C’est certain, Sookie sucks

12 septembre 2008 à 16:42

Faisant fi de toute tentative de suspense, j’annonce donc clairement la couleur : True Blood ? No pasarán ! Pourtant on ne pourra pas dire que je n’ai pas fait d’effort : devant un preair pourtant risible, je n’ai pas hésité à regarder la version définitive du pilote, au cas où. La triste constatation qui en a découlé s’est faite en plusieurs étapes :

1 – « Eh merde, Anna Paquin marine toujours dans son short ! » : remporter un Oscar avant d’avoir perdu toutes ses dents de lait n’implique pas forcément qu’il faille persister dans cette carrière. Ou alors c’est les cheveux blonds qui ont un effet pervers… toujours est-il que la nunucherie est toujours là et bien là, et elle donne des envies de meurtre. Et les jolies filles comme moi, vous savez ce qu’on leur fait en prison ?!

2 – « Est-ce que le pilote de Six Feet Under était aussi décousu ?! » : je me pose de grandes questions sur Alan Ball, la principale étant : ce mec n’est-il pas carrément surrévalué ? Quand on voit la façon dont les scènes se succèdent dans True Blood, passant d’un genre pitoyable à un autre sans la moindre logique, si ce n’est celle de reprendre les recettes qui font les succès des séries Z, franchement, on s’interroge.

3 – « Scenes not missing anymore » : on s’en doutait un peu mais, bon, hein… vu ce à quoi on a affaire, j’ai préféré vérifier. Donc oui, toutes les scènes manquantes ont été ajoutées, et certaines ont été refaites (principalement à cause du point n°4). Avec une classe qui n’a rien à envier à celle de feue Anna Nicole Smith, et la discrétion d’une Paris Hilton ! Prenez par exemple l’une des scènes qui se fout le plus ouvertement de notre gueule, quand le frère de Sookie rapplique dans le bar. Ce mec a eu l’excellente idée de se couper les cheveux entre les deux tournages (avec un petit méchage blond dont ma coiffeuse vous dirait des nouvelles), mais seules certaines scènes ont été retournées, ce qui permet d’avoir une différence énorme d’un plan à un autre. Juste par radinerie. Alors il parait qu’être radin, c’est in, mais là, franchement, on est dans le summum du cheap. Quand on veut avoir l’air de ne pas prendre les spectateurs pour des boeufs, soit on se fend de tout tourner une seconde fois, quitte à mettre la main à la poche, soit on s’arrange avec ce qu’on a. A se demander où est passé le perfectionnisme qu’on appréciait, si-si, je vais le redire, dans Six Feet Under.

4 – « Tara est morte, vive Tara ! » : ça c’est quasiment la meilleure nouvelle de ce pilote. L’actrice qui jouait Tara a décampé, vite fait mal fait. Je dis « quasiment » parce que, reconnaissons-le, si la nouvelle Tara ne surjoue pas autant, elle n’est pas pour autant meilleure, non, elle est juste moins mauvaise… Quand au fait que ce changement de casting a induit des coups de ciseaux très malencontreux, j’en ai parlé ci-dessus. Comme quoi, quelque part, au fond de son cœur, Alan a su que j’avais raison…

5 – « La mythologie c’est pour les cons » : ça n’a pas changé, le coup des vampires est toujours aussi mal exploité. Pire encore, un axe du preair a été abandonné, alors qu’il aurait pu donner lieu à une intrigue à peu près intéressante, mais il a été lâchement passé au massicot : il n’y a plus de témoin mystérieux au sauvetage du vampire par Sookie (et donc pas d’intervention pour l’aider à se battre). Peut-être que les mecs se sont dit qu’ils n’arriveraient nulle part avec ça, ou que ça faisait trop pour un pilote, mais c’était quand même la seule vraie indication qu’on allait s’intéresser un peu aux vampires. Là, du coup, tout ce qu’il reste, c’est les coucheries du frère de Sookie qui le font finir en prison, et Sookie qui s’est mis les Thénardiers du coin à dos. Ca valait vraiment la peine de nous faire chier avec les histoires de vampires.

Bon, vous l’avez compris, je passerai mon tour sur cette série, je lui ai quand même offert, en l’espace de quelques mois, un part considérable de mon temps, tout ça pour un rendu pitoyable. Le southern gothic, c’est bien, mais encore faut-il le maîtriser, et ne pas chercher à le mâtiner avec plein d’autres trucs pour faire de l’esbroufe : les idées dans une série, c’est bien, mais comme le dit Fran à propos du maquillage : « quand yen a moins, c’est un plus ! ».

Mais si jamais je me suis plantée, ça arrive même aux meilleures, n’hésitez pas à venir me dire un petit mot pour m’avertir du miracle, en cours de saison, ok ?

par

, , , ,

Pin It

2 commentaires

  1. freescully dit :

    Bon j’ai donc bien fait de passer sur ce coup-là…

    Quant à Alan Ball je pense qu’il est juste complètement hors sujet. Ce n’est pas parce qu’il sait traiter des relations humaines dans une société moderne qu’il est capable d’écrire une série de science fiction (ben oui vampires tout ça) qui nécessite une mythologie et où finalement ces relations humaines sont accessoires (dans le sens où elles ne sont pas supposées être plus importantes que la mythologie). On ne peut pas tout faire dans la vie et là il s’est planté… C’est un peu comme si on demandait à Aaron Sorkin d’écrire une série médicale ou à Steven Bochco de faire une sitcom suur la famille…

  2. Nakayomi dit :

    Je pense pas que le problème vienne franchement du genre… Au contraire, vu Six Feet Under et son ambiance, je suis sûr qu’Alan Ball peut pondre un truc sur les vampires de très bon… Simplement, peut-être en farfouillant dans quelque chose de plus classique, et donc de plus gothique… Et ça vient p’têt aussi des livres, non ? (Ben quoi, toutes les excuses sont bonnes)…

    Par contre, je mettrais plus la série dans Fantastique que Science-Fiction (même si je suis assez nul en définition des genres et que les séries tendent à brouiller les pistes)…

    Promis, si ça s’améliore, je te le dirais lady (même si y’en a qui risquent de passer avant)… Dans le cas contraire, ça voudra pas dire que j’ai pas aimer malgré les grosses faiblesses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.