Russian roulette

29 juillet 2010 à 21:07

Quand je sors d’une période de fringale, je suis prête à donner sa chance à n’importe quelle série ou à peu près (ferme exception soit faite des vampires). Chaque fois c’est pareil. Il me faut une nouvelle obsession. Et les plus inattendues sont les bienvenues : aujourd’hui, accro à un sitcom, demain, pourquoi pas fan de western ou addict à la science-fiction ?

Parce que là, justement, je sors d’une double intégrale Will & Grace et Les Craquantes (quoique, pour être sincère, Les Craquantes, il m’en reste quelques épisodes avant d’être vraiment à la fin) (l’affaire de deux jours, trois tout au plus) (je me demande combien de gens de ma génération ont vu cette série en intégralité, quand même), et je commence à chercher ce que je vais regarder après.

Non, si, bon, oui, effectivement. J’ai un planning auquel je pourrais me conformer. Sans déconner, vous m’avez déjà vue suivre un planning ? Beh non ! Parce que je fonctionne au coup de cœur. J’ai, concrètement, un certain nombre de tâches de fond, plus ou moins abouties, plus ou moins achevées, comme par exemple regarder V ou Royal Pains, mais je n’en suis pas au point de me dire, quand un épisode sort, qu’il faut que je l’aie vu dans les 24h. Ce sont deux choses totalement différentes, et regarder Huge semaine après semaine avec beaucoup de satisfaction ne suffit pas.
Les séries que je suis sont en général toutes autres que les séries sur lesquelles j’exerce ma tendance à la monomaniaquerie. Pour une raison en fait évidente : comment exercer cette tendance à la monomaniaquerie au rythme d’un épisode par semaine ?

D’ailleurs, c’est aussi pour ça qu’on trouve un certain nombre de séries dans mes cartons, qui attendent une saison ou deux avant que je ne leur fasse un sort. C’est par exemple le cas de Brothers & Sisters pour laquelle j’attends au moins début 2011 pour m’y remettre, plus vraisemblablement la toute fin de la prochaine saison. Voilà bien le genre de série qui m’ennuie sur le long terme ; mais à fortes doses sur une courte période de temps, c’est absolument l’extase.

Le problème c’est qu’actuellement, ça pourrait donc tomber sur n’importe qui. Là, demain mettons, si je mets le pilote de Saving Grace, Roseanne, Eureka ou NCIS, j’ai de grandes chances de ne pas en décoller avant la fin de série ou, au moins, le dernier épisode disponible.
…Vous aurez évidemment relevé l’intrus dans cette liste, je ne suis quand même pas non plus totalement aux abois, au point de regarder un navet.

Donc j’ai un peu l’impression de jouer à la roulette russe, là. Parce qu’en tant que pilotovore, des pilotes, j’en vois, naturellement. Et c’est un peu flippant.
Heureusement, j’ai aussi plein de nouveautés à voir, ce qui limite les dommages (prochain post doramatique sur Mioka, d’ailleurs…), mais enfin, force est de constater qu’actuellement, je suis en manque de coup de coeur et que ça peut tomber sur absolument la première série venue, sans distinction de genre ou d’ancienneté ; à l’exception, on l’a dit, des vampires et des navets.

Quelque part ça ouvre de formidables perspectives : dans une semaine de ça, si ça se trouve, je serai en train de regarder une série dont j’ignore tout. Ou bien en train de me faire l’intégrale d’une série dont tout le monde parle et à qui j’ai finalement donné sa chance après un revisionnage (genre Supernatural). Ou bien de m’empiffrer d’épisodes d’une série que j’ai toujours snobée et qui tombe à pic, dans un instant de faiblesse.

Donc en gros, si là, vous voulez me fourguer une série que je n’aurais, sans ça, jamais regardée, c’est maintenant. Si vous avez une série que vous voulez absolument me faire voir, c’est le moment de se placer. Envoyez vos cagoules, vos liens, même simplement un lien vers la fiche de SeriesLive ou la page de Wikipedia, si vous voulez me faire regarder quelque chose avec attention, c’est le moment.
Au prochain coup de cœur, il sera trop tard, je serai à nouveau monomaniaque et n’y jetterai un œil que très indifférent…!

par

, , , , , , , , , , , ,

Pin It

7 commentaires

  1. Eclair dit :

    Si tu ne les as pas encore vus en intégralité :

    – les 3 saisons d’Once and Again (US)

    – la saison de Flowers for my life (Corée)

    – la saison d’Alone in love (Corée)

    (quoique j’ai un peu peur de te proposer des dramas coréens vus que tu sembles avoir eu du mal dernièrement, pour autant c’est la crème de la crème et je ne suis pas le seul à le penser d’ailleurs si tu lis dramabeans).

    Avec ces 3 chefs d’oeuvre (n’ayons pas peur des mots), tu devrais passer du bon temps. Je t’envie de pouvoir les découvrir ^^

  2. Eclair dit :

    Oups, j’ai oublié des liens :

    Alone in love :

    http://cinedramas.wordpress.com/2010/05/17/alone-in-love/

    http://en.wikipedia.org/wiki/Alone_in_Love

    twitchfilms « If this was your average Trendy Drama, then the fact a divorced couple was still seeing each other would bring out parents, lovers, friends, secrets of birth, love triangles, yada yada yada. You know how the blues goes, right? But no, Alone in Love doesn’t care about those quick fix solutions to grab the viewer’s attention. It instead focuses on an incredibly affecting sense of 일상성 (everyday life). Characters don’t just feel like pawns moved around to make a ridiculous puzzle of a script feel realistic, but are portrayed as real people with real feelings. » « there’s not a single bad performance here. » »It’s like a melting pot of all the best Korean TV has to offer ».

    Flowers for my life :

    http://cinedramas.wordpress.com/2010/05/22/flowers-for-my-life/

    Tu peux aussi lire le début de la récpa de dramabeans qui est on ne peut plus élogieuse :

    « Flowers for My Life (aka I Came In Search of Flowers) is as close to being a perfect drama as I could expect. Normally, when you look at a drama described as “moving,” “poignant,” “heart-felt,” “engaging,” “meaningful,” and “beautiful,” you run the risk of invoking that other dreaded descriptor — boring. I confess I don’t have a lot of patience for boring (which explains why I tried watching many dramas this year, and dropped a bunch of them after a few episodes. The exceptions — the ones I stuck with despite knowing deep down they probably wouldn’t improve — pained me). And if you have this impression of Flowers, I don’t know how to convince you otherwise (I probably can’t), but let me try: IT’S NOT BORING. Flowers is witty, subversively funny, sarcastic, morbidly hilarious, and subtle. »

    Once and Again :

    http://cinedramas.wordpress.com/2010/06/26/once-and-again/

    televisionheaven : « Despite its departure from the airwaves, Once And Again has secured a place among the best dramas ever shown on American television. »

  3. MisterM dit :

    J’aimerais bien que tu te lances enfin sur l’intégrale de Jack et Bobby. Il y a aussi The Wonder years que je pourrais te conseiller.

    Sinon, puisque tu es dans la phase où tu testes de nouvelles choses, ce serait intéressant d’avoir ton avis sur une série animée (que ce soit les grandes séries des networks américains ou d’autres animés étrangers).

  4. ladyteruki dit :

    Oh l’autre eh ! Je connais Once and Again, quand même ! J’ai revu le pilote il y a quelques semaines d’ailleurs (ça devait être un peu avant ou un peu après ma crise de willandgracite aigue). Mais je prends bonne note des deux autres, d’autant que j’ai salement délaissé les séries coréennes depuis mes dernières expériences malheureuses.

    L’intégrale de Jack & Bobby serait un revisionnage, en fait, je m’étais goinfrée de la saison lorsque la série a été diffusée, et je m’étais refait un visionnage quelques mois plus tard. Ça commence quand même un peu à dater, d’où l’envie de remettre le couvert. Mais globalement je sais déjà à quoi m’attendre.

    The Wonder Years est dispo en cagoule ? Jamais pensé à vérifier.

    Pour l’animation, il va falloir me recommander des trucs, parce que sérieusement, ça doit bien faire 12 ans que j’ai pas foutu le nez là-dedans, et sortie des Simpsons, et quelques occasionnels Futurama (essentiellement parce que l’un de mes ex était fan), je n’ai rien regardé du tout, pas un épisode, rien. Mais je risque d’être un public extrêmement sévère car l’animation ne semble pas posséder le même potentiel dramatique, genre auquel va largement ma préférence. Les quelques histoires dramatiques dont j’ai un vague souvenir ne m’ont jamais autant touchée que les séries avec de « vrais » acteurs. Nan, là faut vraiment m’aider, parce que de moi-même, ça me viendrait pas à l’idée.

    Par le plus grand hasards, hier soir, je suis tombée sur une cagoule de Chicago Hope et j’ai acheté l’intégrale de Dead Like Me. Problème : seulement deux saisons dispos dans les deux cas (ce qui crée une frustration dans le premier). Or, la monomaniaquerie implique un nombre de saisons supérieur à 3, c’est un minimum. Sinon je fais comment, moi, dans 3 semaines ?

    Merci à tous pour vos idées, en tous cas. Continuez, surtout, c’est le moment.

  5. ladyteruki dit :

    PS : ça n’a pas besoin d’être nouveau, ça peut être des rediffs.

  6. Wax dit :

    Paranoia Agent (animé)

    http://en.wikipedia.org/wiki/Paranoia_Agent

    Bon, j’en parle parce que je trouve que l’animation reste très adulte.

    Soul

    http://www.korean-drama-guide.com/soul-possessed-mbc-korean-drama.html

    ‪Wallander‬

    http://en.wikipedia.org/wiki/Wallander_%28Swedish_TV_series%29

    Il y a une adaptation britannique avec Kenneth Branagh

    Désolée, ce sont plutôt des propositions sombres ^^’

  7. Nephthys dit :

    Je voulais te proposer mon coup de coeur de l’année : My So-Called Life mais je suis sûre que tu la connais déjà ^^ !

    J’avoue j’étais sceptique et finalement BAM ce fut une bonne surprise…

    Euh je n’ai pas d’idées sinon, je pense que tu as déjà jeté un oeil à tout ce que je regarder ^^ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.