[DL] Caprica

29 mars 2010 à 0:11

Au moment de la découverte, le générique de Caprica surprend, parce qu’un peu comme celui de Battlestar Galactica, il semble complètement à contre-courant de ce qu’on aurait pu en attendre. Il n’a pas la puissance du chant étrange de son aîné, mais ce générique a tout de même beaucoup de charme de par la douceur épique qui en émane.


Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si
le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me
prévenir !

J’aime beaucoup le mouvement imprimé dans la caméra, qui oscille en permanence d’un personnage à un autre. L’effet de transition entre chaque plan est à la fois un peu ridicule (comme dans la série elle-même, on où ne craint jamais d’en faire des tonnes) et extrêmement envoûtant. J’aime ce choix de non seulement n’utiliser aucun extrait, mais en plus de faire se dérouler chaque scène dans un Caprica fantasmé qu’on ne voit même jamais dans la série, comme faisant appel à un imaginaire que de multiples références viennent souligner. Je confesse par contre préférer la version piano (entendue trop brièvement dnas l’épisode 9) à celle du générique (peut-être aussi qu’elle est trop courte), mais plusieurs fois au cours de mon visionnage, j’ai pensé « et euh… il sort quand le soundtrack ? », en tous cas, ce qui est un bon point parce que quand je repère la BO d’une série, c’est que vraiment elle s’est distinguée.

Bon alors par contre, j’ai besoin de réponses sur un point : pourquoi il y a DEUX génériques pour Caprica en l’espace de seulement 9 épisodes ? Quelle est la symbolique de ces scènes scénographiées différemment à partir de l’épisode 5 ?
Vous pouvez le constater en cagoulant la 2e version de ce générique, ou simplement en vous basant sur les captures ci-dessous qui, magie, s’agrandissent.

Même passage, mais premier plan différent ; Joseph Adama a commencé par prier au milieu d’un cimetière de robots, ensuite c’est au milieu des ronces. Autre scène concernée, quand le U87 sort de la chaîne de montage ; c’est plus subtil et j’ai dû regarder les deux génériques l’un après l’autre pour m’en apercevoir car ça se passe en arrière-plan cette fois.

Il y a peut-être d’autres détails encore, et qui m’ont échappé. Si vous voulez jouer au jeu des 7 erreurs, faites-vous plais’ !
Dans tous les cas, faire la démarche de changer le générique doit quand même bien résulter d’une volonté, mais laquelle ? Toutes vos suggestions sont les bienvenues parce que vraiment, ça m’intrigue.

 Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Caprica de SeriesLive.

par

, ,

Pin It

1 commentaire

  1. Nakayomi dit :

    Sans être désagréable, la musique ne m’a pas transcendé (ni accroché à vrai dire). Pour l’esthétique par contre, beaucoup plus… J’aime beaucoup la partie cimetière (et non, pas seulement parce qu’on y voit Esai Morales ou la p’tite aperçue dans Kyle XY si je ne m’abuse). Le mouvement de caméra fait aussi son effet, j’adhère.

    Pour les différences, tu as l’oeil, parce que même en le sachant (mais en ayant pas regardé les caps et les explications avant), je les ai pas vues. Sinon, mis à part éventuellement un mec (ou une femme, hein) qui a des soucis d’esthétisme et qui voulait perfectionner son oeuvre… Je donne ma langue au grille-pain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.