ayant géré ses relations persos avec trois copines (toujours en parlant très fort), sa demande de mutation, son arrêté de congé bonifié, la gestion de ses impôts et la solderie au bout de la rue, moi je trouve que ça fait peu. Surtout sur une journée payée 7 à 8h…

Donc forcément, ces 3h30 de présence (je sais bien compter ?) ne lui permettent pas d’être très au fait de mes activités (absolument exténuantes, c’est bien simple je meurs de soif et j’ai pas le temps de descendre m’acheter une bouteille de secours depuis 3h que j’en ai envie).

D’où la merveilleuse phrase (qu’elle me sort toujours avec un ton à la Arnold de Arnod & Willy, pour ceux qui ont de la culture) « Tu fais quoi, là ? ».  Le regard est à mi-chemin entre l’indignation et le désespoir de ne pas comprendre le monde qui l’entoure.

Je suis donc poussée en général à faire mon boulot tout en expliquant ce que je fais et pourquoi je le fais, aussi absurde que ça paraisse. Un jour je vous raconterai à quel point ses réactions sur le travail à faire (par moi) sont du plus haut comique…

Et j’ai souvent envie d’ajouter « faudrait suivre un peu », mais je me retiens. Parce que le pire dans l’histoire, c’est que quand on lui met le nez dedans, elle revendique le fait de ne pas faire le boulot. Ah non c’est quelque chose, hein…

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *