Quoi de vieux, Docteur ?

5 octobre 2010 à 23:44

Eh bah, figurez-vous que je sais ce que vous allez me dire : c’est pas trop tôt ! Doctor Who, je n’ai jamais vu. Et j’étais convaincue que si parce que j’avais vu le pilote de Torchwood et que je confondais les deux séries… écoutez, ne vous énervez pas, justement cette rubrique est là pour que vous m’éduquiez un peu vous aussi.
Seulement voilà… c’est pas forcément aussi simple. Et pour m’aider à me décider, j’ai besoin de VOUS.

Dois-je regarder Doctor Who ?

Les pour :
– La série est un véritable phénomène. En deux ans, trois grand maximum, j’ai vu des hordes de téléphages et mêmes télambdas se brancher sur la fiction britannique. C’est impressionnant et j’aimerais bien comprendre comment ça s’est produit. Et surtout pourquoi.
– La franchise est mythique et je suis franchement à la ramasse sur mes classiques britanniques. Je peux vous regarder des séries américaines ayant plusieurs décennies, pour le Royaume-Uni ça ne me vient pas à l’idée (par contre une ou deux fois, par hasard, j’ai cagoulé une vieille série anglaise)

Les contre :
– L’accent British. C’est terrible mais nous semblons irréconciliables. L’accent australien, ça va, alors qu’ils sont assez proches, mais l’accent des Britanniques, je ne peux pas, c’est viscéral. Et c’est difficile à surmonter quand on n’a pas vraiment envie de tester une telle série en VF.
– Le fantastique n’a jamais été mon genre de prédilection et les résumés que j’ai lus chez La Sorcière m’ont convaincue que ce n’était certainement pas ce qui allait me charmer. Et puis, quand je repense au pilote de Torchwood, qui m’a paru cheap et ennuyeux, je vous avoue que ça me refroidit dans l’instant.
– La franchise : la série date et je crains un peu de prendre en route avec l’arrivée du 9e Docteur. Je sais que la plupart des téléphages francophones qui suivent la série l’ont fait aussi, et que ça signifie donc qu’a priori ce n’est pas impossible, mais ça me gène car j’aurais l’impression d’entrer dans un univers déjà trop en place. Les spectateurs britanniques auxquels la série s’adresse en premier lieu sont bien plus familiers de la série que je ne le serai jamais, c’est culturel, donc vraiment, j’ai peur de me sentir exclue.

…Il manque certainement des arguments pour m’aider à prendre une décision, dans un sens ou dans l’autre. Allez, je vous écoute. A VOUS de me convaincre !

EDIT : voir le post sur le pilote ici.

par

, ,

Pin It

8 commentaires

  1. Popo dit :

    Les contres :
    – la première moitié de la saison reboot, difficile d’accès, un peu moyenne, ça se cherche. L’humour prout particulièrement, ça fait pas envie.
    C’est tout pour les contres.

    Les pours :

    – L’exploration de la relation Sidekick – Héros. Sans lourdeur, les morceaux du puzzle se mettent en place, construisent véritablement le personnage du Docteur.

    – L’amour. Pas uniquement dans le sens romance même si elle est omniprésente. Ca se dégage de tous les épisodes, un sentiment très réconfortant. Doctor Who, malgré le tumulte, c’est comme un gros sac de couchage par une nuit d’hiver ou un chocolat chaud avec des biscuits à la cannelle. Même quand tu termines en larmes parce que c’est trop affreux, que les situations sont souvent difficiles, t’es quand même heureux parce que c’était tellement bien… Il y a tellement d’humanité là-dedans, ça fout le vertige et puis la foi du Docteur en nous, ça donne vaguement de l’espoir pour le reste.

    – Donna Noble. Meilleur personnage toutes saisons confondues. Une performance hallucinante de Catherine Tate qui bouffe littéralement la place du Docteur.

    – L’humour. C’est ultra drôle.

    – Les meta-arcs : BRILLANTS. L’univers est très riche et parfaitement exploité avec le retour des ennemis du Docteur, ceux des épisodes qu’on a pas vu mais qu’on a tous eu sous le nez un jour comme les Daleks. Toutes les explorations dans le temps et/ou l’espace sont l’occasion de découvertes et d’inventivité fascinantes.

    – Les épisodes de Moffat. La plupart du temps, ils sont même regardables seuls. Des morceaux d’écriture gigantesques, des flippes monumentales et des baffes visuelles. D’façon, Moffat est un génie, y a qu’à voir la reprise de Sherlock.

    Pour finir, pas de crainte à avoir côté sentiment de largage. La première saison est suffisamment bien construite côté rappels et explications diluées pour qu’on sache qui a été le Docteur et par quoi il est passé.
    Torchwood n’a rien à voir avec le du Docteur. C’est un truc pour adulte qui part très mal mais gagne en maturité pour arriver à l’explosion du cycle Children of Earth, tellement époustouflant qu’il justifie à lui seul l’existence de la série et pourrait, à mon sens et sans vouloir faire un beau blasphème, être le meilleur des épisodes du Docteur (oui, dans Docteur Who, y a des épisodes sans le Docteur, l’occasion de petits morceaux de bravoure !).

  2. Nakayomi dit :

    Ah bah oui, mais non… Torchwood et Doctor Who, pas même combat… Bon, par contre, si tu as trouvé cheap le pilote de Torchwood, je te raconte pas la syncope que ce sera sur le pilote de Doctor Who… Je suis franchement pas sûr qu’il faille commencer par celui-là si tu veux te décider seulement sur un épisode à poursuivre ou non la série… Devrait-on encore citer l’excellent Bling de la saison 4 (plutôt indépendant) de Steven Moffat justement… Après
    cette première mise en jambe, tu pourrais revenir sur le pilote plus conciliante…

    Le fait de se sentir exclue est une très mauvaise excuse. On ne l’est à aucun moment… Parce que si les références feront plaisirs aux aficionados qui connaissent les saisons précédentes, elles ne perdent aucunement le téléspectateur qui débarque. Idem d’ailleurs du côté des saisons et des épisodes. Ils ont à la fois ce côté indépendant mais ayant un fil rouge (travaillé et développé), qui fait que débarquer en cours de route, ça n’a pas de réelle incidence. C’est juste qu’une fois qu’on prend le temps de revoir la série, il y a certaines choses que l’on découvre un peu… J’en parle par expérience puisque j’ai débarqué au 2×01 et ça ne m’a jamais gêné pour comprendre et aimer l’univers de Doctor Who.

    Ce qu’il y a de bien avec Doctor Who, c’est qu’il y a une grande variété d’univers et de tons, parfois plutôt angoissants, d’autres comiques… Il y a de l’émotion et les personnages se succèdent de manière fluide alors qu’on est tellement attachés à certains qu’on pourrait penser ne pas aimer les suivants.

    Après voilà, c’est vrai que la première saison (2005) n’a peut-être pas le charme des suivantes, ou met en tout cas un peu de temps à se trouver comme le disait Popo… Mais quand Jack débarque, ça s’améliore…

    Et si tu as un problème avec les accents britaniques et que tu veux pas voir la VF (*tire la langue*), tu coupes le son, tu mets les sous-titres (VO/VF/Vjaponaise ou russe, au choix) et voilà ! (Bon, je dis juste qu’au passage tu perdras les magnifiques musiques de Murray Gold et que ce serait un sacrilège).

  3. Lorna dit :

    Je suis tout a fait d’accord avec Popo et Naka. Je ne vais pas redire ce qu’ils ont dit, je vais juste ajouter que Doctor Who est une série à voir absolument. Même les contres vont venir ajouter du charme à la série (là, je pense au côté un cheap de la première saison – et en plus, ça s’arrange par la suite).
    Teste. C’est le seul conseil que je puisse te donner. Si je devais choisir une seule série pour la conseiller à quelqu’un, ça serait celle-là.

  4. Céline dit :

    Je pense que ça va être très dur pour toi de commencer cette série. Tu en as déjà tellement entendu parlé que forcément tu as des à priori et tu t’attends à quelque chose de « précis »…

    Pourtant, moi aussi je te conseille de regarder cette série, car même s’il y a des points faibles, le côté très cheap très kitch, l’histoire et les personnages en valent vraiment la peine.
    Comme le dit Lorna, il faut peut-être pas commencer par le pilote… oui je sais c’est un comble pour une sériephile de dire une chose pareille, mais sincèrement le pilote n’est pas très accrocheur. C’est d’ailleurs un des plus mauvais épisode de la série.

    Je ne te conseille pas non plus Blink pour commencer… je sais que tout le monde adore cet épisode, il est d’ailleurs très bien, mais comme le Doc est très peu présent dans l’épisode, ce n’est sûrement pas une très bonne introduction à la série.

    Pour ma part, je te conseillerais soit le 2×01 « New Earth » soit le 2×04 « The Girl in the Fireplace » qui mêle très bien les genres : romance, action et SF.

    Et comme les autres, je tiens à te rassurer sur le fait que commencer par Doctor Who 2005 n’est pas du tout perturbant, on n’est jamais perdu quant à l’histoire du Doc, on sait d’où il vient, et « qui il est ». C’est très bien expliqué sans que cela soit rébarbatif ou lourd.

    J’espère qu’on t’a donné envie de jeter un oeil dessus, et j’ai déjà hâte de voir comment tu as perçu cette série.

  5. Miya dit :

    Raaah moi j’adore l’accent anglais! N’est-ce pas le manque d’habitude simplement? Personnellement, après avoir vu toutes les émissions de Top Gear, je suis accro aux Brit. C’est un vrai plaisir de les écouter, on a l’impression que les mots chantent (j’avoue regarder Lie to Me uniquement pour entendre Tim Roth).

    Quand à la série, je ne l’ai jamais vu et j’avoue qu’elle ne m’a jamais parue séduisante (même réticences sur la SF, sur la franchise).

  6. Nephthys dit :

    Je ne peux que te conseiller de visionner la série !! C’est un peu kitsch, cheap mais ca vaut le coup !

    Surtout pour les saisons avec Ten !

    Je sais je ne suis pas objective…

    Je n’étais pas chaude pour regarder la série, j’ai eu un mal fou à finir la saison 1 mais après ce ne fut que du bonheur…

  7. jonath666 dit :

    Ah mais il faut absolument que tu te mettes à Doctor Who .

    Après je te préviens les effets spéciaux de la saison 1 sont moyens mais ils s’améliorent dès la saison 2.

    Pour moi Doctor Who est une formidable aventure . Oui il y a des extra-terrestres , de la science-fiction mais on s’attache indubitablement au duo de personnages .

    Les épisodes alternent rythme d’enfer et rythme plus lent pour approfondir l’aspect humain .

    D’un épisode à l’autre on ne sait pas où on va atterrir , seuls les teaser de fin d’épisode nous dévoile ce qui nous attend . Pour moi Doctor Who a un peu le charme de Sliders des 3 ères saisons avec une mythologie et des personnages plus profonds .

    Je n’ai été déçu par aucun épisode jusqu’à maintenant , ce qui est un exploit .

    Bref vas -y fonce et essaye au moins d’aller jusqu’à la saison 2 .

  8. amy dit :

    Alors je vais pas redire ce que tout le monde à dit mais comme toi je suis vraiment pas séries fantastique et l’accent british me dérange un peu mais après quelques épisodes, j’étais sous le charme!!Franchement si j’avais une série a te conseiller ça serait DW!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *