A Big Hunk o’ Love

29 juin 2010 à 6:49

Avant de commencer à cracher mon venin sur un pilote (est-ce que c’est aussi bon pour vous que ça l’est pour moi ?), je voudrais ouvrir ce post sur une déclaration solennelle : j’aime le Sud des États-Unis, son image, son folklore (ses folklores), sa musique (ses musiques), et plus que tout, son accent. Ses accents.
Sans déconner, sans ça, jamais je n’aurais tenu jusqu’au bout de cette saloperie de Brokeback Mountain. Et souvent, quand je regarde une série où quelqu’un a un accent du Sud à couper au couteau, je me repasse des petites séquences et j’essaye de prononcer de la même façon (pourquoi vous croyez que ça me prend autant de temps de finir les Craquantes ? comment vous pensez que j’ai vu certains épisodes de Reba trois fois ? mais vous débarquez ou quoi ?).
Alors, sérieusement, le Sud ? A fond.

Du coup, croyez-moi, quand une série se passe dans le Sud, non seulement je la regarde attentivement, mais j’ouvre les écoutilles.

Mais voilà mon problème depuis quelques temps : je trouve un peu trop facilement mon compte. Rien que ces derniers mois, entre Justified et Treme, j’avais l’impression qu’on avait un peu fait le tour du coup du « eh, toi qui habites dans le Sud, t’en as marre que toutes les séries se passent à NYC ou LA ? Bouge pas, j’ai un truc pour toi ! ».

Plus encore, j’ai l’impression que ça devient une sorte de mode sur le câble de se la jouer « provincial », si je puis m’exprimer ainsi, et de chercher à faire couleur locale… sans rien d’autre en support. Et là, avec Memphis Beat, on est en plein dedans. On nous sort tout un tas de références et de détails qui disent « hello, on est bien à Memphis », mais la question qui me brûle les lèvres, c’est…
…Pourquoi on y est, exactement ?

Qu’apporte Memphis, Tennessee, à l’intrigue, au juste ? Ou aux personnages ?
Ah, pardon, le personnage est très attaché à Memphis, ah d’accord. Par opposition à ceux qui sont attachés au Kentucky ou à la Louisiane, vous voyez, parce que ça change TOUT. Si le mec il est fier d’être né dans le Tennessee, ça fait vraiment une grosse différence. Pourquoi ? Mais parce que c’est le Tennessee et pas l’Alabama, vous suivez ou bien ?

Donc on en fait des tonnes sur Elvis, on fait des jolies prises de vue, on en rajoute sur les filtres de couleur, on met de la poussière partout, on met de la bonne musique, on fait transpirer les personnages, on met des tas de figurants en costume d’Elvis, on cite Memphis toutes les trois phrases, on mentionne Elvis…
Si jamais vous n’avez pas vu le TITRE de la série, on sait jamais, au moins vous êtes certain de situer l’action.

Tout ça est très intéressant mais, et je me rends bien compte que je me répète, à quoi ça sert ?!

Le câble est en train de nous réinventer le concept de la carte postale, et c’est une idée qui vaudra toujours plus que tous les remakes du monde, mais on parle de séries, là. On est en droit d’attendre du fond, et pas que de la forme.

par

, , , , , ,

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.