[DL] Sugar Rush

15 mai 2009 à 21:43

On finit cette nouvelle semaine thématique non-préméditée avec une série britannique, et à défaut d’avoir trouvé un générique décent pour le Queer As Folk anglais, il s’agira de Sugar Rush. Série que, je l’avoue tout net, je n’ai jamais vu. Nan, je sais que je viens d’avouer avoir regardé une série française, mais j’ai mes limites, quand même. Remarquez bien qu’il y a quelques mois de ça, j’ai bien failli m’y mettre, j’avais même chopé une cagoule et tout… et ma pelote de laine a planté. Le Destin, à coup sûr.


Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si
le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me
prévenir !

Dites, c’est autorisé, ça, d’utiliser la musique qu’une autre série a déjà choisie pour générique ? (qui trouvera à quelle autre série cette chanson a également servi ?)
Allez, pour ne pas vous laisser sans un petit commentaire sur la série, je vous dirige vers la personne qui m’en a parlé il y a de cela quelques mois… Par contre attention, il n’est pas exclu qu’on y trouve des spoilers.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Sugar Rush de SeriesLive.

par

, ,

Pin It

4 commentaires

  1. Eske dit :

    Série que j’ai découverte grâce au magazine british TV Zone. J’ai vu la première saison, agréable à suivre mais pas inoubliable.

  2. ladyteruki dit :

    Je serais donc seule à être inculte à ce sujet ?

  3. Scarlatiine dit :

    J’en ai vu quelques épisodes de la première saison, et c’est vrai que c’est une série sympatoche, gentiment impertinente, et souvent très drôle.

    D’ailleurs, merci de m’y faire penser. Parce que plutôt que de cagoule, je n’ai qu’un coup de fil à passer pour (re)voir la série, entre deux épisodes de B&S ^^

  4. galunto dit :

    Après avoir lu le pitch, je m’attendais à une série sensible sur la découverte de l’homosexualité à l’adolescence, et en fait c’est plus une petite pastille pop saturée de musique et pas franchement géniale. Le ton est très léger, les personnages souvent caricaturaux (seule Kim, le personage principal apporte un peu de nuance en fait). Mais ça reste supérieur à South of Nowhere, un teen show américain qui traite aussi de la découverte de l’homosexualité chez une adolescente. Sauf que dans cette série, on a l’impression que les scénaristes ont enfilé les clichés comme des perles : des cheerleaders bombastiques vraiment méchantes, des joueurs de basket vraiment beaux gosses et qui se tirent la bourre et des parents vraiment trop sympas et compréhensifs… Le tout assaisonné d’une bonne morale bien pensante, d’un chouia de religosité et d’une esthétique clipesque atroce… N’en jetez plus ! En comparaison Sugar rush est un chef-d’oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *