V’en pire

16 août 2010 à 7:37

C’est pas parce qu’on ne regarde pas une série qu’on refuse d’en entendre parler. En l’occurrence, comme il n’y a vraiment aucune, mais alors, aucune chance que je regarde True Blood, mais qu’apparemment ça continue d’être une sorte de phénomène pour des raisons qui m’échappent complètement (si ce n’est que leur promo à coups de gourdin semble marcher), je veux bien qu’on m’en parle deux minutes, là, comme ça, histoire de se tenir au courant.
Sans montrer de dent, merci d’avance.

Mon problème, c’est que l’information qui me parvient sans que je fasse le moindre effort est un peu toujours la même. J’entends deux sortes de news : d’une part, les news sur le casting, d’autre part, les news sur les nouveaux trucs chauds que vont faire les personnages.
De là où je suis, c’est-à-dire à une distance plus que respectable, on dirait que True Blood est, en gros, une série de cul. Je caricature, mais à peine.

Je vous avoue que quand j’avais vu le pilote (en fait le pre-air et le pilote, ce qui fait de moi, à mes yeux en tous cas, une survivante de l’extrême), j’avais effectivement repéré cette tendance à en rajouter dans les scènes de cul pour meubler, mais ça semble dépasser toutes mes prédiction, à ce stade. En fait c’est bien simple, en volumétrie, je dois entendre parler de True Blood en termes de scènes chaudes à peu près 80% du temps.
De là à dire que je ne suis pas étonnée quand je vois, depuis le lancement de la saison 3, des gens indiquer sur Twitter que, « ça y est, cette fois j’arrête True Blood« , il n’y a pas loin.

Les infos que j’ai de True Blood ne sont donc guère rassurantes sur sa qualité. Parfois j’aimerais bien qu’il y ait des retours qui me fassent regretter d’avoir lâché la série très tôt, comme c’est le cas pour d’autres. Ou au moins, qu’à la lecture des news, j’ai la vague impression que ce n’est pas parce que je ne regarde pas cette série qu’elle est forcément nulle. Tenez, j’ai arrêté de regarder Lost… ça ne voulait pas dire que la série ne valait rien, juste que nos chemins s’étaient séparés.
Et j’ai toujours cet espoir pour True Blood parce que d’une part, j’ai envie de croire que mon biais anti-canines est la raison principale pour laquelle je boude la série, et surtout, j’ai envie de croire en Alan Ball.
Mais True Blood semble se refuser obstinément à renvoyer une bonne image de ce qu’elle a à offrir à ceux qui ne la regardent pas.

Ça pose la question de l’information résiduelle (je ne sais pas comment la qualifier autrement), c’est-à-dire l’information sur la série qui filtre lorsque les gens qui la regardent en parlent entre eux, mais sont disponibles là où de non-connaisseurs peuvent les lire. Car évidemment, les informations que je lis ne sont pas la totalité des informations qui sortent sur la série, étant donné que je ne vais pas sur des forums consacrés à True Blood, je ne lis pas les reviews et je ne suis pas l’actu de cette série de près. L’information résiduelle, c’est donc ce qui me parvient quand même, ce qu’il reste quand on n’est pas un connaisseur mais qu’on ne refuse pas non plus obstinément de lire une news si elle se présente sur un site généraliste.

Et ce qui me parvient, c’est uniquement des références sur qui va coucher avec qui. Ou qui a couché avec qui. Ou comment. Une part de moi se dit que, nécessairement, la série ne peut pas se limiter à ça. Mais l’autre trouve quand même que l’information est peut-être résiduelle, mais elle est sacrément persistante.

Le telambda, c’est-à-dire le premier venu qui n’est pas forcément un forcené de la télévision, n’a en général que l’information résiduelle.
Il ne va jamais chercher les autres infos, donc il n’entend que celle-là. C’est là que c’est intéressant : ce que les non-connaisseurs entendent des informations échangées entre non-initiés. Et franchement, les gars, ce qu’on entend sur votre série… la vache ! Ça donne pas envie.

par

, ,

Pin It

6 commentaires

  1. Livia dit :

    Je dois dire que le dernier épisode que j’ai visionné cadrait jusqu’à la caricature avec ce côté porno soft qui te parvient indirectement via les réactions twitter et autres. Sex & blood, jusqu’à l’excès, c’est bien True Blood, particulièrement en cette saison 3 où elle tend à repousser les limites du gore comme du sexe, peut-être au-delà du raisonnable, en oubliant parfois de broder quelque chose ressemblant à une intrigue autour.

    Pour lire un peu les critiques et autres analyses sur la série, j’ai l’impression qu’il y a deux types de téléspectateurs devant True Blood, qui y viennent de façon très différente. Il y a ceux qui « intellectualisent », qui en sont encore au stade HBO+Alan Ball, etc., et te traduisent tout cela en métaphores grandiloquentes sur la différence, en reflets sociologiques d’une certaine Amérique (ce à quoi le générique d’ouverture contribue). Et il y a ceux qui regardent juste pour un divertissement à visionner au 3e ou 4e degré, une série dont ils ont pleinement conscience qu’elle ne marquera pas la télévision, mais qui dans tous ses excès et poncifs, est assez jubilatoire/jouissive. Je crois que cette saison 3 est en train de bien montrer à ceux qui appartenaient au premier groupe que, non, True Blood, c’est juste comme le percevaient les téléspectateurs du 2ème groupe d’où ces réactions de « TB, j’arrête ».

    Bon, c’est assez schématique et caricatural, mais je crois que cela résume un peu les grandes tendances. Moi même, si j’essaye de savoir pourquoi je regarde True Blood, je me retrouve dans un méli-mélo d’impressions paradoxales, pas forcément très cohérentes entre elles. Je lui trouve des défauts criants, qui m’agacent devant mon petit écran, des moments de comédie involontaires (?) où le ridicule/excès de certaines situations me font éclater de rire…
    Je crois au fond que la série surfe sur un équilibre fragile (et peut-être précaire?) de fascination/répulsion avec ses téléspectateurs, poussant cette ambiguïté à son extrême, et franchissant parfois certaines lignes jaunes.

    Après tout dépend de l’attente qu’a le téléspectateur. Pour ma part, je regarde True Blood comme j’aime lire mes romans de bit-lit. Je ne dévore pas les aventure d’Anita Blake en espérant y trouver de la grande littérature (j’ai d’autres rayonnages de mes bibliothèques pour ça)… Je m’éclate juste devant la mise en scène de la mythologie fantastique (vampires/loup-garous, etc) et le porno soft (voire moins soft) qu’on y trouve . De la même façon, quand je m’installe devant True Blood, je ne m’attends pas à passer un grand moment de téléphagie, mais juste y retrouver la même chose qu’à travers ces livres… simplement avec des images.

    Bon, par contre, j’avoue que la lassitude commence à me gagner de plus en plus (mais déjà 3 saisons quand même, pour une téléphage aussi volatile que moi, c’est extra !). Cependant comme je ne regarde pas True Blood seule, pour le moment, cela me permet de garder ma motivation et de ne pas laisser filer les épisodes.

  2. Eclair dit :

    Tiens justement je suis exactement dans le même état d’esprit que toi. TB me donne l’impression que plein de gens ont décidé de l’adorer, alors que ce que j’en perçois c’est « pourquoi je continue à regarder ? ».
    La série fait un tel buzz que j’ai vraiment l’impression de passer à côté de quelque chose, mais impossible de m’y mettre. Le pilote était désastreux…

  3. Maxx dit :

    En fait, la série a fait sa réputation sur le sexe et la violence. Mais pas dans le même sens que spartacus, y a coté délirant et kitch fun voulu et assumé

    Dans la saison 3, y a d’ailleurs moins de sexe et plus de gore. Le problème de cette saison 3, c’est qu’elle a du mal à s’équilibrer par rapport aux livres. Il est bcp plus facile d’apprécier cette saison si on a lu tout les livres.

    Il y a pas mal d’éléments qui passent bcp mieux si on a lu les livres notamment le fait qu’il y a de plus en plus de créatures fantastiques. Charlaine harris en a mis pleins dans ses livres même de trop.

    Ce qui fait que le téléspectateur peut avoir du mal à comprendre qu’il en débarque autant werewolf, werepanther, fée, etc… Et il en manque encore d’autre comme les sorcières.

  4. Livia dit :

    « En fait, la série a fait sa réputation sur le sexe et la violence. Mais pas dans le même sens que spartacus, y a coté délirant et kitch fun voulu et assumé »

    –> Pour illustrer les propos de Maxx, la dernière couverture de Rolling Stones : http://www.sfx.co.uk/2010/08/18/true-blood-the-naked-truth/

    (Je ne sais pas pourquoi, je sens que ça ne va pas vous aider à vous motiver pour dépasser l’image « première » de la série. ^_^)

  5. ladyteruki dit :

    J’en parlais hier sur Twitter (clicky clicky) et c’est marrant de voir la différence dans les réactions. Mais ceux qui y réagissent positivement sont en général ceux qui ne dépassent pas l’image « première » de la cover…

  6. ladyteruki dit :

    PS : ya que moi à trouver que les cuisses de poulet des acteurs et le cul triangulaire de l’actrice donnent de surcroit un côté cheap à l’ensemble ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *