[GAME] Huit ça suffit ! (ou plus)

11 août 2008 à 19:36

Vous étiez en forme la semaine dernière ! Voilà, c’est comme ça que je vous aime : enthousiastes et prolifiques ! Vous pouvez vous relire, d’ailleurs, si vous avez la mémoire courte.

Bon, là il faut que je vous confesse la vérité vraie : au départ, mon pitch préféré n’était pas celui qui a reçu le cookie final. Mais le problème, c’est que j’ai relu les ingrédients de la pitchenette, et hélas, je n’ai pas vu en quoi c’était une série d’action… c’est une série dramatique, d’accord, mais les mecs de la DRT arrivent une fois que la catastrophe est passée, vous voyez ? Bon, ça mériterait quelques miettes de cookie, quand même, parce que l’idée me plaît beaucoup, c’est même complètement mon genre (de la mort, de la désolation… mon trip habituel quoi !), mais un cookie entier, je ne pouvais pas, en toute honnêteté. Désolée freescully…

Le pitch qui a donc remporté le cookie est celui de Jérôme. J’avais essayé de vous inciter à éviter l’usage d’armes dans la série d’action, et là on est en plein dedans, avec ce qu’il faut d’adrénaline. C’est juste dommage de nous livrer la fin *sniff* elle est morte loser alors ?

Bravo ! Second cookie d’affilée, quel appétit ! Tu penses pouvoir en gagner un troisième ? Et les autres, vous allez vous laisser battre ?!

Voilà en tous cas mes pitchs de la semaine, à vous de me dire si j’ai droit à un cookie à la myrtille :
– Janine, Bretonne avec de l’eau salée dans les veines, s’inscrit à sa première transatlantique en solitaire ; elle espère achever la course que son frère n’a jamais pu finir, disparu en mer quelques années plus tôt. Tandis que les trimarans rivalisent sur l’eau en dépit des tempêtes et des avaries, sur la terre ferme, les sponsors se livrent eux aussi à des rixtes d’un autre genre…
– Après la mort de sa fille de 13 ans, torturée et violée par un sadique qui n’a jamais été attrapé, Claire Harper décide de surveiller les pédophiles sur internet, et de les traquer dans la vraie vie pour aider la police à les coffrer. Quelques années après avoir commencé sa chasse, un soir, sur un chat, elle fait la connaissance d’un homme qui prétend savoir qui elle est… et qui lui assure être le tortionnaire de sa fille. Commence une nouvelle course-poursuite, moitié sur internet, moitié sur les routes.
– Dolores Parker est une vieille infirmière auprès de l’armée américaine, en 1836. Un soir, elle apprend par inadvertance que toute une tribu Cherokee est sur le point d’être déportée dans des conditions bien-entendu atroces ; ce qui ne lui poserait pas tellement de problème si elle ne s’était prise d’affection pour deux des enfants de la tribu, qu’elle choie comme s’ils étaient ses propres petits enfants, lorsqu’elle va apporter des soins dans le fort où ils sont retenus prisonniers. Elle décide donc de les sauver de la déportation et de leur éviter la Piste des Larmes… et pour cela, elle doit déserter.

Vous m’excuserez pour le dernier, hein, mais étant la fille d’une inconditionnelle de la culture amérindienne, forcément, ça laisse des traces. Non, rien à voir (ou si peu) avec Dr Quinn. On a dit série d’action, n’est-ce pas !
A vous de me dire si j’ai mérité un cookie !

Allez, voilà le moment que vous attendez tous, celui où je vous livre les ingrédients de la prochaine Pitchenette… à vos ustensiles de cuisine !
– Il s’agit d’un sitcom.
– Il y a beaucoup d’enfants, mais pas/plus de maman.
– Le père a une profession peu ordinaire.
Rions un peu ! Enfin, faites-moi rire, plutôt…

par

,

Pin It

3 commentaires

  1. Jérôme dit :

    Merci pour ces 2 cookies, je fais des provisions pour l’hiver…

    Concernant la pitchenette précédente, désolé d’avoir communiqué le dénouement de celle-ci, mais il fallait que ça finisse mal et puis j’avais prévenu que c’était pour une minisérie.

    J’ai bien aimé le côté relecture inversée d’I KNOW WHAT YOU DID LAST SUMMER et de TRAQUE SUR INTERNET de ta seconde histoire.

    Sinon, voici ma pitchenette n° 4 :

    Georges élève ses 4 enfants seuls dans le luxe, prétendant qu’il a gagné au loto, alors que celui-ci doit sa fortune à sa chaîne de bars de strip-tease.

    Aussi frôle-t’il la crise cardiaque lorsque son aînée lui apprend son intention de devenir effeuilleuse professionnelle…

  2. freescully dit :

    Mmmm…J’avais pensé que le chaos généré par une catastrophe naturelle pouvait donner lieu à pas mal d’action justement (on est jamais à l’abri d’un glissement de terrain, d’une maison qui s’écroule, d’une criminalité sauvage qui se déclanche…) mais bon effectivement peut-être que c’est plus un drama. En tout cas félicitations à Jérôme!

    J’ai bien aimé ton troisième pitch, ma mère aussi aime énormément la culture amérindienne, ça doit jouer…

    Mon pitch pour cette semaine :

    La famille Crawford vit dans une petite banlieue middle-class et bien pensante de New-York. Depuis que la mère, Milly, est partie il y a deux ans acheter des cigarettes sans jamais revenir, les six enfants de la famille sont élevés par leur père, John, médecin de nuit au yeux de ses voisins, et qui est en fait transformiste dans un cabaret de la ville. Un soir la voisine de la famille aperçoit John qui rentre du travail sans avoir pris le temps de retirer son costume et croit que Milly est revenue. La famille va donc devoir ruser pour berner la voisine…

  3. Nakayomi dit :

    Une série d’action avec une femme sans les armes, sans baston ni rien… C’est pô marrant moi j’dis (comment ça, j’suis trop borné ? ^_^; ). Sinon, parmi les pitchs… Euh, j’préfère celui au chocolat… ^_^; (Mouais… Nan, peut-être le deuxième en fait… Celui qui me plairait plus mais celui qui fait très « syndrome d’aujourd’hui », à savoir que ça semble être un pitch plutôt pour une série à saison unique plus que pour une série qui dure sur le long terme… Voire très long terme).

    Euh… Pas franchement hyper inspiré par les ingrédients du jour (surtout que lorsque j’y ai pensé, j’avais zappé le troisième)… Donc… Ben, je me lance sans conviction…

    « Les Hargrove sont pour le moins une famille particulière. Maman est morte, mais surtout, papa n’est jamais là ! Et il ne le sait pas !! En effet, celui-ci ne cesse de parcourir le monde pour étudier des pièces soit-disant extraterrestres. Il atterrit souvent dans des lieux improbables et pense toujours à sa flopée d’enfants à qui il envoie des cadeaux toujours plus originaux les uns que les autres, issue de ses recherches. Quant aux gamins, s’ils sont cinq à la maison, aucun d’eux n’a encore atteint quinze ans. Ce qui ne les empêche pas d’aimer la vie qu’il mène sans leurs parents et de se débrouiller pour que tout le monde pense encore qu’ils ne sont pas seuls à la maison. Et pas question d’éveiller les soupçons de papounet trop occupé avec ses p’tits hommes gris, même sans travailler, ils se débrouillent niveau argent. C’est que les sacripants ont plus d’un tour dans leur sac et qu’ils ont en plus un peu trop regardé Maman j’ai raté l’avion durant leurs jeunes années. »

    (Comment ça on avait dit un pitch ? Mais euuuuh…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *